Accéder au contenu principal

La collectionnïte aiguë ou l'art d'être un fanboy

Comme beaucoup d'entre nous, j'ai une tendance à la collectionnïte aiguë. J'adore posséder tous les modèles, tous les exemplaires, toutes les extensions d'une gamme, pour que celle-ci soit complète. Plus que tous, j'achète tout ce qui est collector ou en édition limitée. Mais je me soigne...

A la base, je ne m'intéressais qu'aux univers GW, et ce pendant de très nombreuses années. Et je dois bien le dire, j'ai été un très grand consommateur de produits GW. Un peu moins maintenant, mais toujours un peu. J'ai joué et (ce que cela implique dans le hobby GW) collectionné à peu près tout les jeux sortis depuis 1996 : Heroquest, Space Crusade, Warhammer 40.000, Necromunda, Space Hulk, Epic 40.000, Warhammer, Warhammer Quest, Battlefleet Gothic, Blood Bowl, ... et toutes les nouvelles éditions que cela implique... J'ai eu plus d'armées que de doigts pour les compter, et la plupart ne sont restés que de simples projets à peine montés. D'ailleurs, c'est un peu cela le problème des jeux GW, et en même temps son point fort : le modélisme. 
Pour moi, peindre, c'est avant tout un plaisir. Mais l'erreur du début, ça a été d'acheter sans peindre, et encore aujourd'hui, j'ai tendance à acheter plus de figurines que de raison. Surtout que le stock en attente ne diminue pas assez vite. Parfois, je me demande si je ne suis pas esclave de ce qu'il me reste à peindre.

Depuis pas mal d'années, je me suis rendu compte que mon temps de jeu n'étant pas extensible, les produits GW ont le défaut d'être trop exclusifs. Lorsque l'on fait du GW, on a pas le temps pour autre chose. Ni l'argent d'ailleurs! Surtout si comme moi, vous achetez tous les codex, les livres d'armées et les romans Black Library. Mais la diminution du nombre de joueurs proches, l'augmentation des prix et les éternelles remises à zéro des systèmes ont eu raison de ma volonté. Et même si je peins toujours beaucoup, je ne joue que rarement. Il me fallait jouer à nouveau, sans ajouter de peinture (raté pour Zombicide!). Doucement, subrepticement "en tapinant" (comprend qui pourra) les jeux de société sont entrés dans ma vie.

Les premiers jeux achetés étaient plus ou moins liés aux univers GW : Talisman, Chaos dans le Vieux-Monde, ... Et puis les autres, arrivés en parallèle, étaient plutôt des jeux d'ambiance pour des soirées avec des non gamers. Au fur et à mesure, la quantité de jeux a augmenté, j'ai acheté les classiques indémodables, mais aussi les nouveautés dans le vent. De plus en plus de jeux, mais pas forcément le temps de tous les exploiter, voire même de jouer à tout. Mais bon, il y a toujours cette envie d'avoir le jeu et toutes ses extensions... Toujours cette foutu collectionnïte... 

Lorsque j'en suis arrivé aux jeux de plateau, j'ai essayé d'utiliser des méthodes pragmatiques d'achat histoire de restreindre ma collectionnïte aiguë car le porte monnaie non plus n'est pas extensible... Lorsque l'on continue doucement ses armées de jeux GW, et que l'on veut autre chose, il faut savoir se contrôler. Dès le début, j'ai fait attention à ce que j'achetais.
Mes achats sont dictés par une conduite responsable : je me renseigne, je lis les avis sur TricTrac, je regarde des vidéos, et si je suis sûr de moi, j'achète le jeu. Ce qui ne m'a pas empêché quelques erreurs... 

Depuis quelques temps, suite à une de mes dernières réflexions, pour ne pas me tromper, je classe mes achats dans différentes catégories correspondant aux personnes avec qui je vais pouvoir y jouer. Les noms de mes wishlists sur Philibert sont d'ailleurs assez évocateurs :
- "Jeux fun pour tous" type party game
- "Gros jeux pour tous" comme les aventuriers du rails ou Abyss.
- "Vrais jeux pour nous", bah, les trucs de bonhommes !! 
- "Warhammer" les jeux GW. 
Vous remarquerez le distinguo effectué dans la sémantique de mes titres...  

Kickstarter ne m'a pas aidé à lutter contre mon syndrome de collectionnïte. La simple idée d'une édition limitée me motive à l'achat compulsif et KS est le roi des stretch goals limités. Mais je me soigne, je n'ai rien pledgé depuis des mois... Cela dit, il y a Mythic Battles qui va arriver !

J'ai trouvé sur Ludovox cette page de BD qui résume assez bien la situation... Bravo à l'auteur Julien Nem qui a réussi quelques belles pages sur le thème du jeu de société.
Mais bon, fatalement, le nombre de jeux ne cessant d'augmenter, il devient problématique à la maison, car j'ai de moins en moins de place. Et je ne vous raconte pas comment ça va se passer avec les arrivées des all-in de 7 sins et Conan...
Il va falloir trouver que faire ? 

Commentaires

Best of du mois

[Black Library] Horus Heresy - L'oeil de Terra

La galaxie brûle sur l'ordre d'Horus, et chaque instant coûte un milliard de vies – mais ce ne fut pas toujours le cas. Il fut un temps, le titre de Maître de Guerre était synonyme d'honneur et de loyauté. Il représentait le parangon de la fierté et de la puissance des légions space marines. Nul ne sait s'il est seulement possible de commencer à comprendre à quel point l'amertume peut venir à bout des esprits les plus inébranlables…
En remontant les fils du destin entremêlés autour des primarchs et de leurs fils, Aaron Dembski-Bowden, Graham McNeill, Gav Thorpe et bien d'autres, tentent d'y voir plus clair, à travers quinze récits, dont le roman court "Aurelian" par Aaron Dembski-Bowden, qui raconte le pèlerinage de Lorgar dans l'Œil de la Terreur.
Le Loup de Cendre et de Feu par Graham McNeill
Cette longue histoire qui nous montre le lien entre l'Empereur et Horus ne m'a pas emballé du tout. C'est sympa mais sans plus. Elle n'ap…

[Zombicide - Rue Morgue] Campagne perso "Supercopter" : Mission Breadcrumbs

On a survolé un petit parc transformé en une sorte de camp. C'était rempli de tentes militaires et évidemment, il y a eu un combat ici. On s'est posé quelques blocks plus loin pour aller l'explorer. S'il y a des cadavres, il y aura des zombies, mais surtout des ressources à prendre.
3e partie de notre campagne de Zombicide de cet été. On joue les mêmes personnages, et on ne les change que lorsqu'ils décèdent. On commence cette mission en niveau de menace jaune même si les héros repartent en bleu. Chacun d'eux à eu le droit de garder un équipement de la partie précédente. 
Nos conditions de victoire sont de trouver les tentes "infirmerie" et "administration" et de prendre tous les objectifs.
Dès le début, j'ai fracassé la porte de gauche à la hache (je ne suis pas pomplar pour rien !!) et je suis entré dans la pièce. J'ai défoncé un Z. Puis Bear a achevé le dernier. 
Enfin, Jane est entrée et un fait un carton dans la pièce voisine av…

[Lui-même] Skull

J'ai déjà parlé de Skull dans un autre post. C'est un jeu à partir de 3 à 6 joueurs pour des parties de 10 à 30 minutes. Mais le jeu est très addictif et vous risquez d'y jouer beaucoup plus longtemps.

Les règles sont simples : il s'agit de lancer des défis dont le but est de retourner des disques, que les joueurs placent devant eux, sans tomber sur un skull.

Chaque joueur a 4 disques dont 3 fleurs et 1 skull.

Lorsque la partie commence, tous les joueurs posent un disque devant eux. Puis le premier joueur (celui qui a gagné la manche précédente ou fait perdre un cercle à un autre joueur) commence. Il peut ajouter un autre disque ou miser sur le nombre de disques qu'il pense pouvoir retourner sans tomber sur un skull. Sachant qu'il doit retourner tous les siens en premier. Le joueur suivant passe ou mise plus, et ainsi de suite. Celui qui est le dernier à miser tente de relever son défi. 
S'il pioche un skull, le défi est raté et il perd l'un de ses 4 d…

[Black Library] Horus Heresy - Le Chemin Céleste - Chris Wraight

Pendant trop longtemps, la Ve Légion a été tenue à l'écart du conflit sanglant qui ravage la galaxie depuis que la trahison de Maître de Guerre a été révélée. Mais ce n'est qu'après que le primarch Jaghataï a été satisfait du fait que la voie qu'il a choisie est juste et honorable que les White Scars se sont lancés au combat. Mais après quatre années d'une guerre d'attrition sans relâche contre la Death Guard et les Emperor's Children, leur moral est au plus bas, et s'ils veulent atteindre Terra à temps pour la bataille finale, ils devront compter sur les exploits de leurs puissants Stormseers.
Objectivement, on ne partait pas sur de bonnes bases avec ce roman. Les derniers récits de l'auteur, sur les White Scars, m'avaient laissé froid... et je m'inquiétais fortement. En fait non. 
Après autant de nouvelles, c'est vrai qu'il est bon de relire un roman. Ensuite, l'évolution des personnages depuis leur première apparition est fran…

Kickstarters en vue !!

Alors que je viens tout juste de recevoir mon numéro de livraison pour Conan, de nouveaux et nombreux projets Kickstarter, que j'attends depuis longtemps, vont être lancés. 
Ces deux prochains mois vont être douloureux mais captivants. Dans l'ordre chronologique, voici ceux qui me titillent : 


On commence par Rise of Moloch, le prochain jeu situé dans l'univers de SMOG. J'attends plus d'infos car c'est le jeu pour lequel j'en ai le moins. D'après les tests d'il y a quelques années, c'est un dungeon crawler mais il y aura plusieurs team. Il était prévu pour le 24 octobre mais la date semble avoir été reportée hier pour une date encore inconnue. Il est distribué par Cmon, et pour les figs, on peut s'attendre à une qualité identique à Zombicide d'autant plus que l'équipe de Guillotine Games semble avoir travaillé aussi dessus. Au passage, les auteurs de l'univers de Smog sont français.


Quelques images quand même car les persos sont…