Accéder au contenu principal

[Space Cowboys] Watson & Holmes

Dernièrement, on a testé Watson & Holmes, le dernier Space Cowboys. 

Les Space Cowboys sont en train de créer une véritable gamme Sherlock Holmes avec un standing assez impressionnant au niveau de la qualité. Après plus d'une vingtaine de scénarios de Sherlock Holmes Detective Conseil, Watson & Holmes nous a fait du bien.  

Le but du jeu est d'être le premier à répondre à plusieurs questions.

Comment ça marche ?
La partie commence par la lecture d'une page d'intro. Vous pouvez aussi vous la faire lire grâce à un QR code. Devant vous sont placés des cartes représentants des lieux. Chaque joueur va, à son tour de jeu, choisir l'endroit où il veut aller, en misant ou non des pions calèches. S'il s'avère que quelqu'un veut aller au même endroit qu'un autre joueur, il met alors plus de calèche et prend la place du premier, qui est éjecté et doit à nouveau choisir un endroit où aller. Il perd un jeton... 

Lorsque tout le monde est placé, chacun lit sa carte secrètement. Et oui, c'est une compétition. 
Evidemment, il existe des petits trucs pour mettre des batons dans les roues des autres joueurs : 
Le jeton policeman empêche les joueurs d'aller lire une carte. Un joueur peut le placer après avoir lu une carte. Poker face !! 
Il faut un jeton sifflet pour appeler le policier et l'enlever de la carte ou un jeton crochetage pour passer en douce en laissant le policier. 
Il y a des cartes personnages qui apportent des bonus et changent votre manière de jouer. Mais aussi, la carte Watson qui force à lire à voix haute sa carte d'enquête ou Holmes à partir du moment où un joueur a perdu. 

Lorsque l'on pense être prêt, on fonce vers le 221 bis Baker Street, et on répond aux questions. Puis on vérifie les réponses. Si c'est bon, on gagne, sinon, ça joue toujours, mais pour les autres seulement. Enfin, à la fin, on lit le prologue qui explique l'enquête. 


Watson & Holmes est un vrai jeu de société d'enquêtes, et en plus, c'est une course. Le bluff, et les coups de pression sont omniprésents. Le jeu est bien écrit, le premier scénario est très bon et très Holmessien. Je viens de lire (pendant 4 mois), l'intégrale des romans et nouvelles de Sir Arthur Conan Doyle sur Sherlock Holmes, je commence à être calé. C'est beau, c'est prenant, et c'est malin. La mécanique est simple et efficace. Bien plus rapide qu'un Sherlock Holmes DC, moins d'une heure pour le premier scénario. Vous ne ferez pas que cela de votre soirée. 

L'auteur explique qu'il a choisi les enquêtes qui apparaissent dans les nouvelles sans être développées. Très intéressant, je trouve. Je remercie franchement l'auteur Jesus Torres Castro pour cette riche idée. 

Quelques critiques tout de même sur l'édition, et pourtant j'adore ce que font les Space Cowboys ! 
Le bouquin de règles est très beau mais il n'est vraiment pas clair. Par exemple, il n'y a pas de partie mise en place, chaque infos est donnée séparément dans le cadre du descriptif du matériel. C'est très relou. Par exemple, je pensais avoir lu que tous les joueurs doivent prendre un jeton policeman, mais pas moyen de le retrouver avant la partie. En fait, c'était dans la description du matériel. 
Les personnages que l'on peut s'adjoindre sont assez mal expliqués aussi. C'est assez dommage car chaque scénario n'est faisable qu'une fois. On ne peut pas faire de partie test. 
La boite n'est pas très bien pensée. Les jetons, sans sachet, se déplacent partout (la boite se range debout, comme un livre), et une fois dans des sachets, il faudrait plus de place. Le gros jeton premier joueur ne rentre pas dans le compartiment... Et il faut enlever les socles des jetons joueurs. Dommage, surtout venant des SC.  

J'ai oublié un détail, les 12 enquêtes ne peuvent être jouées qu'une fois chacune... Arrgh feront les radins... Pour les autres, essayez de réfléchir au dernier jeu où vous avez joué plus de 12 fois... ?! 

Bref, je vous le conseille, c'est une grande réussite.

Plus d'infos sur TRICTRAC of course !!

Commentaires

Best of du mois

Kickstarters en vue !!

Alors que je viens tout juste de recevoir mon numéro de livraison pour Conan, de nouveaux et nombreux projets Kickstarter, que j'attends depuis longtemps, vont être lancés. 
Ces deux prochains mois vont être douloureux mais captivants. Dans l'ordre chronologique, voici ceux qui me titillent : 


On commence par Rise of Moloch, le prochain jeu situé dans l'univers de SMOG. J'attends plus d'infos car c'est le jeu pour lequel j'en ai le moins. D'après les tests d'il y a quelques années, c'est un dungeon crawler mais il y aura plusieurs team. Il était prévu pour le 24 octobre mais la date semble avoir été reportée hier pour une date encore inconnue. Il est distribué par Cmon, et pour les figs, on peut s'attendre à une qualité identique à Zombicide d'autant plus que l'équipe de Guillotine Games semble avoir travaillé aussi dessus. Au passage, les auteurs de l'univers de Smog sont français.


Quelques images quand même car les persos sont…

La fin de Warhammer ... et de GW ?

Bon bah voilà, c'est fait ! Ce que je prédisais depuis plus d'un an à qui voulait bien l'entendre, est arrivé. Games Workshop s'est débarrassé du gouffre financier qu'est Warhammer. Warhammer est mort. Ou plutôt Warhammer Fantasy Battle est mort!
En même temps, lorsqu'un jeu coûte aussi cher en développement que coûtait WFB, et qu'il prend autant de place dans les magasins, tout cela pour ne faire que moins de 20% du chiffre d'affaire d'une entreprise, il est évident qu'il faut agir.
Alors Games Workshop a agi. Les suppléments End of Times ont détruit le monde de Battle, et on passe à la suite, tout le monde est mort, sauf Sigmar. Et il revient avec des gars en armure, préparés en secret dans ses laboratoires magiques (manquerait plus que ce soit sur Luna et ça nous rappellerait fortement quelque chose. Bref, c'est une remise à plat du background et de l'imagerie du monde de battle... non de Sigmar...!

Games Workshop vise avant tout le ma…

[Horus Heresy] Classement général jusqu'au 41e tome

Après la lecture du 41e tome en français de la série, je me suis dit qu'il était temps d'effectuer un classement personnel de tout ces bouquins. Donc, 3 catégories :
+++ : les must have, tout simplement car ils sont bien écrits, font avancer la trame générale ou ont une intrigue intéressante.
+ : les moyens, pas forcément bien écrits ou même intéressants mais utiles pour l'intrigue générale,
-: les grosses daubes inutiles, les livres qui me font une sorte de fussoir.

Avant de déclencher une flopée d'insultes en tout genre, ce n'est que mon avis. Pour plus de détails, allez lire les critiques.


+++ L'ascension d'Horus Les faux dieux Fulgrim Légion Un millier de fils Le premier hérétique Prospero brûle Les morts oubliés La bataille de Calth Félon Imperium Secondus Le maître de l'humanité
+ La galaxie en flamme La fuite de l'Eisenstein Mechanicum Délivrance perdue Signus Demonicus Chronique de l'hérésie L'âge des ténèbres Les ombres de la traîtrise L'ange exterminat…

Ganymede

A l'opposé de Clank!, il y a des directions artistiques que je trouve remarquables et qui indéniablement m'attirent. Alors lorsque que Rylanor m'a proposé de tester Ganymede, j'ai sauté sur l'occasion, parce qu'il faut l'avouer, il était dans mon panier Philibert depuis un moment !  Bah, oui, parce qu'en plus c'est un Splendor like !

Ganymede est un jeu de développement avec des cartes de Hope. S. Hwang et illustré par Oliver Mootoo et édité par Sorry We Are French. Les joueurs incarnent une corporation du futur spécialisée dans le transport de colons de la Terre vers Ganymede, point de départ de la colonisation de la galaxie…

Le jeu consiste à déplacer les ressources (des colons de différentes couleurs) sur un plateau individuel d’une planète à une autre grâce aux cartes de navettes spatiales disponibles au centre de la table. Lorsque un vaisseau décolle, les colons retournent dans la réserve, ce qui permet de gagner des points de victoire en accom…

[Horus Heresy] Corax - Gavin Thorpe

Après Isstvan, après Deliverance, la Raven Guard perdure envers et contre tous. Son Primarque Corvus Corax a rallié d’innombrables guerriers à sa bannière, et riposte sur tous les fronts contre les forces du Maître de Guerre – des héréteks dégénérés du Mechanicum aux cruels légionnaires des Sons of Horus, nul n’échappe à son ire. Mais si Corax est parvenu à suspendre la corruption physique de ses propres space marines, qu’en est-il de leur esprit? Et quel sort sinistre attend ceux qui demeurent à jamais dans les ténèbres ? En faisant mon article récapitulatif, je me suis rendu compte que j'avais oublié de vous parler de Corax. Ce livre est en réalité un recueil de plusieurs nouvelles ou romans courts de Gavin Thorpe sur la Raven Guard. 
La forge des âmes :  Dans cette nouvelle, la Raven Guard décimée après le massacre du site d'atterrissage aborde un vaisseau Word Bearer. Corax y apprend l'existence d'une alliance entre le monde Forge Constanix et les hérétiques pour cr…