Accéder au contenu principal

SOS d’un joueur en détresse-Part1

Un des articles du White Dwarf que je préfère est le porte étendard. L’autre jour, je pensais à cet article où Jervis Johnson propose sa théorie du camembert pour définir chaque hobbyste, et je tentais de me l’appliquer à moi-même. Je me disais que la partie jeu, que pourtant j’adore, est sans doute la moins importante chez moi…


J’ai ensuite pensé à cet autre article, celui d’un certains Andy, je crois où l’auteur nous explique qu’il n’impressionnait plus ses adversaires car il ne jouait pas assez souvent et qu’il perdait la plupart de ses parties.

Et puis, je suis revenu sur un constat récurrent que je fais chaque année : le nombre de parties annuelles auxquelles j’ai participé pour 40k et/ou battle (et je ne vous parle même pas de BFG) est considérablement bas cette année. C’est vrai que la vie quotidienne (femme, travail, mariage, déménagement et surtout femme) ne nous laisse que très peu de temps à consacrer aux petites figurines, et tout le mien passe dans le modélisme (sous prétexte que je peins depuis 10 ans, j'ai dû me peindre les murs de l'appartement!!), internet, et le background… Mais pas le jeu. . Pour tout vous dire, mes Space Wolves sont sortis de leur boite une fois en 2 ans…

Enfin, j’ai repensé au plaisir que notre groupe de jeu à eu à faire ce tournoi de battle en double à Coubron.
Et là, BAMM !! Comme une révélation. Mais c’est le jour de l’an dans quelques jours, c’est le moment de s’attaquer à une bonne résolution. Alors voilà, MA bonne résolution, LA MIENNE :
FAIRE UNE PARTIE DE BATTLE OU 40K PAR SEMAINE

C'est vrai que j'ai également pris une autre résolution : MAIGRIR, composée de deux parties importantes courir deux fois par semaine et faire des abdos et des pompes tous les jours (je vous tiendrai au courant !!). Pour en revenir à nos moutons, soit en un an, 52 semaines, donc 52 parties. Le but est d’améliorer mon niveau de jeu, de mieux connaitre les règles et mes armées, et de surtout jouer plus souvent.

Je vous épargne l’objectif d’en gagner au moins la moitié, ce sera pour l’année prochaine…

Dans cette série d’articles, je compte vous faire part de mon expérience, vous décrire les batailles, et me motiver à respecter mes engagements. Enfin, les tournois vont me forcer à peindre mes figurines.

Nous en arrivons donc à la première partie.
Nous nous sommes inscrits à un nouveau tournoi, celui du Val Maubué. 1600pts à battle, 4 parties en une journée. Nous allons jouer les mêmes armées qu’au tournoi précédent. Je jouerai les Hauts Elfes, mon frère, les Elfes Sylvains. Malheureusement, nous n’avons qu’à peu près 1250 points de peint. Mon frère veux évidement jouer des figs qui ne le sont pas. Pour ma part, je compte partir de la base de mon ancienne armée de 1000pts et ajouter d’autres unités.

Les Listes :
Hauts Elfes : 1 prince à pied avec armure de Caledor, épée à deux mains, 2 mages niv 2 dont un avec PAM et l’autre avec baguette d’argent et anneau de colère, 18 maitres des épées avec EMC, 18 Gardes maritimes avec EMC, 14 archers, 1 baliste, 1 char de Tiranoc, 5 patrouilleurs.
Elfes Sylvains : 1 archimage avec un truc pour relancer un dé de magie, 1 porteur de la GB avec grêle de mort, 20 archers avec EMC, 10 archers, 10 archers, 19 gardes éternels, 1 homme arbre, 5 éclaireurs.

Bien avant la partie, je savais déjà que les elfes sylvains étaient ma Némésis… Et je n’ai pas été déçu. On est partie pour un classique : bataille rangée.

Au premier tour que mon frère obtient, une dizaine de maitres des épées meurt sous les tirs et la grêle de mort, une huitaine d’archer les rejoint et un patrouilleur. J’avance sous la mitraille. La phase de magie et la fameuse boule de feu m’offre 7 archers d’un régiment de 10.

Au deuxième tour, plus de MdE mordent la poussière, il m’en reste deux. Les archers ne sont plus qu’un. Le char perd 3 point de vie car l’homme arbre l’étrangle à coup de racine. Le sorcier de mon frère réussit grâce à sa relance à se transformer en dragon cornu. Mes deux maitres des épées chargent… Ils tuent 5 gardes éternels avant d’être submergés. Mon dernier archer se cache. La baliste ne tue qu’un archer. Mes patrouilleurs chargent mais les éclaireurs répondent par une fuite. Mon char préfère s’enfuir car les racines étrangleuses marchent en réponse à une charge. La garde maritime avance avec mes 3 héros en son sein. J’annule sa transformation.

Au troisième et déjà dernier tour, le char et la baliste sont détruits, ma garde maritime prend chère et l’archer meurt ainsi que deux patrouilleurs. Le mage se transforme à nouveau… A mon tour, je me place pour recevoir la charge des gardes éternels et du dragon. J’espère tirer à coup de sort sur tout ce qui bouge mais je fais 6 et mon frère gagne un dé en faisant 6. C’est mort. On s’arrête là…

Pour un début, c'est un début. Un beau massacre. 1300 points à 0. Je ne sais pas si cette partie est révélatrice des capacités de mon armée. Ce qui est sûr c’est qu’elle n’est pas résistante… Je vais changer ma liste et je me vengerai… MOUAH AH AH (avec le petit doigt levé sous la lèvre).
La semaine prochaine, je prends les skavens car mon frère est trop sûr de sa liste, et que je pense qu’il ne fait pas le poids face à une horde de centaines de rats.

Commentaires

Best of du mois

L'Eglise des Dés

"- Maître, maître, je comprends pas, ça ne marche plus quand je lance les dés !! -Non mais regarde, faut les lancer comme ça !" 
Ça fait plusieurs semaines que je voulais écrire un article sur les dés, en fait depuis une discussion au Dernier Bar avec des joueurs venus tester Conan. Mais c'est cette réflexion de deux de mes élèves en train de jouer à Zombie Dice le vendredi de la veille des vacances qui m'a remotivée. Comme-ci il y avait une façon de lancer les dés, mieux qu'une autre... Et là, je me suis écouté leur répondre que peut importe la manière, c'est le hasard... Mais alors que je leur parlais, une voix dans ma tête me disait : " bien sûr que si, il a parfaitement raison !!" 
Bien sûr qu'il avait raison... Depuis le temps que je joue avec les dés, et même si je CROIS en les statistiques, j'en ai vu des choses irrationnels, des délires de joueurs. Et même les miens... 
Pour tout dire, des dés, j'en ai des centaines... Au moins …

[HH] Betrayal at Calth - Inonder les salles - scénario 2

Dans la foulée du scénario 1 - La colère de Véridia, j'ai décidé de tester le deuxième, pour voir ce que les terminators donneraient. Alors c'est simple, le Capitaine Ultramarine Aethon doit aller activer l'inondation sur le panneau de contrôle (juste la case sous le sergent Word Bearers). Les Word Bearer doivent l'en empêcher. Seul Aethon et deux Terminators peuvent jouer pendant les deux premiers tours, les autres sont sur le plateau mais sont inactifs. D'ailleurs, les Word Bearers ne peuvent pas les attaquer.


Je me rends compte que je n'ai pas gardé les photos du début de la partie. Les Ultramarines commencent en haut et les Word Bearers à droite (enfin, ça dépend par rapport où on se place...).  Les Word Bearers ont l'initiative. 

Ils foncent se mettre en position défensive autour de l'objectif avec les deux groupes les plus puissants en haut : le sergent et deux marines, et le fuseur, un gars et le lance-missiles dans l'autre. Les deux escouad…

La peinture d'armée

Lorsqu'il y a très longtemps (vers 1996 pour être exact), j'entrais dans le hobby, nous n'étions pas des mordus de peinture. C'est avant tout le jeu et l'univers qui nous plaisaient. Après avoir détruit nos exemplaires de Seigneurs de Guerre, HeroQuest et Space Crusade à  la peinture à l'huile Humbrol, peindre m'apparaissait plus comme un obstacle que comme un épanouissement.

Je ne vous ferai pas l'affront de vous montrer les figurines de l'époque, bien que des morceaux de Griffes Sanglantes SW traînent encore dans une de mes boites à rabiots. Bref, après la destruction de cette escouade, et d'un Ragnar Blackmane... oui mon style était plutôt pâteux, comme on en voit encore sur internet; alors que d'autres joueurs de notre groupe laissaient plutôt apparaître le blanc de la sous-couche... La sous-couche, parlons-en. On la faisait au pinceau... Aie !! D'autres n'en faisaient même pas. 

Le résultat de ce calvaire de peinture donna une …

[HH] Betrayal at Calth - La colère de Véridia - Scénario 1

Après la lecture des règles, pour bien les assimiler et pour me faire un avis sur le jeu, j'ai testé le premier scénario, en solo, faute de temps libre et de pouvoir sortir de chez moi. 
Le scénario 1 : La colère de Véridia est le suivant : avant que certaines salles soient abandonnées à la fureur du soleil de Calth, le capitaine Ventanus prévient que les portes vont être fermées. Deux escouades se rencontrent. Elles doivent réussir à passer par l'une des portes de sortie avant que celles-ci ne se ferment. Il y a 3 portes, celle de gauche se ferme à la fin du tour 3, puis celle de droite au tour 4 et enfin celle du milieu au tour 6.   
Pour bien différencier les deux camps, j'ai choisi dès le début de jouer les deux adversaires de deux manières différentes. Les Ultramarines vont avancer en se couvrant mutuellement et en s'attendant comme le feraient les dignes fils de Guilliman. Alors que les Word Bearers vont laisser le porteur de bolter lourd et deux gars derrière e…

[Days of Wonder] Les aventuriers du rail : Europe

En préparant un prochain article sur l'extension : Les aventuriers du rail France, je me suis rendu compte que je n'avais encore jamais parlé de ce jeu auquel nous jouons régulièrement pourtant. 
Lorsque je dis régulièrement, ce n'est pas entre Gamers tout de même. En général, on y joue avec des Moldus et il faut le dire clairement, cette boite est une machine à convertir les Moldus en Gamers... Mwouahaha !! 
Le but du jeu est très simple, gagner le plus de points en voyageant sur les chemins de fer européens du XIXe siècle. 
Les joueurs jouent chacun leur tour. Ils ont le choix entre trois actions :  Piocher deux cartes l'une après l'autre, soit parmi les 5 posées visibles, soit dans la pioche. Sachant que si l'on choisi un joker (la loco) en face visible, on en pioche qu'une.Prendre un trajet en échangeant les cartes de la couleur du trajet contre des wagons.Piocher plusieurs cartes missions. On doit en garder au moins une.  

On marque des points en fonct…