Accéder au contenu principal

[CMoN/EDGE] Le Parrain

Entre 2 biberons, je m'arrête un instant pour vous parler d'une de mes dernières acquisitions : Le Parrain d'Eric Lang publié chez CMoN dont Edge est devenu le traducteur exclusif. 

Étonnamment, le jeu n'est pas sorti sur KS, mais uniquement en boutique... Pour CMoN, c'est rare ! Surtout qu'au niveau prix, on est dans le haut de gamme avec des figs sympas (à une échelle plus petite que d'habitude pour CMoN), avec beaucoup de modèles différents et des illustrations de oufs, malheureusement cantonnées au livre des règles... On en reparlera. 


Le but du jeu, faire du fric, et le mettre dans sa malle. Et oui, parce que tout ce qu'on a en main, fini dans les poches du parrain (Pire que les impôts !!). Alors, il faut vite mettre de côté. La partie est divisée en 4 actes. La carte est divisée en quartiers de New York. 

Chacun leur tour, les joueurs vont faire une action parmi les suivantes : 

- Placer un personnage (socle rond) pour racketter indirectement les secteurs adjacents. Le racket est plus léger mais dans plusieurs lieux. 
- Placer un homme de main (socle carré) pour racketter un lieu directement. Un racket direct rapporte plus mais dans un seul endroit. 
Les rackets permettent de gagner des marchandises illicites comme l'alcool, l'argent sale et les armes mais aussi au dernier acte, la drogue (le joker). Ce sont ces cartes qu'il faut accumuler pour remplir des boulots. 
- Acheter un personnage neutre comme le maire, le commissaire... 
- Prendre un boulot et le mettre dans sa main. 
- Jouer un personnage neutre. 
- Faire un boulot (des objectifs que l'on peut remplir grâce aux cartes accumulés dans les boulots et les rackets et qui permettent de gagner de l'argent, et de le mettre dans sa malle). 

Le problème, c'est que si l'on a plus de figs dispos, on ne peut plus jouer.


A la fin d'un acte, des jetons d'influence sont placés sur les quartiers contrôlés par une famille (à la majorité). Ils permettront de gagner des sous en plus en fin de partie. A chaque acte, on ajoute des nouveaux lieux à racketter et on gagne des personnages supplémentaires. 

Il y a plusieurs types de boulots. Certains permettent de descendre des adversaires et donc de faire de la place sur le plateau. Ils finissent au fond du fleuve... Les boulots permettent aussi de voler des marchandises aux autres, voire même des billets. Mais jamais ce qui est dans la malle.  La couleur des boulots permet elle aussi de gagner des sous supplémentaires en fin de partie. 

L'argent est composé de plusieurs coupures, on ne peut pas faire de monnaie. D'où l'importance de mettre les bonnes cartes dans sa malle. 


Franchement, le jeu est très très bon. On y retrouve les sensations de Blood Rage, mais bien plus facile d'accès. Facile, mais tactique. J'ai adoré le thème auxquels le jeu correspond parfaitement et même si ni Rylanor ni Minuit n'étaient motivés au départ, au final, ils étaient conquis par les mécanismes et le background. Lorsque un joueur bute une de vos figurines en parlant avec l'accent rital, on y est...  

Toutefois, il y a un gros hic au tableau pour nous. Autant nous comprenons que toutes les cartes aient le même dos (le Parrain de la boite de base), autant c'est insupportable de revoir la même image sur toutes les faces des boulots. Ils auraient pu ajouter des images différentes. D'autant plus que l'illustrateur (l'un des frères Kopinski, ancien illustrateur chez GW, Karl je crois) est très très bon, et a réalisé des dizaines d'illustrations que l'on ne trouve que dans le livre des règles. Dommage !! Bref, pour un jeu à ce prix-là, c'est décevant... 

Commentaires

Best of du mois

[Kingdom Death] Pinup Rawhide Dame

J'ai acheté cette pin-up dans un pack en solde pendant le Black Friday#cestbientot!. Je ne connais ni son nom, ni ses règles si elle en a. C'était avant le KS de Kingdom Death. La figurine est en plastique et a été très simple à monter.  

Pour la peinture, on retrouve mon style habituel à base d'aplats, d'encrages forts de noir et/ou de marron sur l'ensemble de la figurine, puis des dégradés. La peau est toujours une partie que je trouve complexe, et sur cette figurine, il n'y a pas eu d'exception. En partie car elle a été commencée il y a plus d'un an (impossible de retrouver la teinte de départ qui était un mélange !). J'ai bien galéré sur les cuisses et la culotte devant. 

Je l'ai peinte rousse parce que ça claque sur une figurine féminine. C'est plus simple que le blond tout en ayant plus de profondeur que les cheveux noirs ou marron.


Pour le socle, certaines parties ont reçu du sable, d'autres la terre craquelée GW et d'autres …

La fin de Warhammer ... et de GW ?

Bon bah voilà, c'est fait ! Ce que je prédisais depuis plus d'un an à qui voulait bien l'entendre, est arrivé. Games Workshop s'est débarrassé du gouffre financier qu'est Warhammer. Warhammer est mort. Ou plutôt Warhammer Fantasy Battle est mort!
En même temps, lorsqu'un jeu coûte aussi cher en développement que coûtait WFB, et qu'il prend autant de place dans les magasins, tout cela pour ne faire que moins de 20% du chiffre d'affaire d'une entreprise, il est évident qu'il faut agir.
Alors Games Workshop a agi. Les suppléments End of Times ont détruit le monde de Battle, et on passe à la suite, tout le monde est mort, sauf Sigmar. Et il revient avec des gars en armure, préparés en secret dans ses laboratoires magiques (manquerait plus que ce soit sur Luna et ça nous rappellerait fortement quelque chose. Bref, c'est une remise à plat du background et de l'imagerie du monde de battle... non de Sigmar...!

Games Workshop vise avant tout le ma…

Fallout Wasteland Warfare - Découverte

Il y a quelques jours ma femme m'a offert Fallout Wasteland Warfare, le jeu de figurines dans l'univers de Fallout (Fallout 4 pour l'instant, mais il parait qu'ils vont aussi utiliser les univers des autres Fallout). Etant un grand fan de la franchise (du 1 au New Vegas notamment) j'ai été super emballé par le concept. Jouer des survivants des terres désolées prêts à tout pour leur survie, miam ! La boîte de base pour deux joueurs propose deux factions : les survivants et les super mutants. On a également l'Aspirant Goddard de la Confrérie de l'acier et un Griffemort (oui oui, les "écorcheurs" de Fallout 3). Une bien belle figurine d'ailleurs, grosse comme il faut. Il ne fait partie d'aucune faction mais est un élément externe venant perturber le jeu, comme des goules, des radscorpions, des cafards ou des robots.  J'ai également reçu deux décors TTcombat "pour tester" et franchement je suis épaté du rendu pour un investissem…

Kickstarters en vue !!

Alors que je viens tout juste de recevoir mon numéro de livraison pour Conan, de nouveaux et nombreux projets Kickstarter, que j'attends depuis longtemps, vont être lancés. 
Ces deux prochains mois vont être douloureux mais captivants. Dans l'ordre chronologique, voici ceux qui me titillent : 


On commence par Rise of Moloch, le prochain jeu situé dans l'univers de SMOG. J'attends plus d'infos car c'est le jeu pour lequel j'en ai le moins. D'après les tests d'il y a quelques années, c'est un dungeon crawler mais il y aura plusieurs team. Il était prévu pour le 24 octobre mais la date semble avoir été reportée hier pour une date encore inconnue. Il est distribué par Cmon, et pour les figs, on peut s'attendre à une qualité identique à Zombicide d'autant plus que l'équipe de Guillotine Games semble avoir travaillé aussi dessus. Au passage, les auteurs de l'univers de Smog sont français.


Quelques images quand même car les persos sont…

[Days of Wonders] Five Tribes - Bruno Cathala

Pendant les vacances d'été, j'ai également joué à nouveau à Five Tribes et ça faisait longtemps. Pour tout vous dire, je l'avais testé à PeL2017 et mes collègues me l'ont offert pour mon départ. Je n'y avais joué que deux fois depuis.
Pour ceux qui ne connaissent pas, Five Tribes c'est l'histoire de gars qui veulent devenir sultan à la place du sultan (mais celui-ci vient de mourir). Pour cela, il va falloir gagner le plus d'argent dans le sultanat de Neqala. Ce jeu de Bruno Cathala, est de l'avis de l'auteur lui-même, une adaptation de l’awalé.
Les pions, des meeples en bois classiques de couleurs, représentent les différentes tribus, mais il y a aussi des chameaux, des palais et des oasis, et ça c'est classe ! Les cartes représentent différents quartiers du sultanat. Mais il y a aussi des tours, des cartes de djinn, etc...  Honnêtement, la chose qui m'a fait le plus hésiter à acheter ce jeu est le choix graphique qui ne m'emballai…