Accéder au contenu principal

La Bataille de Meldois IV

Rapport de Bataille

Dans la ville ravagées de Mauxx, sur la planète Meldois IV, les Tau affrontent leurs ennemis de toujours, les Dark Angels. 

Tau vs Dark Angels
Scénario Maelstrom of War : Butin de Guerre 
1850pts

Déploiement : 
J'obtiens le premier tour et le laisse à MFT. En effet, toute son armée est podée, donc à part des scouts bien cachés dans l'angle droit et hors de vue, il n'y a rien à faire. 

Trois pod tombent des cieux et s'écrasent sur mon flanc droit. J'intercepte. J'ai vu sur l'une des escouades tactiques, 3 broadsides avec 6 drônes LM, 3 nacelles jumelées, et 3 nacelles de missiles à haut rendement jumelées tirent, ainsi que 3 crisis double nacelles, pour ne tuer que 4 SM (et pas le LF). 12 tirs F7 pa4 jumelés, 12 tirs F5 pa5 jumelés, 24 tirs F7 pa4 et qui touchent tous sur 4+. 
Les Marines tirent et éclate une escouade de GdF, puis quelques drones des Braodside. 

Et surtout, ils sont hors d'accès pour pas mal de mes escouades, et 2 de mes meilleures ont déjà interceptées. Donc rien de mirobolant si ce n'est que je me redéploie, et repli mon flanc droit.

Je perds une seconde escouade de guerriers de feu qui à voulu se mêler du combat.


Mes crisis s'approchent devant leur efficacité, se replient ensuite.

Deux nouveaux tombent du ciel. Des vétérans en débarquent. Les broadside prennent chères. 


Les Darks Angels prennent le côté droit de ma position.

11 guerriers de feu arrivent dans un devilfish sur mon flanc droit. 

On tire avec tout ce qu'on a mais les Dark Angels ont béni leurs armures. Il y a tout de même quelques tactiques qui tombent, ainsi que 2 vétérans.

Enfin, c'est la charge des Marines. 3 tactiques, chargent la broadside (pour ne rien faire pendant plusieurs tours, alors que l'escouade de Cmdt charge mes guerriers de feu à l'étage qui ne se déplacent que de 2 ou 3 depuis le début de la partie... Ils les démontent!

Le volant Dark Angel arrive et ramone bien comme il faut.

A mon tour, je craque un phase de tir ou les vétérans et une escouade tactique réussissent tellement de Save que ça en devient indécent. D'accord, les tactiques avaient feel no pain mais tout de même. 12 tirs de plasma tau CT3, les drônes à CT5, 2 tirs de Missiles F7 et de tirs de plasma F6 CT5, ça devrait tuer plus d'un Astartes... ?  De l'autre côté, l'escouade de mon autre QG veut abattre 3 vétérans avec Bouclier tempête, et 1 fuseur et 2 Missile CT5, 8 missiles CT3, et 2 fuseurs CT3... 0 pertes...

J'aime autant vous dire qu'après ça, le moral n'est plus là, et de plus il est tard. Nous ne sommes qu'au tour 5, et comme je n'ai pas assez reculé mon QG, les 3 vétérans et même l'escouade QG DA (magnifique 11) parviennent à porter de charge et m'éclate mon QG et les crisis qui l'accompagnent. Dommage pour l'armure d'irridium à 2+, le boulier à 4+inv et l'insensible à la douleurs à 5+ qui saute face à 2 coups de gantelet... Quand on voit les jets d'avant, ça pique. 

Je ne joue même pas mon 5e tour, il est déjà 20 heures. Le score doit être un 17 - 9 ou un truc comme cela, mais je n'ai plus qu'un devil et son escouade de GdF, 3 crisis plasma, et 1 escouade de cibleurs.


Ce qui est sympa avec Warhammer 40k, c'est de pouvoir discuter avec son adversaire, et MFT est toujours très agréable. Mais j'ai de plus en plus de mal avec le jeu.
Si vous regardez mes 3 dernières parties, vous verrez juste quelqu'un qui ne réussit aucun jet, ou dont l'adversaire parvient avec insolence à réussir des trucs ouf ! Ca plus les tests de commandement que je suis le seul à raté, les jets importants de début de partie, et le fait qu'une partie nécessite une grosse logistique pour finalement jouer au Yam's... Ca devient de plus en plus problématique... 
J'apprécie toujours bien de monter, peindre, et sortir une armée, mais la partie ne ressemble jamais à l'image que je me fais d'elle. 

On va voir, j'ai une autre partie jeudi AM contre les Nécrons... Mais je sens que tout va se jouer sur le seigneur destroyer imbutable et la console de commandement indestructible. 

Commentaires

Best of du mois

L'Eglise des Dés

"- Maître, maître, je comprends pas, ça ne marche plus quand je lance les dés !! -Non mais regarde, faut les lancer comme ça !" 
Ça fait plusieurs semaines que je voulais écrire un article sur les dés, en fait depuis une discussion au Dernier Bar avec des joueurs venus tester Conan. Mais c'est cette réflexion de deux de mes élèves en train de jouer à Zombie Dice le vendredi de la veille des vacances qui m'a remotivée. Comme-ci il y avait une façon de lancer les dés, mieux qu'une autre... Et là, je me suis écouté leur répondre que peut importe la manière, c'est le hasard... Mais alors que je leur parlais, une voix dans ma tête me disait : " bien sûr que si, il a parfaitement raison !!" 
Bien sûr qu'il avait raison... Depuis le temps que je joue avec les dés, et même si je CROIS en les statistiques, j'en ai vu des choses irrationnels, des délires de joueurs. Et même les miens... 
Pour tout dire, des dés, j'en ai des centaines... Au moins …

[HH] Betrayal at Calth - Inonder les salles - scénario 2

Dans la foulée du scénario 1 - La colère de Véridia, j'ai décidé de tester le deuxième, pour voir ce que les terminators donneraient. Alors c'est simple, le Capitaine Ultramarine Aethon doit aller activer l'inondation sur le panneau de contrôle (juste la case sous le sergent Word Bearers). Les Word Bearer doivent l'en empêcher. Seul Aethon et deux Terminators peuvent jouer pendant les deux premiers tours, les autres sont sur le plateau mais sont inactifs. D'ailleurs, les Word Bearers ne peuvent pas les attaquer.


Je me rends compte que je n'ai pas gardé les photos du début de la partie. Les Ultramarines commencent en haut et les Word Bearers à droite (enfin, ça dépend par rapport où on se place...).  Les Word Bearers ont l'initiative. 

Ils foncent se mettre en position défensive autour de l'objectif avec les deux groupes les plus puissants en haut : le sergent et deux marines, et le fuseur, un gars et le lance-missiles dans l'autre. Les deux escouad…

La peinture d'armée

Lorsqu'il y a très longtemps (vers 1996 pour être exact), j'entrais dans le hobby, nous n'étions pas des mordus de peinture. C'est avant tout le jeu et l'univers qui nous plaisaient. Après avoir détruit nos exemplaires de Seigneurs de Guerre, HeroQuest et Space Crusade à  la peinture à l'huile Humbrol, peindre m'apparaissait plus comme un obstacle que comme un épanouissement.

Je ne vous ferai pas l'affront de vous montrer les figurines de l'époque, bien que des morceaux de Griffes Sanglantes SW traînent encore dans une de mes boites à rabiots. Bref, après la destruction de cette escouade, et d'un Ragnar Blackmane... oui mon style était plutôt pâteux, comme on en voit encore sur internet; alors que d'autres joueurs de notre groupe laissaient plutôt apparaître le blanc de la sous-couche... La sous-couche, parlons-en. On la faisait au pinceau... Aie !! D'autres n'en faisaient même pas. 

Le résultat de ce calvaire de peinture donna une …

[HH] Betrayal at Calth - La colère de Véridia - Scénario 1

Après la lecture des règles, pour bien les assimiler et pour me faire un avis sur le jeu, j'ai testé le premier scénario, en solo, faute de temps libre et de pouvoir sortir de chez moi. 
Le scénario 1 : La colère de Véridia est le suivant : avant que certaines salles soient abandonnées à la fureur du soleil de Calth, le capitaine Ventanus prévient que les portes vont être fermées. Deux escouades se rencontrent. Elles doivent réussir à passer par l'une des portes de sortie avant que celles-ci ne se ferment. Il y a 3 portes, celle de gauche se ferme à la fin du tour 3, puis celle de droite au tour 4 et enfin celle du milieu au tour 6.   
Pour bien différencier les deux camps, j'ai choisi dès le début de jouer les deux adversaires de deux manières différentes. Les Ultramarines vont avancer en se couvrant mutuellement et en s'attendant comme le feraient les dignes fils de Guilliman. Alors que les Word Bearers vont laisser le porteur de bolter lourd et deux gars derrière e…

[Days of Wonder] Les aventuriers du rail : Europe

En préparant un prochain article sur l'extension : Les aventuriers du rail France, je me suis rendu compte que je n'avais encore jamais parlé de ce jeu auquel nous jouons régulièrement pourtant. 
Lorsque je dis régulièrement, ce n'est pas entre Gamers tout de même. En général, on y joue avec des Moldus et il faut le dire clairement, cette boite est une machine à convertir les Moldus en Gamers... Mwouahaha !! 
Le but du jeu est très simple, gagner le plus de points en voyageant sur les chemins de fer européens du XIXe siècle. 
Les joueurs jouent chacun leur tour. Ils ont le choix entre trois actions :  Piocher deux cartes l'une après l'autre, soit parmi les 5 posées visibles, soit dans la pioche. Sachant que si l'on choisi un joker (la loco) en face visible, on en pioche qu'une.Prendre un trajet en échangeant les cartes de la couleur du trajet contre des wagons.Piocher plusieurs cartes missions. On doit en garder au moins une.  

On marque des points en fonct…