Accéder au contenu principal

Pandemic Legacy - Janvier

/!\ Attention, Spoilers ! /!\


Cette série d'articles raconte notre version de l'aventure Pandemic Legacy. Si votre version peut se passer différemment, l'histoire globale du jeu (objectifs, règles spéciales) restera toujours le même !
Si vous avez prévu de jouer a Pandemic Legacy, je vous conseille de ne pas lire plus loin que la présentation du jeu.

Présentation du jeu

Pandemic Legacy est, comme son nom l'indique, une version Legacy du jeu Pandemic. Le coté Legacy du jeu veut dire qu'il sera modifié au fil des parties, selon les volontés des joueurs, leurs succès ou leurs échecs. Si vous ne connaissez pas Pandemic, je vous invite d'abord a vous renseigner sur le jeu et ses règles, car je ne reviendrai pas dessus par la suite.

Pour la première partie, les règles sont quasiment identiques à celles d'un Pandemic "normal", et il est d'ailleurs conseillé de connaitre le jeu de base avant de se lancer dans le Legacy (à ce propos, la version Legacy inclut un paragraphe dans les règles expliquant comment utiliser le jeu pour jouer a la version normale, très pratique pour les débutants !).

Par la suite, un paquet de cartes, appelé "Paquet Legacy" servira à faire la narration et ajoutera de nouvelles règles au jeu. La campagne se déroule en 12 mois, chaque mois pouvant être joué deux fois si nécessaire.

Janvier

Pour cette première partie, Laurent jouera le Médecin, HagarWulfen la Chercheuse, Minuit la Scientifique, et moi même (Rylanor) le Répartiteur.
Le briefing de mission est le suivant :

Vous connaissez la routine. Quatre maladies nous causent des ennuis. Effectivement, elles semblent muter plus rapidement qu'à l'habitude - nous avons d'ailleurs des gens qui étudient ce phénomène.
Pour le moment, assurez-vous de garder la situation sous contrôle, car l'une de ces maladies pourrait devenir trop difficile à traiter pour nos capacités.

Tout ça ne présage rien de bon, mais le jeu nous demande de commencer normalement la partie, tout en se préparant a lire la carte suivante lors de la deuxième épidémie.

Le plateau au début de la partie

Le début de partie se déroule normalement, les maladies sont contenues, tout semble aller pour le mieux ... Jusqu'à la première éclosion, à Saint-Petersbourg. Dans Pandemic Legacy, les éclosions (en plus de leur effet similaire à un Pandemic classique) augmentent le niveau de panique des villes concernées ... Premier sticker sur le plateau, première ville instable (sans effet).

Une première éclosion à Saint-Petersbourg

On se reprend, et on trouve le remède pour la maladie jaune ... On fait attention aux maladies, tout devrait bien se passer !

Un remède sur quatre !

Mais c'est à ce moment là qu'on arrive à la deuxième épidémie, et que tout bascule !
Nouvelle carte, nouveau briefing :

Nos pires craintes sont confirmées. La maladie avec le plus de cubes sur le plateau (parmi celles sans remèdes découverts) [ndla: dans notre cas la bleue] est maintenant classée : COdA-403a.
Le remède contre COdA ne peut plus être découvert par les moyens connus. Vous pouvez contrinuer à traiter COdA, mais sa résistance aux médicaments fait en sorte que vous devez utiliser 1 action Traiter de plus pour traiter COdA.

Aie !! On change alors notre objectif, qui devient simplement de traiter les trois maladies restantes, tout en contenant cette nouvelle menace.
Première carte à déchirer, Hagar s'est fait plaisir.


Cette maladie bleue mutée pose problème, mais au moins la jaune est éradiquée !

Reprenons la partie ... Pendant que le médecin contient tant bien que mal la maladie bleue, on crée un centre de recherche en Asie afin de rechercher le remède contre la maladie rouge.

Deux remèdes sur trois ...

La maladie rouge est finalement éradiquée, et on concentre nos efforts sur la noire.
Une erreur de règle (on a mélangé la carte infection d'une épidémie dans l'intensification de cette épidémie) nous fait une éclosion sur Paris ... ou se trouve notre médecin !
Dans ces cas là, le personnage présent sur la ville doit prendre une scar, un effet négatif. Au bout de trois scars, le personnage est détruit et ne pourra plus être joué pour le reste de la campagne.
Laurent choisi l'effet REGRET, qui fait défausser une carte au personnage s'il quitte une ville contenant trois cubes de maladie.

Comme cette éclosion était une erreur, nous avons décidé après la partie de laisser les stickers en place, mais de ne pas les prendre en compte. La prochaine éclosion à Paris n'augmentera pas le niveau, et la prochaine scar sur le médecin ne fera que rendre active celle-ci.


Éclosion à Paris ? Ça n'aurait pas du arriver !

Nous trouvons finalement le remède à la maladie noire, et mettons fin à la partie. Beaucoup d'éclosions, mais rien de très grave : pas de ville en émeute !

A la fin de la partie, nous tirons la carte victoire du paquet Legacy ... en février, nous pourrons retirer un cube du plateau avant de commencer la partie ! C'est peu, mais mieux que rien. Nous prenons ensuite nos deux bonus de victoire (des améliorations sur la carte, les personnages, ou les maladies). Nous décidons de mettre un centre de recherche initial à Moscou, et d'améliorer la maladie jaune, pour pouvoir la traiter même en dehors d'un centre de recherche. On réduit ensuite notre niveau de financement à 2 (le nombre de cartes événement à notre disposition pour la prochaine partie !).

On avait également oublié de nommer les maladies et les personnages ... ça sera réparé à la prochaine session !

Le plateau après cette première partie

Très content du coté narratif du jeu ! Vivement les prochaines parties !

Commentaires

  1. Salut, pour moi il n’y a pas d’erreurs sur Paris. Il faut bien mélanger la carte ville infectée avec les autres cartes défaussées avant de les replacer sur le haut du paquet

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Best of du mois

[Kingdom Death] Experimented Survivor

Celui-là aussi, je l'ai commencé il y a un paquet de mois... Peut-être même d'années. La figurine originelle était magnifique, avec une lance dans la main droite et un casque avec de longues cornes. Elle fait partie d'un duo homme/femme qui je crois sont des mercenaires...? Des mois qu'elle traînait dans le salon depuis la naissance de ma fille. 

Jusqu'à ce triste soir d'été où elle a rencontré le sol en glissant de mes doigts... C'est une fig en résine. Un carnage !! Après plusieurs heures à chercher les morceaux et à essayer de les recoller, je me suis résigné à lui couper la main et la tête pour les remplacer par des parties en plastique.  La hache est quand même un composant collector venant d'une de mes premières figs de Kingdom Death commandée, je crois, la pin-up de Noël en 54mm. Toujours pas peinte... On garde espoir !!

Dès le départ, je voulais une armure de bronze usée et des vêtements rouge sombre sales. Le bronze a reçu une couche de lavis …

Kickstarters en vue !!

Alors que je viens tout juste de recevoir mon numéro de livraison pour Conan, de nouveaux et nombreux projets Kickstarter, que j'attends depuis longtemps, vont être lancés. 
Ces deux prochains mois vont être douloureux mais captivants. Dans l'ordre chronologique, voici ceux qui me titillent : 


On commence par Rise of Moloch, le prochain jeu situé dans l'univers de SMOG. J'attends plus d'infos car c'est le jeu pour lequel j'en ai le moins. D'après les tests d'il y a quelques années, c'est un dungeon crawler mais il y aura plusieurs team. Il était prévu pour le 24 octobre mais la date semble avoir été reportée hier pour une date encore inconnue. Il est distribué par Cmon, et pour les figs, on peut s'attendre à une qualité identique à Zombicide d'autant plus que l'équipe de Guillotine Games semble avoir travaillé aussi dessus. Au passage, les auteurs de l'univers de Smog sont français.


Quelques images quand même car les persos sont…

La fin de Warhammer ... et de GW ?

Bon bah voilà, c'est fait ! Ce que je prédisais depuis plus d'un an à qui voulait bien l'entendre, est arrivé. Games Workshop s'est débarrassé du gouffre financier qu'est Warhammer. Warhammer est mort. Ou plutôt Warhammer Fantasy Battle est mort!
En même temps, lorsqu'un jeu coûte aussi cher en développement que coûtait WFB, et qu'il prend autant de place dans les magasins, tout cela pour ne faire que moins de 20% du chiffre d'affaire d'une entreprise, il est évident qu'il faut agir.
Alors Games Workshop a agi. Les suppléments End of Times ont détruit le monde de Battle, et on passe à la suite, tout le monde est mort, sauf Sigmar. Et il revient avec des gars en armure, préparés en secret dans ses laboratoires magiques (manquerait plus que ce soit sur Luna et ça nous rappellerait fortement quelque chose. Bref, c'est une remise à plat du background et de l'imagerie du monde de battle... non de Sigmar...!

Games Workshop vise avant tout le ma…

[Horus Heresy] La guerre des ombres

Alors que les forces loyalistes affrontent les traîtres sur milliers de champs de bataille à travers la galaxie, un autre type de guerre est menée dans les ombres. Une guerre subtile où le subterfuge est roi, ignorée de tous mais indispensable à la victoire. Rogal Dorn et sa Légion d'Imperial Fist se préparent à défendre le Système Solaire contre les armées du Maître de Guerre Horus, pendant que Malcador le Sigillite charge ses nombreux agents de missions plus secrètes les unes que les autres. Le futur de l'Imperium est modelée par des mains invisibles...La Purge - Anthony Reynolds L'histoire de Sol Talgron, Capitaine des Word Bearers avant et pendant l'Hérésie d'Horus. Une histoire intéressante mais un peu longue pour en arriver là. Aucun rapport avec le titre du livre alors on se demande bien pourquoi elle a été choisie pour occuper la première place. 
Le Sigillite - Chris Wraight
Malcador est l'un des personnages principaux de cette histoire où l'on suit …

[Kingdom Death] Pinup Rawhide Dame

J'ai acheté cette pin-up dans un pack en solde pendant le Black Friday#cestbientot!. Je ne connais ni son nom, ni ses règles si elle en a. C'était avant le KS de Kingdom Death. La figurine est en plastique et a été très simple à monter.  

Pour la peinture, on retrouve mon style habituel à base d'aplats, d'encrages forts de noir et/ou de marron sur l'ensemble de la figurine, puis des dégradés. La peau est toujours une partie que je trouve complexe, et sur cette figurine, il n'y a pas eu d'exception. En partie car elle a été commencée il y a plus d'un an (impossible de retrouver la teinte de départ qui était un mélange !). J'ai bien galéré sur les cuisses et la culotte devant. 

Je l'ai peinte rousse parce que ça claque sur une figurine féminine. C'est plus simple que le blond tout en ayant plus de profondeur que les cheveux noirs ou marron.


Pour le socle, certaines parties ont reçu du sable, d'autres la terre craquelée GW et d'autres …