Accéder au contenu principal

Carthagrad - le background

Les plus anciennes histoires des peuples de Carthago racontent comment l'humanité prit pied sur la planète. Le hasard fit que ce ne fut pas un mais cinq vaisseaux colonisateurs qui revendiquèrent la planète en l'espace d'une génération. Les cinq vaisseaux s'établirent de part et d’autre du seul continent habitable et fondèrent leur propre culture. De nombreuses fois, les peuples des vaisseaux entrèrent en conflit mais dans l’ensemble les Natio prospérèrent sans jamais se mélanger.
  

Lorsque advint l'âge de la Grande Croisade et que l'Empereur reconquit un à un les mondes humains, les cinq Natio acceptèrent d'appartenir à la grande entreprise. Un seul problème apparu : l'unification de la planète. Durant cette période lointaine, l'empereur laissait encore le choix aux peuples rencontrés de définir par eux-mêmes leur propre système de gouvernement. Les érudits des cinq Natio : Khyrsov, Vahr, IRCA, Radoubh, et l’Hautland, décidèrent ensemble de la création du Consulat. Cinq Consuls de chacune des Natio dirigeant ensemble une planète au nom des cinq peuples restés très autonome pour leur politique intérieure. En leur honneur, au centre du continent de la planète, à l'endroit même ou les cinq frontières des cinq Natio se rencontraient, on éleva la ville de Carthagrad, symbole de la symbiose entre les Natio.

Néanmoins, certaines situations furent difficiles et les relations entre les cinq Natio furent parfois houleuses. Mais dans l'ensemble, le temps s'écoula tranquillement sur Carthago. Jamais aucune menace chaotique ou extraterrestre ne vint perturber la tranquillité du lieu. Plusieurs fois cependant, les armées de Carthago prirent part à des conflits situés dans les systèmes voisins et chaque Natio contribua pour sa part à l’effort de guerre de la Garde Impériale. Les Hauts Seigneurs de Terra n'eurent jamais à remettre en cause la gouvernance de la planète. Sans doute d'ailleurs ne connaissaient-ils même pas son existence.

                                  
914.M41 fut l’année de la Grande Déchirure pour les Natio de Carthago. Alors que les Consuls et les instances dirigeantes de la planète étaient réunies dans Carthagrad pour célébrer la soumission des lunes pénitenciers des Dardolautes par une grande manifestation festive et pieuse, la plus violente série d’attentats de l’histoire du secteur galactique retentit. Elle ébranla les différentes instances dirigeantes de la planète. En l’espace d’une journée, les membres des plus grandes instances politiques de Carthago furent assassinés.

Tout débuta lorsque les bombardiers marauders du 121e Régiment de la Natio Vahr larguèrent leur contenu sur le défilé militaire lors de leur passage au dessus de la ville. Cet acte de trahison surprit les troupes au sol et la population de Carthagrad qui périrent en masse. Puis ils vinrent s’écraser sur la tribune consulaire et celle du Sénat. Au même moment, des engins incendiaires explosèrent tout le long du défilé.


Les soldats du 8e blindé de Khyrsov, menacé, tirèrent sur la foule et écrasèrent sous leur chenille une partie du public de la Capitale pour tenter de sortir de l’avenue de la victoire. Bientôt, ils furent imités par le 36e régiment d’infanterie de l’IRCA qui les précédait. D’autres bombes explosèrent dans l’ensemble de la ville. Lorsque les secours arrivèrent, d’autres engins explosèrent. Les régiments participants n’ayant normalement pas de munitions, le conflit fut bref et sanglant. Les soldats des régiments de l’Hautland se frayèrent un chemin vers leur territoire en tuant tous ceux qui se trouvaient sur leur chemin. L’hécatombe que firent les soldats du 2e RIL de Radoubh avec leur simple baïonnette est un acte rare et bien souvent, les soldats sans munitions furent tout simplement massacrés.  

Les réponses militaires des Natio furent rapides. Après ce déluge de violence, certaines classes politiques se laissèrent submerger par l’émotion et répliquèrent machinalement. Il en résultat une frappe tactique sur le Palais Impériale du Lion de la Capitale de la Natio Vahr, accusée d’être la source des attentats. Les représailles furent instantanées. Au même moment, l’IRCA tenta d’entrer en force sur le territoire Khyrsov. En représailles, les forces Radoubh lancèrent l’offensive sur Carthagrad. 

Lorsque l’on s’aperçut des pertes politiques et diplomatiques de la journée, deux Natio furent accusées d’avoir fomenté un putsch. Personne ne fit remarquer que leurs propres pertes étaient elles même irréversible. Mais l’escalade de la violence était en marche et bientôt une première alliance de l’IRCA et de l’Hautland tentèrent de repousser les soldats Radoubh de Carthagrad. Les Vahr firent remarquer les massacres perpétrés par les forces Khyrsov durant les attentats. En une semaine, chaque Natio avait mobilisée ses armées, tentée des incursions au delà de ses frontières, subie et ordonnée des bombardements stratégiques, et plus important que tout, s’étaient engagées dans un conflit urbain meurtrier, dans la Capitale des Consuls, avec pour objectif d’asseoir son autorité par la prise du Palais de l’Unité.


On trouva par ailleurs au fil des mois, dans chaque Natio, d’autres participants aux attentats mais personne n’entreprit de mettre un terme au massacre. En réalité, les Cinq Natio ne voulaient plus partager leur planète et la guerre s’enracina. Des armées immenses s’affrontèrent à chaques frontières sur des milliers de kilomètres et dans Carthagrad qui ne ressemblait plus alors à guère mieux qu’un immense champ de ruines.


Jamais on ne su qui avait été à la tête des attentats de l’année 914. Le conflit qui en avait découlé était une guerre à mort, dans laquelle chaque Natio risquait son élimination de la surface de Carthago. Les génocides et les pogroms sur les territoires occupés étaient monnaie courante et chaque peuple connaissait l’importance de son engagement dans le conflit. 

Commentaires

Best of du mois

Kingdom Death - Open the Box

Bonjour à tous, 
Hier, j'ai reçu l'énorme boite de Kingdom Death Monster, et vous allez le voir, c'est une oeuvre d'art ! Je vous propose donc un Open the Box de cette boite.  

Le colis est arrivé comme cela, bien emballé, et suffisamment protégé. Elle pèse son poids, dans les  kilos, et est assez énorme.  

Le boite est noir mat, complètement avec une illustration en vernis sélectif.


A l'ouverture, il y a une autre boite.


Elle contient les grappes de figurines du jeu. Et oui, il faut les monter.


Ensuite, le matériel en carton est très beau. Une piste recto - ...


... et verso.


Les jetons : 


Les nouveautés de la 1.5, je crois.


Le plateau de jeu :


La boite de base. Elle est bien vide, mais il y a la place pour ranger les extensions.


Une fiche de village.


La fiche de personnages, les cartes événements, et les plateaux de jeux des survivants.


Le livre des règles.

[Monolith] Conan - Le livre de Set

Faute d'avoir reçu un mail pour m'annoncer l'arrivée de Mythic Battle : Pantheon, qui ne devrait plus tarder tout de même, j'ai reçu un mail m'annonçant l'arrivée du Livre de Set de Conan, le KS le plus rapide de l'histoire de KS... 
La couverture est magnifique, totalement dans l'esprit de Conan. J'adore. 
Le livre est partagé en deux parties :
- La première regroupe les scénarios publiés sur le site de Monolith et rédigés par Tony.
- La seconde contient les photos et le background des personnages de Conan.

Les scénarios sont organisés comme d'habitude. Ils sont tout de même classés par le nombre de joueurs. 
Il y a eu beaucoup de plaintes de la part de certains joueurs sur les forums sur les scénarios qui ne sont pas jouables par tous les groupes de jeux... J'avoue que je ne comprends pas. Pour les scénarios qui se jouent à peu de joueurs, je les réserve pour un jour où nous sommes en sous nombre. Et pour les autres, des joueurs (souvent …

Zombicide : Rue Morgue - Some Zombies

Depuis au moins deux ans, j'ai ces figurines de Zombicide : Rue Morgue qui traînent dans une boite de mon établi, commencées mais jamais terminées. Il était temps d'y mettre fin. 
Je vous présente donc mes dernières réalisations pour Zombicide : 

Voici les 5 derniers Crawlers : 
Les 10 fatties : 

Et pour la route, 5 Zombies VIP, peints depuis une éternité et qui attendaient leurs potes... Ils vont attendre longtemps !!
Rien de bien sensationnel. Aplats, encrage, éclaircissements, sang ; le plus dur étant de retrouver un style identique à celui de l'époque. 
Il ne me reste "que" 20 runners, 2 abominations et 5 survivants pour terminer la boite de Rue Morgue et enfin, pouvoir y jouer... Je ne sais pas dans combien de temps je vais jouer à Mythic Battles à ce train là... 
Ensuite, il me restera les 4 survivants et 8 acolytes pour terminer la boite de l'extension Angry Neighbours. On en verra le bout un jour, les gars. 
Mais pour l'instant, j'ai envie de…

[Zombicide] Toxic City Mall - Death Row

Un parcours étroit à traverser pour aller détruire une sale abomination toxique dans un centre commercial. Easy !! 
J'ai joué cette partie en solo. L'équipe, tirée aléatoirement est une équipe idéale : deux slippery Lea et Josh, un chef Neema, un médic Raoul, un combattant Mack et une fouilleuse Thaissa.  
Leila joue en première, ouvre la porte du bâtiment et se glisse dans la salle restée vide grâce à sa capacité à esquiver les zombies. Mack la suit et élimine quelques Z au CàC. 
Les autres suivent et tapent dans le tas. Certains ont même l'occasion de fouiller. On trouve déjà quelques équipements intéressants comme la carabine et le fusil d'assaut. 
Dans la rue, les zombies commencent à arriver.

Mack est maintenant le premier joueur.

Il reste un Z dans le bâtiment, alors il s'en occupe. Puis il fouille et un autre Z apparaît. Il s'en charge aussi. 
Les autres se contentent de fouiller. Lea sort. espérant attirer le fatty vers elle.

D'autres zombies arriv…

[Black Library] Horus Heresy - Part 2

Lorsque j'ai commencé ce blog, je comptais mettre régulièrement en ligne mes avis sur les livres que je lisais, entre autres, ceux qui parlent des univers de jeux GW. La série qui a le plus de succès est sans conteste l'Hérésie d'Horus. 

Plusieurs livres ont déjà été traité, mais des tas d'autres sont restés en suspens. A l'heure où il en sort des paquets tous les mois comme aujourd'hui, il me semble indispensable d'identifier ceux qui sont dispensables, justement. D'autant plus que l'éditeur est passé de livres au format poche à moins de 10€ euros chacun, à un grand format à 17€. 
Je vais donc les traiter dans l'ordre de parution, voici la deuxième partie des livres que je possède.  
Les Primarques (Collectif) : Ce livre contient peu de nouvelles, et celle qui m'intéressait le plus est de loin celle sur Fulgrim, malheureusement, elle ruine la fin du roman éponyme. Le reste est tout simplement mauvais. Celle sur l'Alpha Legion sort du lot…