Accéder au contenu principal

Carthagrad - le background

Les plus anciennes histoires des peuples de Carthago racontent comment l'humanité prit pied sur la planète. Le hasard fit que ce ne fut pas un mais cinq vaisseaux colonisateurs qui revendiquèrent la planète en l'espace d'une génération. Les cinq vaisseaux s'établirent de part et d’autre du seul continent habitable et fondèrent leur propre culture. De nombreuses fois, les peuples des vaisseaux entrèrent en conflit mais dans l’ensemble les Natio prospérèrent sans jamais se mélanger.
  

Lorsque advint l'âge de la Grande Croisade et que l'Empereur reconquit un à un les mondes humains, les cinq Natio acceptèrent d'appartenir à la grande entreprise. Un seul problème apparu : l'unification de la planète. Durant cette période lointaine, l'empereur laissait encore le choix aux peuples rencontrés de définir par eux-mêmes leur propre système de gouvernement. Les érudits des cinq Natio : Khyrsov, Vahr, IRCA, Radoubh, et l’Hautland, décidèrent ensemble de la création du Consulat. Cinq Consuls de chacune des Natio dirigeant ensemble une planète au nom des cinq peuples restés très autonome pour leur politique intérieure. En leur honneur, au centre du continent de la planète, à l'endroit même ou les cinq frontières des cinq Natio se rencontraient, on éleva la ville de Carthagrad, symbole de la symbiose entre les Natio.

Néanmoins, certaines situations furent difficiles et les relations entre les cinq Natio furent parfois houleuses. Mais dans l'ensemble, le temps s'écoula tranquillement sur Carthago. Jamais aucune menace chaotique ou extraterrestre ne vint perturber la tranquillité du lieu. Plusieurs fois cependant, les armées de Carthago prirent part à des conflits situés dans les systèmes voisins et chaque Natio contribua pour sa part à l’effort de guerre de la Garde Impériale. Les Hauts Seigneurs de Terra n'eurent jamais à remettre en cause la gouvernance de la planète. Sans doute d'ailleurs ne connaissaient-ils même pas son existence.

                                  
914.M41 fut l’année de la Grande Déchirure pour les Natio de Carthago. Alors que les Consuls et les instances dirigeantes de la planète étaient réunies dans Carthagrad pour célébrer la soumission des lunes pénitenciers des Dardolautes par une grande manifestation festive et pieuse, la plus violente série d’attentats de l’histoire du secteur galactique retentit. Elle ébranla les différentes instances dirigeantes de la planète. En l’espace d’une journée, les membres des plus grandes instances politiques de Carthago furent assassinés.

Tout débuta lorsque les bombardiers marauders du 121e Régiment de la Natio Vahr larguèrent leur contenu sur le défilé militaire lors de leur passage au dessus de la ville. Cet acte de trahison surprit les troupes au sol et la population de Carthagrad qui périrent en masse. Puis ils vinrent s’écraser sur la tribune consulaire et celle du Sénat. Au même moment, des engins incendiaires explosèrent tout le long du défilé.


Les soldats du 8e blindé de Khyrsov, menacé, tirèrent sur la foule et écrasèrent sous leur chenille une partie du public de la Capitale pour tenter de sortir de l’avenue de la victoire. Bientôt, ils furent imités par le 36e régiment d’infanterie de l’IRCA qui les précédait. D’autres bombes explosèrent dans l’ensemble de la ville. Lorsque les secours arrivèrent, d’autres engins explosèrent. Les régiments participants n’ayant normalement pas de munitions, le conflit fut bref et sanglant. Les soldats des régiments de l’Hautland se frayèrent un chemin vers leur territoire en tuant tous ceux qui se trouvaient sur leur chemin. L’hécatombe que firent les soldats du 2e RIL de Radoubh avec leur simple baïonnette est un acte rare et bien souvent, les soldats sans munitions furent tout simplement massacrés.  

Les réponses militaires des Natio furent rapides. Après ce déluge de violence, certaines classes politiques se laissèrent submerger par l’émotion et répliquèrent machinalement. Il en résultat une frappe tactique sur le Palais Impériale du Lion de la Capitale de la Natio Vahr, accusée d’être la source des attentats. Les représailles furent instantanées. Au même moment, l’IRCA tenta d’entrer en force sur le territoire Khyrsov. En représailles, les forces Radoubh lancèrent l’offensive sur Carthagrad. 

Lorsque l’on s’aperçut des pertes politiques et diplomatiques de la journée, deux Natio furent accusées d’avoir fomenté un putsch. Personne ne fit remarquer que leurs propres pertes étaient elles même irréversible. Mais l’escalade de la violence était en marche et bientôt une première alliance de l’IRCA et de l’Hautland tentèrent de repousser les soldats Radoubh de Carthagrad. Les Vahr firent remarquer les massacres perpétrés par les forces Khyrsov durant les attentats. En une semaine, chaque Natio avait mobilisée ses armées, tentée des incursions au delà de ses frontières, subie et ordonnée des bombardements stratégiques, et plus important que tout, s’étaient engagées dans un conflit urbain meurtrier, dans la Capitale des Consuls, avec pour objectif d’asseoir son autorité par la prise du Palais de l’Unité.


On trouva par ailleurs au fil des mois, dans chaque Natio, d’autres participants aux attentats mais personne n’entreprit de mettre un terme au massacre. En réalité, les Cinq Natio ne voulaient plus partager leur planète et la guerre s’enracina. Des armées immenses s’affrontèrent à chaques frontières sur des milliers de kilomètres et dans Carthagrad qui ne ressemblait plus alors à guère mieux qu’un immense champ de ruines.


Jamais on ne su qui avait été à la tête des attentats de l’année 914. Le conflit qui en avait découlé était une guerre à mort, dans laquelle chaque Natio risquait son élimination de la surface de Carthago. Les génocides et les pogroms sur les territoires occupés étaient monnaie courante et chaque peuple connaissait l’importance de son engagement dans le conflit. 

Commentaires

Best of du mois

Parcours ludique d'un gamer (ou racontemavie.com)

L'idée de cette article traîne depuis une éternité dans ma tête et dans mes brouillons du blog. L'idée de départ était de réfléchir à ce glissement qui s'est opéré ces dernières années, pour beaucoup d'entre nous, du jeux de figurines vers le jeu de société. Et puis en réfléchissant à mon parcours depuis le début, je me suis rendu compte que bien d'autres glissements ont déjà eu lieu avant celui-là et que peut-être que tout cela fait partie d'une évolution normale du "hobby".


Je ne sais pas ce qui m'a motivé à reprendre la rédaction de cet article. Peut-être la nouvelle du retour de Specialist Game ou l'arrivée de Betrayal of Calth. Toutefois, le but de l'article a changé. Je ne pense plus finalement que mon hobby ne se soit un jour limité au seul Hobby GW mais qu'en réalité, il est multiple. Je vais donc ici réfléchir à ce qui définit ma passion pour les jeux, comment rétrospectivement s'est construit mon parcours ludique, et peu…

[Guillotine Games] Rising Sun - Open the box

Alors que la France croulait sous la neige, j'ai reçu un petit mail pour m'annoncer l'arrivée imminente de Rising Sun. Puis pendant 3 jours, le colis a été bloqué au centre de tri de la poste (à la sortie de ma ville) et j'ai dû attendre. 3 longues journées pour qu'enfin je puisse aller le chercher au bureau de poste... Mais il est maintenant là.  
Et Cmon (prononcé Simone en vo!) ne fait pas les choses à moitié. L'emballage est parfait, et on est en avance de 3 mois... Parlons maintenant du matos...   

La boite de base : 

La boite de bonus KS (Merci Monolith) :

L'extension Dynasty Invasion : 

L'extension Kami Unbound :


Et enfin, le Monster Pack (en réalité des bonus KS qui vont être disponibles à la vente en magasin).

En cadeau, les châteaux plastiques pour les 2 peuples de Dynasty Invasion. 
Voilà voilà... That's it !! Non, vous voulez voir l'intérieur ?

On commence par le plateau qui a pas mal été décrié pendant le KS mais que personnellemen…

[Guillotine Games] The World of Smog : Rise of Moloch - Open the box

Il y a des jours comme ça où l'on a l'impression que Noël est déjà là, ou de retour une deuxième fois. Après l'arrivée de Rising Sun la semaine dernière, Cmon m'envoie The World of Smog : Rise of Moloch, et ça claque sévère, bien plus que je l'espérais.
Personnellement, l'univers de SMOG me parle énormément. J'adore ce Steam Punk Uchronique au XIXe siècle. Alors, j'ai absolument voulu participer au KS, mais après Rising Sun et Kingdom Death, je n'avais plus de sous. Donc, j'ai fait l'impasse sur deux des extensions. Pour le reste, ... 
On commence cet Unboxing avec la boite de base.
A l'intérieur, un contenu impressionnant de part sa qualité. Mais bon, CMON + Guillotine Games, c'est devenu la norme. 
 Un livre de règle épais, des cartes à foison, et un livre de campagne. Classe !

Au niveau des figs, c'est un peu plus fin que d'habitude, un peu plus petit aussi, mais c'est très réaliste. La qualité est présente. 
Le matér…

[Mythic Games] Mythic Battles : Pantheon - Partie de découverte

Aaahh !! L'autre soir, on a testé Mythic Battles, le dernier KS reçu... (en faite non, j'ai reçu TRUT, juste après, mais ce n'est pas le même budget !!). J'avoue que j'étais, et je le suis toujours super emballé face à ce jeu, et l'idée de le présenter à mes camarades.
On était 5 alors je voulais faire 2 tables, mais Minuit a insisté pour ne pas jouer et est allé chercher les pizzas... (chez Dominos, est-ce qu'on peut seulement parler de pizza ?). Déception déjà, surtout que Minuit voulait pledger le jeu au départ...
Bref, on passe à une partie à 4 joueurs, en 2 vs 2. 

Là, face à l'ampleur des figurines et règles, je décide de ne prendre que les unités de la core box, ce qui nous laisse pas mal de choix. J'explique les règles puis on draft nos unités, plus au feeling qu'au stats. C'est plus simple pour une première partie.

Pour ma part, j'ai obtenu Zeus, Achille, Léonidas et les hoplites. Il y a eu une polémique sur les stats clips qui …

Star Saga, Training Mission B (solo)

Bonjour à tous !
Après un peu de temps nécessaire à la peinture des décors et des figurines pour la partie, j'ai enfin pu faire le scénario d'initiation B de la boîte de base de Star Saga : Eiras Contract. Le premier scénario donnait les bases du jeu (déplacement, fouille, tir, corps à corps, hack). Ce scénario poursuit, et permet de découvrir 3 personnages avec des compétences bien différentes et une manière de jouer particulière, tout en approfondissant le jeu de base. Les ennemis sont toujours les mêmes (techniciens et gardes), le niveau est un peu plus grand. Pour représenter le fait que Dulinski essaye d'ouvrir la porte, les personnages ne pourront s'échapper que quand la carte correspondante sera tirée du deck de Nexus.

On joue donc avec 3 personnages cette fois-ci. Il y a Curby (au premier plan) le robot spécialiste du hacking. Il vole, ce qui lui permet de traverser les obstacles, et est capable de faire une attaque (faible) au corps à corps contre tous les enn…