Accéder au contenu principal

La peinture d'armée

Lorsqu'il y a très longtemps (vers 1996 pour être exact), j'entrais dans le hobby, nous n'étions pas des mordus de peinture. C'est avant tout le jeu et l'univers qui nous plaisaient. Après avoir détruit nos exemplaires de Seigneurs de Guerre, HeroQuest et Space Crusade à  la peinture à l'huile Humbrol, peindre m'apparaissait plus comme un obstacle que comme un épanouissement.


Je ne vous ferai pas l'affront de vous montrer les figurines de l'époque, bien que des morceaux de Griffes Sanglantes SW traînent encore dans une de mes boites à rabiots. Bref, après la destruction de cette escouade, et d'un Ragnar Blackmane... oui mon style était plutôt pâteux, comme on en voit encore sur internet; alors que d'autres joueurs de notre groupe laissaient plutôt apparaître le blanc de la sous-couche... La sous-couche, parlons-en. On la faisait au pinceau... Aie !! D'autres n'en faisaient même pas. 


Le résultat de ce calvaire de peinture donna une accumulation de nombreuses figurines qui n'étaient jamais peintes. Vers 15 ans, trois ans après avoir commencé à jouer, je réussissais ma première figurine peinte correctement : l'avatar Eldar (il est quelque part sur ce blog). Le soucis, c'est que ce n'était qu'un coup dans l'eau, un dans la multitude. Ma cinquième unité peinte... Et ça ne m'a pas motivé outre mesure. Quelques papillonnages de-ci, delà, sans plus. 
Enfin, pour bosser chez GW, j'ai dû peindre 1000pts d'armée et pour la première fois j'avais une armée peinte. Enfin... un an après, je changeais le schéma de couleurs. Du vert au rouge... Pour ne faire qu'une dizaine de figurines... 

Au final, je ne cesse de tenter de rattraper tout ce retard accumulé. D'où le sujet d'aujourd'hui : la peinture d'armée. 
Du coup, pour moi, il y a trois manières de peindre une armée. 

I. La peinture au coup par coup. 
C'est la manière de peindre de nombreux d'entre nous, j'en suis sûr. On achète des figurines, on commence à peindre, on laisse, on en achète d'autres (parfois pour une autre armée!!), on peint un peu, on laisse... Cette méthode va de pair avec l'achat compulsif... Le résultat, c'est cette armée de GI, commencé à l'époque où les Leman Russ était dans des boites rouges, où les vallhalas et les tallarns se vendaient en magasins, où nos figs étaient plomb... où les nappes étaient à carreaux rouges et blancs (ah, non, ça c'est chez moi!!). Et ce n'est toujours pas terminé... Bien loin de l'être, d'ailleurs. 
Ma nature, c'est de peindre une figurine par-ci, par là... Je ne crois pas être le seul. J'aime peindre, mais pas un régiment, une escouade. Je veux, j'ai besoin, de l'inspiration qui me motive à faire des efforts. Mais ça n'avance pas.  

Si vous ajoutez mon armée de Space Wolves et celle-ci, d'Eldars, et mes Comtes Vampires (commencés Morts-Vivants!), vous comprenez très vite que malgré des moments où l'on se dit qu'on va mettre le paquet sur une armée, on se retrouve avec des centaines de figs non peintes. Et 15 ans après, on regrette certains socles hasardeux métalliques... Du coup, ça donne des repeintes successives, pour mes gardes, on est passé par le marron, le vert, le bleu (regardez bien la légion d'acier en garde des traces!), pour les eldars, Saim Anh, Ultwé, et bleu). Le tout décidé durant ma période bleue... 
Pour conclure, pour ceux qui n'auraient pas compris, cette technique ne marche définitivement pas avec moi... 

II. La peinture sous pression.
Et puis un jour, j'ai découvert les tournois. Mon premier date de 2006, proposé par un pote qui depuis ne joue plus... 2500pts, c'est sympa, mais quand tu n'as rien de peint... Les Elfes Sylvains n'étaient sortis que depuis quelques mois, et mon frère avaient acheter que l'army box à ajouter à toutes ces vieilles figs. Mon frère est comme cela, il achète, et puis ça reste dans les boites. Du coup, j'embarque tout chez moi et je bourrine... En deux semaines, je peins une armée potable. Ce n'est pas celle-ci, mais les archers, les dryades et les aigles en faisaient partis. Pour la première fois, j'avais 2500pts de peint. Et ça faisait plaisir. 
Trois ans après, on se remet aux tournois, et je l'ai étoffée, agrandie pour mon frère car en même temps, j'ai attaqué les Hauts Elfes. La, j'y ai été plus progressivement, d'abord un tournoi en double de 1000pts chacun (prix de peinture), puis 1500pts (prix de peinture pour mes Hauts Elfes, pourtant je préfère mes sylvains) et puis 2000pts, 2500pts. Aujourd'hui, j'ai près de 3000pts de chaque armée, et ça fait plaisir. Mais je dois bien avoir 1500pts encore à peindre pour chacune d'elle. 
Au final, c'est la peinture qui me réussit le mieux, mais ce n'est pas la plus agréable... Quand la veille du tournoi (enfin, 4h du mat', est-ce encore la veille?) vous êtes en plein soclage...

III. Le choix des armes. 
Popularisé par les séries dans WD, et repris par de nombreux forums, le choix des armes (voir sur Warfo pour des CdA thématiques ou sur Résurrection40k pour le Da Great 40k Army plus détendu), propose de peindre une armée en plusieurs mois. J'ai participé au Da Great de Résu, et peindre une unité par mois, c'est révélé sur un an, une riche idée. Alors, c'est sûr, au début, une escouade, une deuxième, un véhicule, un personnage, ça ne paie pas de mine. Mais un an après, avec l'ajout de quelques figs hors concours, ça donne ça, mon armée Tau de 2500pts. Et franchement, ça claque. Le pire, c'est qu'il doit bien me rester 500pts à peindre...

Ce qui motive, c'est l'objectif mensuel, les encouragements des followers, et puis l'humiliation d'échouer (soyons honnête !!) Tu connais aragornfrom75? Tu sais, le gars qui a échoué au CdA... La honte... 


Au final, c'est la pression qui nous motive, l'impératif temps me semble primordial, sinon, on a tendance à laisser traîner et passer à autre chose à la moindre occasion. En tout cas pour moi, c'est motivant. Pour certains, jouer avec un adversaire en full peint suffit, mais mes adversaires sont des feignasses... Du coup, il me faut un impératif temps, une date buttoir. 

Dernièrement, j'ai essayé de m'imposer des nouveaux défis avec Civil War, un CdA entre les joueurs de notre groupe que vous pouvez suivre sur ce blog mais je suis archi en retard, et comme nous ne sommes plus que deux, ça ne motive pas forcément... 
Et puis un défi perso, que je me suis lancé sur ce blog : Le mot de Cambronne... pour remettre ma garde au goût du jour. Ce n'est pas encore une grande réussite mais voilà déjà ce que j'ai peins. Quand on pense qu'il ne m'a fallu qu'un mois pour chaque photo, ça donne de l'espoir. Il me reste quelques figs de tallarn, et quelques para pour finir prêt de 2500pts de GI... plus que 5000pts !! 
Je ne suis pas un peintre d'exposition, en tout cas, je n'essaie pas de réaliser des oeuvres d'art, mais mine de rien, avec les deux dernières méthodes, j'ai bien avancé. Et si comme moi, vous avez besoin d'être poussé pour respecter votre emploi du temps peinture, je vous conseille de participer à un tournoi avec une armée pas encore peinte, ou à un CdA...

Commentaires

  1. personnellement; les CDA je trouve ça un peu trop "faut finir a temps"
    je peints pas périodes de motivations; genre je ne touche pas un pinceaux pendant deux mois et je repars a fond pour une raison obscure ( sans doute la faute de tzeentch )

    quand a peindre une armée d'un coup je me rappelle avoir repris une grosse partie de ma garde impériale pour la passer en désertique... même si je me suis dis l'idée de C... en court de route^^

    En tout cas le rendu général de tes armées est très sympa on y vois une bonne cohésion... alors qu'importe la méthode; le but c'est la baston ! ( avec des figs peintes)

    RépondreSupprimer
  2. Super blog : j'adore.

    J'en suis malheureusement encore à la première manière, j'avance peu ou alors comme ludoredguar, par à-coup. Je m'étais fixé un objectif de 1000 pts peint pour le Games Day afin de trouver un club dans mon coin (Courbevoie). J'ai échoué à 700 points et j'ai pas trouvé de club.

    Bravo encore pour ton travail!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Best of du mois

[FFG/EDGE] Forbidden Stars

Alors même que FFG annonçait la fin de son partenariat avec GW, nous, nous testions Forbidden Stars, le dernier FFG se déroulant dans l'univers de Warhammer 40.000, traduit et édité depuis cet été chez Edge. 
J'avais lu les règles cet été, mais n'ai pas eu le temps de réviser. Le lancement de la partie a été difficile. Mais on s'en est sorti...  
Le but du jeu est de collecter des objectifs, autant qu'il y a de joueurs. Ces objectifs sont éparpillés sur la carte, souvent dans le camp des adversaires ou pas loin. Chacun possède ses propres objectifs. 
Nous avons joué à 3, Minuit joue les Space Marines, Rylanor les Orks, et moi le Chaos. Le but était donc de collecter 3 objos sur 4 disponibles sur la carte.  
En gros, la partie se déroule en plusieurs rounds, décomposés en plusieurs phases :  - Phase de planification : dans laquelle les joueurs placent chacun leur tour, un ordre sur un secteur, jusqu'à ce que 4 soient placés.  - Phase des opérations : en commençan…

[Zombicide] Prison Outbreak - The Welder

Suite à une partie non terminée, je n'ai pas pu résister à l'envie de la rejouer en solo. Je me lance donc tout seul dans la mission the welder, dont le but est de sortir de la prison pour aller chercher un chalumeau qui permettra de souder la porte de la prison. 
J'utilise 4 personnages : Angry Mary, Red Cap Ben, Dylan et Cat. 
On commence la mission dans le bureau.  
Trois personnages passent le sas de sécurité et se retrouve dans le couloir. L'un d'eux fracasse la porte de gauche. Il y a un Z. Mary arrive, et le fume. Dehors, l'abomination traverse le grillage et ouvre un passage vers le chalumeau.

La porte de derrière est fracassée, un zombie s'anime.

Cat et Ben s'en occupent.

Mais lors de la fouille, un autre Z surgit.

Dylan entre, et le fracasse.

Dehors, les zombies progresse vers la porte de la prison.

Le groupe se dirige vers le centre de contrôle.

La porte est défoncée. A l'intérieur, se cachent deux Z que Cat et Dylan extermine à coup de …

Game of Thrones - Le Jeu de Plateau (2e Edition)

Le roi Robert Baratheon est mort, et les sept couronnes se préparent à la guerre. La Maison Lannister, dont la fille Cersei était la reine de Robert, réclame le trône pour son jeune fils Joffrey. Sur l'île de Peyredragon, Stannis Baratheon, le frère de Robert, demande légitimement le trône pour lui-même. Sur les Iles de Fer, la Maison Greyjoy est sur le point de s'embarquer pour une seconde rébellion, mais cette fois avec un objectif plus ambitieux. Au nord, la Maison Stark rassemble ses forces pour défendre ses droits, et au sud la riche Maison Tyrell entretient la vieille ambition de s'asseoir sur le Trône de Fer mais doit se prémunir de l’envie de vengeance de l’ancienne Maison Martell. Et pendant ce temps, au-delà du Mur dans le grand nord, la menace des sauvageons se fait toujours plus forte.  Les armées s'assemblent et les corbeaux volent, la bataille des rois devient inévitable.  Basé sur la série de romans le Trône de Fer de George R.R. Martin, le Jeu de Plate…

[Zombicide] Prison Outbreak - An easy mission

Ah !! Ca faisait longtemps que je n'avais pas joué à Zombicide. Alors pour la venue de BobNevil à la maison, on s'est fait une petite partie de Prison Outbreak, avec le scénario An Easy Mission
En gros, nous avons un quartier carcéral à nettoyer. Beaucoup de cellules à ouvrir et peu de salle à fouiller, mais deux cartes : un bouclier et un gunblade dans le centre de contrôle. 
On joue les héros de la boite et on décide de speeder pour tout ouvrir avant de passer en niveau de danger jaune.
Le point de départ est à droite. C'est aussi le point de sortie. Il y a une entrée de zombie violette à cet endroit. 
Kim ouvre la porte (à la hache), et des zombies sont révélés. Elle entre dans la première salle et ...

 ... éclate le premier Z.

Les autres la suivent. Grindlock fouille et tombe sur un Zombie qu'il explose.

Les trois salles sont nettoyées. Au passage, on a fouillé un peu, sans rien trouver de sensas... Bon, Kim prend tout de même le bouclier et le gunblade. 
On d…

[Zombicide] Toxic City Mall - Death Row

Un parcours étroit à traverser pour aller détruire une sale abomination toxique dans un centre commercial. Easy !! 
J'ai joué cette partie en solo. L'équipe, tirée aléatoirement est une équipe idéale : deux slippery Lea et Josh, un chef Neema, un médic Raoul, un combattant Mack et une fouilleuse Thaissa.  
Leila joue en première, ouvre la porte du bâtiment et se glisse dans la salle restée vide grâce à sa capacité à esquiver les zombies. Mack la suit et élimine quelques Z au CàC. 
Les autres suivent et tapent dans le tas. Certains ont même l'occasion de fouiller. On trouve déjà quelques équipements intéressants comme la carabine et le fusil d'assaut. 
Dans la rue, les zombies commencent à arriver.

Mack est maintenant le premier joueur.

Il reste un Z dans le bâtiment, alors il s'en occupe. Puis il fouille et un autre Z apparaît. Il s'en charge aussi. 
Les autres se contentent de fouiller. Lea sort. espérant attirer le fatty vers elle.

D'autres zombies arriv…