Accéder au contenu principal

Organisation des Armées Toléennes


Armées de Terre

Régiment d’Infanterie

« L’infanterie est l’âme de l’armée ». Toute troupe faisant la guerre à pied, le fusil à la main et qui n’a pas de dénomination particulière, s’appelle infanterie. Elle est la base d’une armée et sa force numérique principale. Elle prépare en outre le terrain que la cavalerie achève de conquérir. Aussi divise-t-on l’infanterie en infanterie de ligne et infanterie légère, distinguées par leur uniforme et le genre de service effectué.

Régiment d’Infanterie de Ligne ou de Bataille.

L’infanterie de ligne est destinée à rester massée pour combattre en rangs serrés. Chaque régiment est divisé en 3 bataillons dirigés par un capitaine, chef de bataillon, elles même divisées en 10 compagnies de 150 hommes dirigées par un capitaine de compagnie. La première compagnie du bataillon est toujours une compagnie de grenadier entraînée à monter à l’assaut, tandis que les 9 autres ont pour vocation de contenir l’adversaire et se nomme fusilier. De plus chaque régiment possède un état-major de 30 hommes. Les effectifs d’un régiment s’élèvent donc à 4530 hommes. L’infanterie de ligne dispose d’armes lourdes organisées en peloton ou rattachées au capitaine de compagnie pour s’assurer de tenir la position. Chaque bataillon possède un effectif de 1500 hommes.

Régiment d’Infanterie Légère


L’infanterie légère est destinée à engager et retenir l’ennemi avant la bataille, pour ce faire, elle dispose d’une organisation plus souple, d’une mobilité accrue et d’effectif moindre. Elle est également efficace en combat urbain. Les hommes composant un régiment de ce type sont recrutés parmi les vétérans des conflits urbains  antérieurs de moins d’1m80 ou dans les régions montagnardes dans lesquels les hommes sont plus aptes à résister aux longues marches. Elle se compose de trois bataillons divisés en 10 compagnies de 75 hommes. Elle ne dispose pas d’arme lourde mise à part celle montées sur les Sentinelles qu’elles utilisent en grande quantité et sur les Jeeps. La première compagnie est une compagnie de chasseurs entièrement embarquée en transport de troupe Chimère et  équipée de véhicule de reconnaissance Salamandre. Enfin, l’état-major se compose de 30 hommes. Les décrets votés par les consuls pendant la 1ière Guerre Toléenne créèrent les régiments d’infanterie légère. En effet, au vu de l’efficacité des régiments amoindris par les combats durant  les conflits urbains, il devint vite nécessaire de former des hommes aux combats en tirailleurs. Ainsi, chaque régiment d’infanterie légère se compose de 2280 gardes impériaux et chaque bataillon, de 750 hommes.


Régiment d’Elite : La garde des Consuls

La Garde des Consuls rassemble les meilleurs hommes des armées toléennes et ce depuis près de 2300 ans. Pour y entrer, il faut avoir servit 15 ans au moins dans un autre régiment, mesurer plus de 1m80 et être un brave. 
Ne possède que des régiments de grenadiers, appellation qui dérive du mot grenade et désigne les soldats d’élite qui porte l’épaulette d’or et l’uniforme rouge. Ils sont exempts de corvée, montent la garde au poste d’honneur et font un service particulier. Mais en revanche, ils sont utilisés au feu dans les pires moments, partant les premiers à l’assaut ou à la brèche. Les régiments de la Garde des Consuls sont souvent séparés en compagnie d’honneur pour protéger les états-majors d’armées et les Consuls eux même.

Régiment de Grenadiers Montés

Les Régiments de grenadier montés forment la base de la Garde des Consuls. Il faut avoir servit 15 ans dans l’armée toléenne pour espérer entrer dans un régiment de ce type, mesurer plus de 1m80, et avoir prouvé sa bravoure (les vétérans de petites tailles entrant chez les tirailleurs de l’infanterie légère). Les grenadiers montés portent l’armure carapace, et l’uniforme rouge et or de combat. Chaque escouade est embarquée en  transport de troupes Chimère ou larguée en parachute au dessus du champ de bataille. Chaque compagnie possède deux Leman Russ Conqueror produit à Emperorgrad, symbole du 12ième Régiment. Le régiment s’organise en 2 bataillons de 10 compagnies de 200 gardes d’élite et d’un état-major de 30 hommes pour un effectif total de 4030 gardes. Ils sont utilisés au moment critique de la bataille et forme les forces de police anti émeute sur Tolon. Ils ont également un rôle de police militaire en campagne et de ce fait, sont accompagnés de nombreux commissaires.



Régiment de Grenadiers

Les grenadiers ont servi 20 ans dans un autre régiment d’infanterie ou de cavalerie dont 5 dans les Grenadiers Montés de la Garde des Consuls, mesure plus de 1m80 et sont réputés pour leur bravoure. Les grenadiers portent le célèbre uniforme rouge et or de parade. Ils sont surtout destinés à la protection des personnalités de l’armée et du pouvoir toléen. Jamais ils n’ont failli à la tâche. Le régiment est organisé en 2 bataillons de 5 compagnies de 100 hommes. Chaque compagnie est appuyée de son Char Leman Russ Conqueror. L’état-major se compose de 20 hommes dont le général qui commande le régiment. Celui-ci comporte donc 1020 hommes, et chaque bataillon en possède 500. 


Régiment de Chevau-légers

Il n’existe que deux régiments de chevau-légers ou «lanciers Rouges ». Ce sont uniquement des régiments de parade qui escortent les consuls. Les lanciers ont déjà servit 25 ans dans l’armée toléenne et ont prouvé leur bravoure dans une campagne majeure. Ils portent l’uniforme de parade Rouge et Or et le shako de parade type «ours ». C’est un honneur de servir dans ce régiment pour tout homme de la planète et même des systèmes proches. Chacun d’eux, est grand aigle de la Légion d’Honneur Consulaire et portent le titre de Chevalier. Tout les grades sont revus à la hausse dans ce régiment d’honneur : le plus simple soldat est sergent, les chefs d’escouade sont lieutenant, les chefs de peloton sont capitaines, les chefs de compagnie sont colonel, les chefs d’escadron sont généraux, et le Duc Maréchal Hoche et le Seigneur Maréchal Kellermann, en sont respectivement les chefs des 1ier et 2ième régiment. Un régiment se compose de 3 escadrons de 2 compagnies chacun et d’un état-major de 20 gradés. Les effectifs sont limités à 50 cavaliers par compagnie ce qui monte l’effectif de chaque régiment à 320 hommes.

Régiment de Cavalerie

Le terme de cavalerie est utilisé pour désigner tous les types de troupes motorisées. A la guerre, toutes les armes se prêtent un appui mutuel, mais elles ont chacune leur service spécial, et leur utilité particulière. La cavalerie s’emploie ainsi avec avantage dans les plaines. Lorsque l’infanterie et l’artillerie ont ébranlé les lignes ou les masses ennemis, la cavalerie a pour missions de charger et de les enfoncer. De plus, la cavalerie de réserve qui fournit l’effort décisif reste alors maîtresse du terrain.

Régiment de Hussards ou Chasseurs

Les hussards sont constitués d’unités mobiles qui ont pour rôle avant la bataille, en collaboration avec les troupes d’infanterie légère, de maintenir les ennemis, où doit avoir lieu le combat. Lorsque la bataille est engagée, les chasseurs ou hussards de la ligne sont utilisés sur les flancs du corps d’armée, ou en réserve pour boucher les brèches. Enfin, ils peuvent être utilisés à la tête d’un assaut, ou d’une contre attaque. Les régiments de hussards ou chasseurs de la réserve servent à soutenir les flancs des dragons et des cuirassiers. La plupart du temps, c’est eux qui reprennent le terrain derrière la charge de chars lourds. Les compagnies sont déployées en véhicule de transport Chimère. Le régiment est composé de 3 bataillons qui comportent 5 compagnies de 105 hommes chacune et une compagnie de 10 Chars d’assaut Leman Russ. L’état-major se compose de 25 hommes. Ainsi, chaque régiment comporte 1600 hommes et 30 Leman Russ (s’ajoute 50 serviteurs et 1 technoprètre) et de 525 hommes par bataillons.
 

Régiment de Dragons

Lorsque l’on parle de régiments de chars, on a tendance à ne plus compter par hommes, mais par chars.
Les régiments de dragons forment la base des troupes motorisées. Ils ont pour rôle de soutenir l’infanterie lorsqu’ils sont déployés dans la ligne lors des assauts. Dans la réserve, ils sont utilisés pour briser les lignes ennemies démoralisées par l’infanterie et l’artillerie. Ils sont souvent comparés au marteau mais leurs attaques sont beaucoup plus subtiles. En effet, une charge de cavalerie pour briser les lignes adverses se doit de prendre l’ennemi de flancs, et ainsi de répandre le désordre dans l’armée ennemie. Ensuite, ils ont pour rôle de lancer la poursuite.
Les dragons composent la majorité des régiments de cavalerie. Ils peuvent être dans la cavalerie lourde et dans la cavalerie de ligne et sont organisés en  5 escadrons de 5 compagnies de 9 chars d’assaut Leman Russ et 1 Leman Russ Chasseur QG pour un total de 250 Chars dont 50 par escadrons. L’état-major est bien plus important et bien que le colonel puisse prendre part à l’assaut dans son Leman Russ Chasseur ainsi que certains officiers, les autres membres de l’état major qui se chargent de l’entretien ne prennent pas part à la bataille. C’est le cas des 50 serviteurs et des  3 techpriest  qui suivent le régiment en transport civil Hanouk. 

Régiment de Cuirassiers

Les Régiments de cuirassier sont destinés à briser les lignes ennemies en lançant une charge coordonnée avec les dragons. Leur armement leur permet d’affronter presque tous les types d’ennemis. Voir la description du Blaneblade pour plus d’information. Ils font partie de la cavalerie de réserve et sont donc utilisés uniquement en contre attaque ou en assaut. De même, leur blindage leur permet de résister à de nombreux dommages. Ils apparaissent à l’ennemi comme invincible et sont le symbole de la vengeance de l’Empereur de l’Humanité. Néanmoins, leur lenteur ne leur permet pas de poursuivre l’ennemi ce qui est laissé aux unitées de dragons
Ils se composent de 3 escadrons de 2 compagnies de 10 Chars Lourd Baneblade pour un total de 60 chars dont 20 par escadrons et d’un état-major de 20 officiers dans Baneblade. Seul les 50 serviteurs et des  3 techpriest  qui suivent le régiment en transport civil Hanouk ne participent pas aux engagements.

Régiment de Carabiniers

Les Régiments de carabinier sont destinés à briser les lignes ennemies en lançant une charge coordonnée avec les dragons. Leur armement leur permet d’affronter exclusivement les ennemis les plus résistant. Ils sont spécialisés dans la destruction de Titan ou de structures blindées ennemies. Voir la description du Shadowsword pour plus d’information. Ils font partie de la cavalerie de réserve et sont donc utilisés uniquement en contre attaque ou en assaut. De même,  leur blindage leur permet de résister à de nombreux dommages.
2 escadrons de 2 compagnies de 10 Chars Lourds Shadowsword pour un totale de 40 chars pour un régiment complet et de 20 par escadrons et d’un état major de 15 gradés qui possèdent également leur char. Seul les 50 serviteurs et des  3 techpriest  qui suivent le régiment en transport civil Hanouk ne participent pas aux engagements.


Régiment d’Artillerie

Le rôle de l’artillerie est de bloquer l’ennemi, évitant ainsi l’assaut et de le maintenir. L’artillerie est également utilisée pour affaiblir les masses ennemies avant de lancer les charges de cavalerie lourde ou avant l’assaut de l’infanterie. L’artillerie brise le moral de l’adversaire sous une pluie ininterrompue d’obus. Les régiments d’artillerie n’existent pas en tant que tel. En effet, l’organisation des corps d’armées permet d’utiliser des compagnies d’artillerie rattachées aux Corps d’Armées, sous les ordres des généraux de Corps, de division et de brigade. Ainsi, les Batteries sont généralement divisées en soutien aux différentes compagnies d’infanterie. Chacune se composent de 10 chars de soutien Basilik ou Manticore.

Commentaires

Best of du mois

Parcours ludique d'un gamer (ou racontemavie.com)

L'idée de cette article traîne depuis une éternité dans ma tête et dans mes brouillons du blog. L'idée de départ était de réfléchir à ce glissement qui s'est opéré ces dernières années, pour beaucoup d'entre nous, du jeux de figurines vers le jeu de société. Et puis en réfléchissant à mon parcours depuis le début, je me suis rendu compte que bien d'autres glissements ont déjà eu lieu avant celui-là et que peut-être que tout cela fait partie d'une évolution normale du "hobby".


Je ne sais pas ce qui m'a motivé à reprendre la rédaction de cet article. Peut-être la nouvelle du retour de Specialist Game ou l'arrivée de Betrayal of Calth. Toutefois, le but de l'article a changé. Je ne pense plus finalement que mon hobby ne se soit un jour limité au seul Hobby GW mais qu'en réalité, il est multiple. Je vais donc ici réfléchir à ce qui définit ma passion pour les jeux, comment rétrospectivement s'est construit mon parcours ludique, et peu…

[Guillotine Games] The World of Smog : Rise of Moloch - Open the box

Il y a des jours comme ça où l'on a l'impression que Noël est déjà là, ou de retour une deuxième fois. Après l'arrivée de Rising Sun la semaine dernière, Cmon m'envoie The World of Smog : Rise of Moloch, et ça claque sévère, bien plus que je l'espérais.
Personnellement, l'univers de SMOG me parle énormément. J'adore ce Steam Punk Uchronique au XIXe siècle. Alors, j'ai absolument voulu participer au KS, mais après Rising Sun et Kingdom Death, je n'avais plus de sous. Donc, j'ai fait l'impasse sur deux des extensions. Pour le reste, ... 
On commence cet Unboxing avec la boite de base.
A l'intérieur, un contenu impressionnant de part sa qualité. Mais bon, CMON + Guillotine Games, c'est devenu la norme. 
 Un livre de règle épais, des cartes à foison, et un livre de campagne. Classe !

Au niveau des figs, c'est un peu plus fin que d'habitude, un peu plus petit aussi, mais c'est très réaliste. La qualité est présente. 
Le matér…

[Guillotine Games] Rising Sun - Open the box

Alors que la France croulait sous la neige, j'ai reçu un petit mail pour m'annoncer l'arrivée imminente de Rising Sun. Puis pendant 3 jours, le colis a été bloqué au centre de tri de la poste (à la sortie de ma ville) et j'ai dû attendre. 3 longues journées pour qu'enfin je puisse aller le chercher au bureau de poste... Mais il est maintenant là.  
Et Cmon (prononcé Simone en vo!) ne fait pas les choses à moitié. L'emballage est parfait, et on est en avance de 3 mois... Parlons maintenant du matos...   

La boite de base : 

La boite de bonus KS (Merci Monolith) :

L'extension Dynasty Invasion : 

L'extension Kami Unbound :


Et enfin, le Monster Pack (en réalité des bonus KS qui vont être disponibles à la vente en magasin).

En cadeau, les châteaux plastiques pour les 2 peuples de Dynasty Invasion. 
Voilà voilà... That's it !! Non, vous voulez voir l'intérieur ?

On commence par le plateau qui a pas mal été décrié pendant le KS mais que personnellemen…

[Monolith] Mythic Battles : Pantheon - Partie de découverte

Aaahh !! L'autre soir, on a testé Mythic Battles, le dernier KS reçu... (en faite non, j'ai reçu TRUT, juste après, mais ce n'est pas le même budget !!). J'avoue que j'étais, et je le suis toujours super emballé face à ce jeu, et l'idée de le présenter à mes camarades.
On était 5 alors je voulais faire 2 tables, mais Minuit a insisté pour ne pas jouer et est allé chercher les pizzas... (chez Dominos, est-ce qu'on peut seulement parler de pizza ?). Déception déjà, surtout que Minuit voulait pledger le jeu au départ...
Bref, on passe à une partie à 4 joueurs, en 2 vs 2. 

Là, face à l'ampleur des figurines et règles, je décide de ne prendre que les unités de la core box, ce qui nous laisse pas mal de choix. J'explique les règles puis on draft nos unités, plus au feeling qu'au stats. C'est plus simple pour une première partie.

Pour ma part, j'ai obtenu Zeus, Achille, Léonidas et les hoplites. Il y a eu une polémique sur les stats clips qui …

Star Saga, Training Mission B (solo)

Bonjour à tous !
Après un peu de temps nécessaire à la peinture des décors et des figurines pour la partie, j'ai enfin pu faire le scénario d'initiation B de la boîte de base de Star Saga : Eiras Contract. Le premier scénario donnait les bases du jeu (déplacement, fouille, tir, corps à corps, hack). Ce scénario poursuit, et permet de découvrir 3 personnages avec des compétences bien différentes et une manière de jouer particulière, tout en approfondissant le jeu de base. Les ennemis sont toujours les mêmes (techniciens et gardes), le niveau est un peu plus grand. Pour représenter le fait que Dulinski essaye d'ouvrir la porte, les personnages ne pourront s'échapper que quand la carte correspondante sera tirée du deck de Nexus.

On joue donc avec 3 personnages cette fois-ci. Il y a Curby (au premier plan) le robot spécialiste du hacking. Il vole, ce qui lui permet de traverser les obstacles, et est capable de faire une attaque (faible) au corps à corps contre tous les enn…