Accéder au contenu principal

[Space Cowboys] Time Stories

Depuis quelques temps, j'ai testé (et pratiqué) Time Stories. Pour expliquer à ceux qui ne connaissent pas, c'est une sorte de Point and Click avec des cartes, un mélange entre un jeu de plateau et un jeu de rôle. C'est un jeu qui a un peu fait polémique car les scénarios ne sont pas rejouables... Oh !

Les joueurs sont des voyageurs du temps du T.I.M.E qui doivent prendre possession d'un réceptacle (à la manière de la série Code Quantum) et remplir un objectif dans un nombre d'Unités limitées de Temps. Lorsque le Run est terminé, ils reviennent dans leur époque, le futur, et peuvent relancer un nouveau Run. Il faut plusieurs Runs pour finir un scénario. Au moins deux. Soit deux soirées de jeu minimum. 

La boite de base est un système, et chaque aventure apporte des mécanismes et une histoire différente. Je ne vais pas en dire plus sur les règles car elles sont disponibles ICI, en bas de la page. Et puis la fiche TRICTRAC vous en apprendra davantage. 


Nous avons joué les scénarios Asylum et La prophétie des dragons. Le premier se trouve dans la boite de base et nous a franchement fait halluciné, tellement la découverte des mécanismes et de l'univers étaient ouf. Le second, je l'ai plutôt vu comme un hommage aux jeux de rôle de notre adolescence. Mais mes camarades ont moins aimé. Après, il est vrai que nous avons joué Asylum en 3 runs, un de 3 heures pour la première soirée, et deux autres de temps équivalent pour la deuxième soirée. Alors que pour la prophétie des dragons, nous avons joué une soirée non stop jusqu'à 2h30 du matin. Soit près de 6 heures de jeu en une fois en deux runs. 
Je déconseille la seconde façon, car à la fin, on profite moins. 

Dans les deux cas, je trouve que les scénarios exploitent extrêmement bien les mécanismes de Time Stories et laisse entrevoir d'autres possibilités pour l'avenir. 

Alors pourquoi est-ce que je vous parle de Time Stories. J'aime ce jeu, et je ne suis pas le seul. Mon groupe de jeu est assez fan. On apprécie le travail éditorial du jeu qui est sublime, mais aussi les scénarios qui bien qu'imparfait, permettent de passer d'hyper bons moments. Pour moi, c'est la claque ludique de 2016. 

Je l'ai peut-être jamais dit ici, mais lorsque je m'emmerde, j'ai le temps de réfléchir aux jeux que j'aime et ce que j'aime dans les jeux. Il s'avère que je suis sensible à l'histoire que le jeu raconte avant les mécanismes. Du coup, ça ne m'étonne pas que deux de mes jeux préférés soient Sherlock Holmes Detective Conseil et Time Stories... 

La non rejouabilité ne me dérange pas. Ils sont bien rares les jeux auxquels je joue plus de 10 fois dans l'année, encore plus rares sont les jeux qui m'occupent plus de 5 heures. Ici chaque scénario, c'est 5 à 6 heures de jeu. Et ça me suffit!

Time Stories est mon coup de cœur de l'année. 

Commentaires

Best of du mois

[Black Library] Horus Heresy - L'oeil de Terra

La galaxie brûle sur l'ordre d'Horus, et chaque instant coûte un milliard de vies – mais ce ne fut pas toujours le cas. Il fut un temps, le titre de Maître de Guerre était synonyme d'honneur et de loyauté. Il représentait le parangon de la fierté et de la puissance des légions space marines. Nul ne sait s'il est seulement possible de commencer à comprendre à quel point l'amertume peut venir à bout des esprits les plus inébranlables…
En remontant les fils du destin entremêlés autour des primarchs et de leurs fils, Aaron Dembski-Bowden, Graham McNeill, Gav Thorpe et bien d'autres, tentent d'y voir plus clair, à travers quinze récits, dont le roman court "Aurelian" par Aaron Dembski-Bowden, qui raconte le pèlerinage de Lorgar dans l'Œil de la Terreur.
Le Loup de Cendre et de Feu par Graham McNeill
Cette longue histoire qui nous montre le lien entre l'Empereur et Horus ne m'a pas emballé du tout. C'est sympa mais sans plus. Elle n'ap…

[Zombicide - Rue Morgue] Campagne perso "Supercopter" : Mission Breadcrumbs

On a survolé un petit parc transformé en une sorte de camp. C'était rempli de tentes militaires et évidemment, il y a eu un combat ici. On s'est posé quelques blocks plus loin pour aller l'explorer. S'il y a des cadavres, il y aura des zombies, mais surtout des ressources à prendre.
3e partie de notre campagne de Zombicide de cet été. On joue les mêmes personnages, et on ne les change que lorsqu'ils décèdent. On commence cette mission en niveau de menace jaune même si les héros repartent en bleu. Chacun d'eux à eu le droit de garder un équipement de la partie précédente. 
Nos conditions de victoire sont de trouver les tentes "infirmerie" et "administration" et de prendre tous les objectifs.
Dès le début, j'ai fracassé la porte de gauche à la hache (je ne suis pas pomplar pour rien !!) et je suis entré dans la pièce. J'ai défoncé un Z. Puis Bear a achevé le dernier. 
Enfin, Jane est entrée et un fait un carton dans la pièce voisine av…

[Lui-même] Skull

J'ai déjà parlé de Skull dans un autre post. C'est un jeu à partir de 3 à 6 joueurs pour des parties de 10 à 30 minutes. Mais le jeu est très addictif et vous risquez d'y jouer beaucoup plus longtemps.

Les règles sont simples : il s'agit de lancer des défis dont le but est de retourner des disques, que les joueurs placent devant eux, sans tomber sur un skull.

Chaque joueur a 4 disques dont 3 fleurs et 1 skull.

Lorsque la partie commence, tous les joueurs posent un disque devant eux. Puis le premier joueur (celui qui a gagné la manche précédente ou fait perdre un cercle à un autre joueur) commence. Il peut ajouter un autre disque ou miser sur le nombre de disques qu'il pense pouvoir retourner sans tomber sur un skull. Sachant qu'il doit retourner tous les siens en premier. Le joueur suivant passe ou mise plus, et ainsi de suite. Celui qui est le dernier à miser tente de relever son défi. 
S'il pioche un skull, le défi est raté et il perd l'un de ses 4 d…

Kickstarters en vue !!

Alors que je viens tout juste de recevoir mon numéro de livraison pour Conan, de nouveaux et nombreux projets Kickstarter, que j'attends depuis longtemps, vont être lancés. 
Ces deux prochains mois vont être douloureux mais captivants. Dans l'ordre chronologique, voici ceux qui me titillent : 


On commence par Rise of Moloch, le prochain jeu situé dans l'univers de SMOG. J'attends plus d'infos car c'est le jeu pour lequel j'en ai le moins. D'après les tests d'il y a quelques années, c'est un dungeon crawler mais il y aura plusieurs team. Il était prévu pour le 24 octobre mais la date semble avoir été reportée hier pour une date encore inconnue. Il est distribué par Cmon, et pour les figs, on peut s'attendre à une qualité identique à Zombicide d'autant plus que l'équipe de Guillotine Games semble avoir travaillé aussi dessus. Au passage, les auteurs de l'univers de Smog sont français.


Quelques images quand même car les persos sont…

La fin de Warhammer ... et de GW ?

Bon bah voilà, c'est fait ! Ce que je prédisais depuis plus d'un an à qui voulait bien l'entendre, est arrivé. Games Workshop s'est débarrassé du gouffre financier qu'est Warhammer. Warhammer est mort. Ou plutôt Warhammer Fantasy Battle est mort!
En même temps, lorsqu'un jeu coûte aussi cher en développement que coûtait WFB, et qu'il prend autant de place dans les magasins, tout cela pour ne faire que moins de 20% du chiffre d'affaire d'une entreprise, il est évident qu'il faut agir.
Alors Games Workshop a agi. Les suppléments End of Times ont détruit le monde de Battle, et on passe à la suite, tout le monde est mort, sauf Sigmar. Et il revient avec des gars en armure, préparés en secret dans ses laboratoires magiques (manquerait plus que ce soit sur Luna et ça nous rappellerait fortement quelque chose. Bref, c'est une remise à plat du background et de l'imagerie du monde de battle... non de Sigmar...!

Games Workshop vise avant tout le ma…