Accéder au contenu principal

De l'art d'attirer les Moldus dans le monde du jeu...

Les plus vieux d'entre nous se rappellent sans doute de cette époque (bénie ?) où le tamtam ou le tatoo permettait de rester en contact avec sa tribu. Le terme de tribu envisageait que les gens s'associent par catégories comme on peut le voir dans ce chef d'oeuvre du cinéma (et devrais-je dire, de la musique ?) qu'est High School Musical ! Même si au collège ou au lycée, ce concept peut s'appliquer, dans la vie, nous les gamers (sous-branche des geeks), nous ne nous contentons pas de nous regrouper en bande pour jouer tous les jours de la semaine. La vie étant ce qu'elle est, et l'âge adulte cet âge de raison, nous sommes obligés de nous rabaisser à nous marier ;-), horreur, à travailler, assister à des réunions de famille, et pire encore, nous rencontrons des gens non gamers... Des Moldus, quoi !  ;-D

C'est sûr, les premières fois ne se font pas sans heurts, et ça ne passe pas toujours tout seul mais il arrive fatidiquement un moment où les gens finissent par vous demander : "comme tu aimes les jeux, ça serait bien d'en faire un la prochaine fois ?" ou que vous proposiez vous-même : "ça vous dirait, une partie de jeu ?" Il y a toujours un gars qui croit encore que le jeu ne se résume qu'au Monopoly ou que les wargames sont des Playmobils, mais en général, par expérience, ces situations finissent par arriver, et ça passe... Il faut que ça passe !!

Vous l'aurez compris, le but de cet article, est d'expliquer comment aborder le jeu de société avec des néophytes, et de progressivement les convertir pour les voir rejoindre le club.

Et encore faut-il parvenir à transformer l'essai, et pour cela, il ne faut pas se tromper et tout foutre en l'air en proposant le mauvais jeu, le jeu qui ne correspondait pas à vos amis/familles/collègues. Pour commencer en douceur, il vous faut ... roulement de tambour... un PARTY GAME !!! Bon, pour ce qui est des party games, vous n'avez que l'embarras du choix, mais pour ma part, j'ai quelques sermons dans ma besace, qui en ont converti plus d'un. 

Première étape, il y a d'abord les jeux accessibles à tous et qui mettent de l'ambiance dans une soirée comme le Times'Up! ou le Taboo XXL. Ça marche même avec la famille et pour tous les âges, et même si on est 20. L'avantage, c'est que vous jouez dans une équipe et comme tout le monde se ridiculise, le newbie finit par oser se ridiculiser lui-même. Là, honnêtement, la soirée est assurée, mais les Newb' ne se sont pas encore rendu compte qu'ils ont joué à des jeux de société. 
Dans la même veine, il y a Shabadabada mais là, vous risquez de vous rendre compte que le répertoire musical de Keno est très axé sur Michel Sardou... 

Ensuite, étape 2, il faut réussir à installer les Moldus à table. Il faut rester sur du party games, avec toujours du fun, mais physique car impliquant. C'est le moment de sortir le Jungle Speed (je sais, on en peut plus), sinon un Dooble ou un Rings'Up feront franchement bien l'affaire. C'est drôle, c'est physique, on s'implique physiquement, et on rit beaucoup.

Lorsque que le poisson a mordu, il faut y aller doucement, et passer à l'étape 3. C'est là que tout se joue. Toujours dans le party games, on passe à des jeux de bluff et de réflexions comme le Skull, Complot, Love Letter, Prohis, Kobayakawa, Souk voire même le Perudo (on est d'accord, ça reste moins bien que le Skull!). Ces jeux proposent un défi tactique tout en étant toujours très amusants. Ils permettent de créer une ambiance sympa et fun dans une soirée. 
A la même étape, mais un poil au-dessus, il y a aussi les jeux d'ambiance comme le Loup-Garou, Nosferatu, Mascarade et bientôt Mafia de Cuba... 
Beaucoup de newbies n'iront pas plus loin, mais franchement, il y a déjà plein de bons jeux dans cette liste et ça vaut le coup de s'y arrêter quelque temps. 

L'étape 4 est un grand pas à franchir et pour la plupart des Moldus, la fin du chemin. C'est la transition la plus difficile. Là, on passe aux vrais jeux de société, mais on reste sur du jeu familiale. C'est le moment de sortir les Aventuriers du Rails, Intrigue à Venise, Colt Express, les Bâtisseurs Moyen Age, Minivilles, London 1888, Splendor et même si ça prend des jeux un poil plus complexe comme Abyss ou Zombicide. Je pense même pouvoir proposer Conan (mais en version sans options) dans quelques temps. Des jeux sympas, tactiques, dynamiques et plein de réflexion mais surtout des jeux accessibles et je dirai logique dans leurs règles et leurs applications. 

Des fois, malheureusement, on échoue. On croit avoir passé l'étape 3 avec des jeunes Padawans, on propose des jeux, des vrais, et c'est le drame... C'est pour cela que j'ai rédigé cet article, car dernièrement, j'ai fauté. 
J'ai eu la semaine dernière l'occasion d'un petit moment de solitude avec ma mère et son ami, en proposant une partie d'Abyss. Trop complexe, trop abstrait, et ce fut l'ennui absolu... Il nous faut revenir sur du party game. C'est vrai que Les aventuriers du Rails n'avait pas soulevé les foules, et je ne sais pas pourquoi j'ai voulu continuer dans cette étape. Erreur fatale. Je resterai maintenant à l'étape 3.  

Finalement, maintenant cette topographie des jeux effectuées, la difficulté réside dans l'adaptation de cette liste à vos amis. Les Newbies sont comme cela, ils ne veulent pas être bousculés, mais ils veulent varier les plaisirs. A vous de voir à quelle étape vous en êtes et avec quel groupe, et vous trouverez forcément des jeux qui plairont.

Je voulais un rappel des étapes à suivre, j'y ai réfléchi, et je vous les livre, histoire que vous ne fassiez pas les même erreurs. Après tout, la révolution ludique est en marche, il ne faudrait pas laisser les amis et la famille sur le côté.  
Si après l'étape 4, les Moldus en veulent encore, c'est que ça y est, ils sont des nôtres. Un petit stage à l'école des sorciers leur permettra d'aller plus loin, mais pour eux c'est gagné! On peut passer au stade Hard Gamer, mais c'est alors une autre étape.
Et si vous avez un avis sur la question, des jeux à insérer dans mes listes, n'hésitez pas à donner votre avis.   

Commentaires

  1. Petit retour d'expérience avec mes collègues, un ami joueur propose régulièrement des jeux de société a des gens n'ayant jamais joué ou s'étant arrêté à Jungle Speed.
    Et bien Qwix et Non merci ont rencontré un succès tres rapidement, rapide facile a comprendre et efficace.
    Par contre étonnamment Splendor a aussi trouvé tout de suite preneur !
    Sympa en tous cas ton article (j'aime toujours être cité en exemple !)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Best of du mois

TOPS et FLOPS de l'année 2018 par HagarWulfen

HagarWulfen : Pour finir cette année 2018 en beauté, j'ai demandé à chaque joueur de notre groupe quels sont pour eux les TOPS et les FLOPS de leur année 2018. Je dis bien de leur année 2018, car on ne se contente pas de parler des jeux de cette année mais des jeux auxquels nous avons joué cette année. Je m’y colle.
Tops :
Rising Sun : Clairement la bonne surprise de l’année pour moi. On n’en a fait que 3 parties, mais c’est un plaisir à chaque fois. La preuve s’il en ait que Kickstarter peut permettre de belles pépites en proposant des jeux de société intéressants, magnifiés par un matériel pléthorique et de qualité. Les jeux de conquête sont clairement mes jeux préférés, mais ils ont le mauvais goût d’encourager à éliminer ses adversaires et à durer des heures. Comme plus personne ne veut y jouer, ils ne le servent à rien. Ici, sous un enrobage de jeu de conquête, Eric Lang nous propose un en réalité un jeu de majorité qui donne l’impression de jouer à un jeu de conquête. Le tout …

TOPS et FLOPS de l'année 2018 par Kenozan

Dans la lignée de mon camarade HagarWulfen, voici mes tops et flops de l'année 2018. La plupart sont des jeux récents, je n'ai pas trouvé le temps de reprendre d'anciens jeux ...
Tops : One Deck Dungeon : Une très bonne surprise pour du jeu solo. Le jeu est facile à comprendre, contient toute la mécanique nécessaire à un dungeon crawler en très peu de place et se joue rapidement (une grosse demi heure par donjon). Certes au bout de 10 parties d'affilée ça se répète un peu mais avec 5 donjons et 5 personnages il y a de quoi faire. Et puis une fois terminé il y a l'extension Forest of Shadows qui renouvelle les rencontres et les monstres. Vraiment, je conseille à tout amateur de jeu solo.

Fallout Wasteland Warfare : Un jeu d'escarmouche qui inclut de la recherche, des missions, de la progression en mode "Settlement". Et puis l'univers de Fallout est proprement retranscrit. On regrettera un mode "aventure" pour jouer un perso contre diverses m…

TOPS et FLOPS de l'année 2018 par Uncle Scourge :

HagarWulfen : pour finir cette 2018 en beauté, j'ai demandé à chaque jouer de notre groupe, quels sont pour eux les TOPS et les FLOPS de leur année 2018. Je dis bien de leur année 2018, car on ne se contente pas de parler des jeux de cette année mais des jeux auxquels nous avons joué cette année. 

Il était grand temps pour moi de me lancer dans l'écriture d'un article, puisque qu'HagarWulfen me le demande depuis maintenant plus d'un an. Quoi de mieux que de commencer avec un TOPS/FLOPS?
Disclaimer : Je vis depuis quelques années à Montréal, mon langage a changé et il se peut que des anglicismes se glissent dans mes articles, soyez tolérant!

TOPS :

Western Legend : propre et efficace, le narratif et les graphismes du jeu m'ont séduit. Les mécaniques de jeux donnent un excellent feeling des différentes méthodes pour devenir une légende du Far-West ! Par exemple tenter sa chance en tant que bandit donne accès à de nombreuses récompenses et assure une gloire rapide, m…

La fin de Warhammer ... et de GW ?

Bon bah voilà, c'est fait ! Ce que je prédisais depuis plus d'un an à qui voulait bien l'entendre, est arrivé. Games Workshop s'est débarrassé du gouffre financier qu'est Warhammer. Warhammer est mort. Ou plutôt Warhammer Fantasy Battle est mort!
En même temps, lorsqu'un jeu coûte aussi cher en développement que coûtait WFB, et qu'il prend autant de place dans les magasins, tout cela pour ne faire que moins de 20% du chiffre d'affaire d'une entreprise, il est évident qu'il faut agir.
Alors Games Workshop a agi. Les suppléments End of Times ont détruit le monde de Battle, et on passe à la suite, tout le monde est mort, sauf Sigmar. Et il revient avec des gars en armure, préparés en secret dans ses laboratoires magiques (manquerait plus que ce soit sur Luna et ça nous rappellerait fortement quelque chose. Bref, c'est une remise à plat du background et de l'imagerie du monde de battle... non de Sigmar...!

Games Workshop vise avant tout le ma…

[Horus Heresy] Le maître de l'humanité - Aaron Dembski-Bowden

Des milliards et des milliards de voix maudissent Horus l'architraître, lui qui a déclenché un conflit galactique d'une ampleur quasi inimaginable. Pourtant, d'aucuns murmurent qu'il faudrait blâmer l'Empereur lui-même. Des années après s'être retiré de la Grande Croisade en faveur d'obscures travaux sous le Palais impérial de Terra, il livre à présent une sorte de guerre toute différente dans l'antique Toile des Eldars - une guerre contre les forces démoniaques du Chaos.
Ah putain !! Enfin !! C'est à l'aune de la lecture de ce roman qu'on se rend compte à quel point les précédents étaient mauvais. Je crois que depuis un (long) moment, je n'avais pas lu un livre d'une telle qualité dans cette collection... 
Aaron Dembski-Bowden qui avait pourtant mal commencé sa carrière chez Black Library avec la daube qu'est Helsreach, mais qui avait produit le magnifique Le Premier Hérétique nous offre là l'un des meilleurs livres de la sé…