Accéder au contenu principal

Dan Abnett - Les Fantômes de Gaunt - Cycle Premier : La Fondation

Tout a commencé par le retour des Fantômes de Gaunt dans Salvation's Reach, et me revoilà à lire tous les volumes des Fantômes, depuis le début. Un mois après, tout est lu... et c'est le gros kiffe. 

Dans un lointain futur déchiré par la guerre, la Croisade des Mondes de Sabbat vient de commencer. L'Imperium a lancé ses légions de gardes impériaux contre les forces du Chaos, et doit remporter la victoire, quel qu'en soit le coût. Le commissaire impérial Ibram Gaunt et les hommes du Premier et Unique régiment de Tanith se retrouvent pris dans une situation où de nombreuses forces tentent de s'approprier l'in des plus grands secrets de l'univers.
Les Fantômes de Gaunt parviendront-ils à protéger l'Humanité de l'un de ses plus terribles secrets? 
Premier roman des Fantômes de Gaunt, on y découvre la base de l'univers développé dans les Fantômes. Abnett est fort. Il nous propose un univers cohérent, intéressant, et surtout un mystère qui nous tient en haleine tout au long du roman. 
Ce qui est dommage, c'est qu'Abnett met "trop" le paquet pour que ce soit cohérent avec la suite. Trop de secrets. On sent qu'il visait le one shot !  


Après la mort de son prédécesseur, le Maître de Guerre Macaroth poursuit l'offensive impériale visant à libérer les Mondes de Sabbat de l'emprise du Chaos. Voltemand, Ramillies, Caligula, Bucephalon ; à mesure que se succèdent les zones de combat, Gaunt doit batailler non seulement pour refouler les serviteurs des ténèbres, mais pour gagner les cœurs et la confiance de ses Fantômes.
Sur la planète Monthax, une simple mission de reconnaissance dans la jungle soulève une nouvelle intrigue. Les Fantômes, se retrouvent entraînés dans le conflit millénaire entre le Chaos et la plus énigmatique des races extraterrestres, les eldars.
Honnêtement, ce roman n'est pas le meilleur de la série. L'histoire ne semble être qu'un prétexte pour assembler plusieurs nouvelles. Je suis même sûr que certaines nouvelles ont été écrites avant le premier roman et qu'elles ont été assemblées de manière un peu plus intelligente que d'habitude. Plusieurs chapitres soulèvent même des thématiques ou des contextes qui vont être exploités plus tard.

Son plus gros défaut est le melting-pot d'ennemis que l'on croise dans ce livre. Un space marine du chaos, des orks, des fidèles du chaos, un dreadnought, des Eldars, de l'inquisition... Trop de choses différentes. Il faut rappeler que nous sommes au début de l'oeuvre d'Abnett, et qu'à l'époque, le contexte n'était pas complètement définit. Il se contente de raconter des scènes variées.  

La plus grande réussite de ce livre, c'est la surtout la découverte en profondeur des quelques personnages qui y sont développés. On découvre Gaunt, Corbec, Rawne, Feigor, Mkoll, Dorden, Caffran, Varl, Domor, Milo, Larkin et quelques autres,... La fine équipe du début. On comprend le pourquoi du comment du grade spécifique de Gaunt, de sa formation, de la destruction de Tanith... 
C'est tout de même un indispensable si on veut approfondir les personnages. 


Sur le monde éclaté de Verghast, Gaunt et ses Fantômes se retrouvent plongés dans les querelles anciennes d'une guerre civile et le siège acharné d'une immense cité-ruche. Lorsque la trahison frappe de l'intérieur et met à bas les défenses de la ville, les rivalités et la corruption menacent d'amener le Premier et Unique de Tanith au bord de la défaite.
Le commissaire impérial Ibram Gaunt doit trouver de nouveau alliés et de nouveaux Fantômes s'il veut pouvoir sauver la ruche Vervun du plus grand de tous les dangers : l'invasion par les légions du Chaos. 
C'est ici qu'Abnett décide enfin de faire des Fantômes, une saga. Ce serait même possible de commencer la série ici. C'est l'un des meilleurs romans sur les Fantômes. Pas de secrets, pas de trucs extraordinaires comme les eldars et l'inquisition, juste un combat pour la survie de la ruche Vervun. 
Les combats sont épiques, le désespoir est partout, mais Ibram Gaunt, qui jusqu'à présent avait surtout gagné les batailles par des miracles inexpliqués, se retrouvent enfin dans une situation d'où il se sort par son talent. 
Et puis enfin, il agit comme un commissaire... 
Un indispensable, et pour moi, le vrai début de la saga.  

Commentaires

Best of du mois

[Edge/FFG] Battlestar Galactica

Lors de notre weekend à Lille, nous avons rejoué à Battlestar Galactica, le jeu adapté de la série. J'en avais déjà parlé ici
Le principe : il s'agit d'atteindre une planète et de protéger le vaisseau pendant le voyage. Mais parmi nous, il y a peut-être des Cylons qui veulent notre mort. 
Plusieurs fois dans la partie, on va nous distribuer une carte rôle et parmi le pool de départ, 2 étaient des Cylons. Il peut donc ni avoir aucun traître avant le premier saut dans l'espace. 
Les joueurs jouent chacun leur tour, pioche des cartes en fonction de leurs domaines de compétence (5 sont dispo), ils serviront à résoudre les crises. Puis le personnage se déplace et fait une action en fonction de la salle où il se trouve. Puis on pioche une crise. 
Pour résoudre une crise, chacun pose des cartes face cachée. Le but est de dépassé la valeur de la crise avec des cartes de couleurs valables pour cette crise. Les autres couleurs ajoutent des malus. Sachant que le hasard ajoute …

La fin de Warhammer ... et de GW ?

Bon bah voilà, c'est fait ! Ce que je prédisais depuis plus d'un an à qui voulait bien l'entendre, est arrivé. Games Workshop s'est débarrassé du gouffre financier qu'est Warhammer. Warhammer est mort. Ou plutôt Warhammer Fantasy Battle est mort!
En même temps, lorsqu'un jeu coûte aussi cher en développement que coûtait WFB, et qu'il prend autant de place dans les magasins, tout cela pour ne faire que moins de 20% du chiffre d'affaire d'une entreprise, il est évident qu'il faut agir.
Alors Games Workshop a agi. Les suppléments End of Times ont détruit le monde de Battle, et on passe à la suite, tout le monde est mort, sauf Sigmar. Et il revient avec des gars en armure, préparés en secret dans ses laboratoires magiques (manquerait plus que ce soit sur Luna et ça nous rappellerait fortement quelque chose. Bref, c'est une remise à plat du background et de l'imagerie du monde de battle... non de Sigmar...!

Games Workshop vise avant tout le ma…

Kickstarters en vue !!

Alors que je viens tout juste de recevoir mon numéro de livraison pour Conan, de nouveaux et nombreux projets Kickstarter, que j'attends depuis longtemps, vont être lancés. 
Ces deux prochains mois vont être douloureux mais captivants. Dans l'ordre chronologique, voici ceux qui me titillent : 


On commence par Rise of Moloch, le prochain jeu situé dans l'univers de SMOG. J'attends plus d'infos car c'est le jeu pour lequel j'en ai le moins. D'après les tests d'il y a quelques années, c'est un dungeon crawler mais il y aura plusieurs team. Il était prévu pour le 24 octobre mais la date semble avoir été reportée hier pour une date encore inconnue. Il est distribué par Cmon, et pour les figs, on peut s'attendre à une qualité identique à Zombicide d'autant plus que l'équipe de Guillotine Games semble avoir travaillé aussi dessus. Au passage, les auteurs de l'univers de Smog sont français.


Quelques images quand même car les persos sont…

Game of Thrones - Le Jeu de Plateau (2e Edition)

Le roi Robert Baratheon est mort, et les sept couronnes se préparent à la guerre. La Maison Lannister, dont la fille Cersei était la reine de Robert, réclame le trône pour son jeune fils Joffrey. Sur l'île de Peyredragon, Stannis Baratheon, le frère de Robert, demande légitimement le trône pour lui-même. Sur les Iles de Fer, la Maison Greyjoy est sur le point de s'embarquer pour une seconde rébellion, mais cette fois avec un objectif plus ambitieux. Au nord, la Maison Stark rassemble ses forces pour défendre ses droits, et au sud la riche Maison Tyrell entretient la vieille ambition de s'asseoir sur le Trône de Fer mais doit se prémunir de l’envie de vengeance de l’ancienne Maison Martell. Et pendant ce temps, au-delà du Mur dans le grand nord, la menace des sauvageons se fait toujours plus forte.  Les armées s'assemblent et les corbeaux volent, la bataille des rois devient inévitable.  Basé sur la série de romans le Trône de Fer de George R.R. Martin, le Jeu de Plate…

[Titanicus] Pchiiit !! ou comment GW&FW me sauvent de la banqueroute

Depuis des mois, des infos tombent régulièrement sur Titanicus, le nouveau jeu petit format de GW et surtout FW, et comme pour beaucoup d'entre vous, la hype était à son zénith. Les précos ne devaient pas tarder, j'étais comme un ouf. Et enfin, samedi...  ... c'est le drame. Des rumeurs parlaient déjà d'un jeu cher, mais là, on atteint des sommets. De plus, le jeu ne sort qu'en Anglais...  
Rappelons que Titanicus n'est pas "un jeu fini", c'est à dire que vous ne pouvez pas vous contenter du contenu de la seule boite de base pour y jouer. Et ici, ce contenu vaut 230€ !! 8 figs, 230€... C'est un peu fort. 





Si on n'a pas trop de sous, on peut prendre la mini boite de base pour la modique somme de 130€.
Mais bon, avec un titan, vous ne pouvez pas jouer.

Games Workshop a compris avec Shadespire et 40k que l'on pouvait vendre des cartes à la pelle, alors ils ne s'en privent pas. Tous les jeux en ont besoin maintenant. Et Titanicus ne f…