Accéder au contenu principal

La Batteul de la Bisounours Team



4 joueurs, une journée réservée, après moult discussions, nous nous lançons dans un mini tournoi. Précisons que parmi nous, il y a Kazgaroth qui joue nain, Kenozan qui joue Hommes-lézards, Rylanor avec ses démons et moi avec mes Hauts Elfes. Le tournoi se joue en 1500pts.

Je laisse le soin à chacun de poster leur liste en commentaire. Pour ma part, je choisi de tenter de jouer de la cavalerie sous la forme de 5 Princes Dragons de Caledor et d’un seigneur monté. Du coup, je n’ai qu’un sorcier de niveau 1 avec PAM, 20 Lions Blancs et la Grande Bannière, 22 archers et 10 archers, et un grand aigle.

On tire au sort : j’affronte les démons et le scénario est l’attaque dans la passe. Sur l’autre table, les Nains affrontent Hommes-Lézards.

Sur le papier, c’est l’armée dont j’ai le moins peur car il n’a pas de sorcier. Mais dans les faits, ça ne va pas se passer comme il faut. Je fonce sur le flanc gauche en refusant le droit. Grâce à mon aigle, je redirige la horde de Sanguinaires avec héros. Mais mes Princes doivent reculer pour ne pas être chargé et deux fois, ils doivent même fuir. J’ai encore du mal avec la cavalerie. Mes Lions Blancs se retrouvent seuls face aux Démonettes dont le héros les forces à avancer avec un objet magique alors que les Sangui sur Jugg progressent. Il rate sa charge avec les Démonettes. Les jugg sont seuls. Mais il réussit tant de sauvegarde que 21 Lions Blancs de face mettent deux phases de CàC pour péter 3 Jugg et une Bête de Slaanesh sur leur flanc… De l’autre côté, les Chiens de Khorne (par 5) chargent sur la moitié de la table et parviennent à vaincre mon régiment de 22 archers avec mon sorcier. 3 phases de tirs de 32 archers avaient été complètement inutiles. Je rate mon test de Cdt, mes archers fuient et sont rattrapés. Le régiment de 10 est alors engagé car il se trouvait derrière sur la colline. Sachant que mes mêmes archers sont une fois parvenus en 3 tours à vaincre 8 Chiens de Khorne, j’enrage. Les Princes Dragons et le seigneur chargent les Démonettes, les Lions Blancs les soutiennent par derrière. Mais le carnage n’a pas lieu. Malgré plus de 30 attaques de force 6, et avec une chance insolente, il en reste une ou deux. Du coup, je me fais prendre par derrière par la horde de Sanguinaires toute neuve au dernier tour (car elle s’est faite balader). Cette charge lui permet de poursuivre sur mes Princes Dragons qui viennent enfin d’achever les Démonettes.

Au final, j’ai détruit 1 bête de Slaanesh, 3 Jugg, un héros et une vingtaine de démonettes mais je n’ai plus d’armée et perdu toutes mes bannières au CàC. Je ne crois pas avoir mal joué (sauf avec mes cavaliers) : j’ai quand même mis hors jeu une horde de Sangui pendant 5 tours. Mais trois moments de poisse complètement hors stats mon fait perdre la partie : la fuite de mes archers après 3 pertes (sur 20). Malgré l’indomptable et surtout 20 tirs (1 blessure) puis 16 attaques F3 relançables frappant en premier pour un total de 0 blessure… Le second est de ne pas avoir réussi à détruire les Démonettes alors qu’elles étaient amoindries à une quinzaine et que je leur ai mis 30 attaques de F6 dans la tête et prise dans le dos… Et le troisième, la nécessité de prendre 2 phases de CàC pour péter 3 Jugg et une Bête de Slaanesh soit 13 pts de vie avec 20 attaques de F6 relançable soit 18 blessures. Mais pas d’un peu. Il restait 5 PV aux démons et lui a pu m’enchainer mes gars. De son côté, malgré une charge facile raté avec les Démonettes, Rylanor a réussit des charges de très loin et surtout un nombre incroyable de sauvegardes démoniaques.
C’est donc un massacre. J’enrage quand même de l’inefficacité de 375 pts de mon armée, les 32 archers. 22 tirs pour 4 blessures en moyenne par tour… et l’autre peut sauvegarder. C’est naze !!

A noter que durant l’autre partie, Kenozan qui s’est fait une liste archi porcasse affronte avec ses Hommes-Lezards les Nains de Kazgaroth. Sur le papier, Kenozan doit rouler sur les Nabots mais au premier tour, son Slann explose et crève en détruisant une partie de son régiment. Le reste de l’armée ne parvint pas à obtenir la victoire, mais de peu.


Ma seconde partie me voit donc affronter les Hommes-Lézards de Keno, avec le scénario avec le déploiement aléatoire.
Je n’ai pas la chance de voir son mage exploser. Face à son armée de tirailleurs et de Salamandre, je ne peux rien faire. Je réussi à charger avec mes Princes Dragons de Caledor un de ses régiments de tirailleurs mais il parvient en une rafale à m’en mettre deux à terre. Svg 2+ quand même. Les Salamandres bourrinent sans arrêt mes Lions Blancs alors que mes archers ne font absolument rien. Son mage fait ce qu’il veut. Les tirs des Cieux me ravagent.
En 6 tours, mon armée est annihilée sans que je n’ai rien pu faire. Sa liste est trop forte pour la mienne, je suis dominé en mouvement, en tir, en magie, et je ne parviens que rarement au CàC.  C’est une partie à sens unique, et un nouveau massacre.
La aussi, j’enrage quand même sur la différence flagrante entre un Skink et un Archer Haut Elfe. Ça ne se vaut pas… Le Skink est toujours plus efficace et vaut moins de points.
De l’autre côté, les Nains se font écraser par les Démons. Les canons ne servent à rien face au pavé d’infanterie, les bêtes de Slaanesh et autres chiens sont rapides et les Naims meurent en nombre avant de frapper. Le summum, c’est les tueurs… qui semblent inefficaces.

Le tournoi s’arrête sur cette seconde défaite. Plutôt que les calculs complexes de Keno, j’ai utilisé ce barème :
Massacre 4pts
Victoire 3pts
Nul 2pts
Défaite 1pt          
Abandon 0pt

1ier
Rylanor
Démons du Chaos
8pts
2e
Kenozan
Hommes-Lézards
5pts
3e
Kazgaroth
Nains
4pts
4e
HagarWulfen
Hauts Elfes
2pts

J’obtiens une belle cuillère en bois pour ma dernière place. Mais je suis quand même un peu blasé.

Commentaires

Best of du mois

L'Eglise des Dés

"- Maître, maître, je comprends pas, ça ne marche plus quand je lance les dés !! -Non mais regarde, faut les lancer comme ça !" 
Ça fait plusieurs semaines que je voulais écrire un article sur les dés, en fait depuis une discussion au Dernier Bar avec des joueurs venus tester Conan. Mais c'est cette réflexion de deux de mes élèves en train de jouer à Zombie Dice le vendredi de la veille des vacances qui m'a remotivée. Comme-ci il y avait une façon de lancer les dés, mieux qu'une autre... Et là, je me suis écouté leur répondre que peut importe la manière, c'est le hasard... Mais alors que je leur parlais, une voix dans ma tête me disait : " bien sûr que si, il a parfaitement raison !!" 
Bien sûr qu'il avait raison... Depuis le temps que je joue avec les dés, et même si je CROIS en les statistiques, j'en ai vu des choses irrationnels, des délires de joueurs. Et même les miens... 
Pour tout dire, des dés, j'en ai des centaines... Au moins …

[HH] Betrayal at Calth - Inonder les salles - scénario 2

Dans la foulée du scénario 1 - La colère de Véridia, j'ai décidé de tester le deuxième, pour voir ce que les terminators donneraient. Alors c'est simple, le Capitaine Ultramarine Aethon doit aller activer l'inondation sur le panneau de contrôle (juste la case sous le sergent Word Bearers). Les Word Bearer doivent l'en empêcher. Seul Aethon et deux Terminators peuvent jouer pendant les deux premiers tours, les autres sont sur le plateau mais sont inactifs. D'ailleurs, les Word Bearers ne peuvent pas les attaquer.


Je me rends compte que je n'ai pas gardé les photos du début de la partie. Les Ultramarines commencent en haut et les Word Bearers à droite (enfin, ça dépend par rapport où on se place...).  Les Word Bearers ont l'initiative. 

Ils foncent se mettre en position défensive autour de l'objectif avec les deux groupes les plus puissants en haut : le sergent et deux marines, et le fuseur, un gars et le lance-missiles dans l'autre. Les deux escouad…

La peinture d'armée

Lorsqu'il y a très longtemps (vers 1996 pour être exact), j'entrais dans le hobby, nous n'étions pas des mordus de peinture. C'est avant tout le jeu et l'univers qui nous plaisaient. Après avoir détruit nos exemplaires de Seigneurs de Guerre, HeroQuest et Space Crusade à  la peinture à l'huile Humbrol, peindre m'apparaissait plus comme un obstacle que comme un épanouissement.

Je ne vous ferai pas l'affront de vous montrer les figurines de l'époque, bien que des morceaux de Griffes Sanglantes SW traînent encore dans une de mes boites à rabiots. Bref, après la destruction de cette escouade, et d'un Ragnar Blackmane... oui mon style était plutôt pâteux, comme on en voit encore sur internet; alors que d'autres joueurs de notre groupe laissaient plutôt apparaître le blanc de la sous-couche... La sous-couche, parlons-en. On la faisait au pinceau... Aie !! D'autres n'en faisaient même pas. 

Le résultat de ce calvaire de peinture donna une …

[HH] Betrayal at Calth - La colère de Véridia - Scénario 1

Après la lecture des règles, pour bien les assimiler et pour me faire un avis sur le jeu, j'ai testé le premier scénario, en solo, faute de temps libre et de pouvoir sortir de chez moi. 
Le scénario 1 : La colère de Véridia est le suivant : avant que certaines salles soient abandonnées à la fureur du soleil de Calth, le capitaine Ventanus prévient que les portes vont être fermées. Deux escouades se rencontrent. Elles doivent réussir à passer par l'une des portes de sortie avant que celles-ci ne se ferment. Il y a 3 portes, celle de gauche se ferme à la fin du tour 3, puis celle de droite au tour 4 et enfin celle du milieu au tour 6.   
Pour bien différencier les deux camps, j'ai choisi dès le début de jouer les deux adversaires de deux manières différentes. Les Ultramarines vont avancer en se couvrant mutuellement et en s'attendant comme le feraient les dignes fils de Guilliman. Alors que les Word Bearers vont laisser le porteur de bolter lourd et deux gars derrière e…

[Days of Wonder] Les aventuriers du rail : Europe

En préparant un prochain article sur l'extension : Les aventuriers du rail France, je me suis rendu compte que je n'avais encore jamais parlé de ce jeu auquel nous jouons régulièrement pourtant. 
Lorsque je dis régulièrement, ce n'est pas entre Gamers tout de même. En général, on y joue avec des Moldus et il faut le dire clairement, cette boite est une machine à convertir les Moldus en Gamers... Mwouahaha !! 
Le but du jeu est très simple, gagner le plus de points en voyageant sur les chemins de fer européens du XIXe siècle. 
Les joueurs jouent chacun leur tour. Ils ont le choix entre trois actions :  Piocher deux cartes l'une après l'autre, soit parmi les 5 posées visibles, soit dans la pioche. Sachant que si l'on choisi un joker (la loco) en face visible, on en pioche qu'une.Prendre un trajet en échangeant les cartes de la couleur du trajet contre des wagons.Piocher plusieurs cartes missions. On doit en garder au moins une.  

On marque des points en fonct…