Accéder au contenu principal

Nephillym IV - Acte 2 (Scénario)

Acte 2 : La retraite de Brightsword
par le Maître de la Foi Théopylas

Introduction
La violence de l'attaque de la Troisième compagnie a pris le commandeur Tau totalement au dépourvu. Lui-même a bien failli périr dans l'affrontement et ne doit son salut qu'à la fuite. Ordonnant à ses troupes très malmenées de se replier, Brightsword doit à présent essayer de les rallier pour organiser une retraite en bon ordre sur de nouvelles positions plus défendables. De plus, Brightsword espère attirer le Grand Maître Gabriel dans un terrain plus découvert où il cherchera à l'anéantir de loin, et peut être monter une contre-attaque pour reprendre l'ascendant.

Malheureusement pour lui, sa garde rapprochée a subi de lourdes pertes et ses troupes se trouvent à présent séparées de lui après que son mouvement tournant ait échoué. Avec son QG entre les mains des Dark Angels, Brightsword va avoir bien du mal à rallier à lui ses troupes dispersées...

Néanmoins, il n'a plus le choix. Brightsword doit sécuriser une route de retraite et installer un relais de communications léger afin de guider ses troupes dispersées vers cet itinéraire sûr. Il décida de le faire le long d'une route dégagée d'obstacles, qui partait des faubourgs sud de la capitale pour rejoindre l'Astroport de Shimrazd. Car, à défaut de pouvoir tenir la capitale, tenir l'astroport est encore en son pouvoir. Et puis, il fallait faire évader son conseiller occulte, lequel avait emprunté sur ces conseils un tunnel qui menait justement à cette route stratégique. A présent que son Astartes était en sécurité, Brightsword devait néanmoins lui laisser le temps de monter une évasion suffisamment bien planifiée pour prendre en défaut la surveillance de la flotte Dark Angel.

Mais avec le central de communications Tau entre ses mains, et plusieurs prisonniers dans celles de Severian, Gabriel dispose d'un atout majeur. Il a deviné les plans de Brightsword et est bien décidé à
le poursuivre sans pour autant tomber dans le piège que lui tend le commandeur Tau. Et ainsi transformer la fuite des Tau en véritable déroute...


Scénario
Le scénario est inspiré de « Retraite en bon ordre » p 78 du livre « Mission de Bataille »
La partie se joue à 2000pts.

Déploiement
La table est partagée en deux moitiés suivant la diagonale. Puis on lance un dé pour déterminer dans quelle moitié se déploiera Brightsword : de 1-3 dans la première, de 4-6 dans la seconde. La table doit comprendre une route qui suive l'autre diagonale et quelques bâtiments placés dans chaque moitié de table de manière à représenter l'extrémité d'un faubourg industriel de la capitale.

Les Tau se déploient alors n'importe où dans leur moitié de table. Les Dark Angels ne se déploient pas mais jouent en premier et pourront entrer par n'importe quel point de leur propre bord de table.

Objectifs
Brightsword place un marqueur « objectif » au centre de la table, puis un autre dans le coin de sa zone de déploiement. Il en place ensuite un dernier à mi-chemin entre ces deux là.

Réserves
Les Tau ne peuvent garder aucune troupe en réserves. Les Dark Angels peuvent décider d'en garder autant qu'ils souhaitent, elles n'entreront pas en jeu au premier tour mais suivant les règles normales de réserve.

Premier tour
Les Dark Angels jouent en premier.

Durée de la partie
Les Dark Angels lancent 1d6 à la fin du tour 5 : sur 1-2 la partie s'achève, sinon on joue un tour de plus. Ils relanceront alors un nouveau dé : sur 1-3 elle prend fin au tour 6, sinon un dernier tour est joué et la partie prend fin automatiquement une fois le tour 7 joué.

Conditions de victoire
Le joueur qui contrôle le plus d'objectifs à la fin de la partie est vainqueur.

Règles spéciales
Retraite ! : Toutes les unités Tau bénéficient de la règle spéciale désengagement.

Abattez leurs QG ! : si Brightsword ou Ironshield venaient à être mis hors de combat, ils sont retirés du jeu mais un pion objectif supplémentaire est placé à leur place. Toute unité Tau située dans un rayon de 12ps est alors sujette à la règle rage envers toute unité Dark Angel sur l'objectif tant que celui-ci est tenu par les Dark Angels et ne peut plus utiliser la règle désengagement si elle en vient à charger cette unité-ci.

Guerre psychologique : avec le centre de communications de Brightsword entre leurs mains, les Dark Angels usent de méthodes peu orthodoxes pour briser le moral des défenseurs Tau : ils saturent les canaux et les fréquences Xenos avec les cris de douleur des prisonniers torturés par Severian ! En conséquence toutes les unités Tau subissent un malus permanent de -2 en commandement pour toute la durée de la partie.

La page de la campagne sur le blog de MFT.
http://roclibrarium.over-blog.com/pages/bataille-pour-nephillym-iv-6576213.html

Commentaires

Best of du mois

L'Eglise des Dés

"- Maître, maître, je comprends pas, ça ne marche plus quand je lance les dés !! -Non mais regarde, faut les lancer comme ça !" 
Ça fait plusieurs semaines que je voulais écrire un article sur les dés, en fait depuis une discussion au Dernier Bar avec des joueurs venus tester Conan. Mais c'est cette réflexion de deux de mes élèves en train de jouer à Zombie Dice le vendredi de la veille des vacances qui m'a remotivée. Comme-ci il y avait une façon de lancer les dés, mieux qu'une autre... Et là, je me suis écouté leur répondre que peut importe la manière, c'est le hasard... Mais alors que je leur parlais, une voix dans ma tête me disait : " bien sûr que si, il a parfaitement raison !!" 
Bien sûr qu'il avait raison... Depuis le temps que je joue avec les dés, et même si je CROIS en les statistiques, j'en ai vu des choses irrationnels, des délires de joueurs. Et même les miens... 
Pour tout dire, des dés, j'en ai des centaines... Au moins …

[HH] Betrayal at Calth - Inonder les salles - scénario 2

Dans la foulée du scénario 1 - La colère de Véridia, j'ai décidé de tester le deuxième, pour voir ce que les terminators donneraient. Alors c'est simple, le Capitaine Ultramarine Aethon doit aller activer l'inondation sur le panneau de contrôle (juste la case sous le sergent Word Bearers). Les Word Bearer doivent l'en empêcher. Seul Aethon et deux Terminators peuvent jouer pendant les deux premiers tours, les autres sont sur le plateau mais sont inactifs. D'ailleurs, les Word Bearers ne peuvent pas les attaquer.


Je me rends compte que je n'ai pas gardé les photos du début de la partie. Les Ultramarines commencent en haut et les Word Bearers à droite (enfin, ça dépend par rapport où on se place...).  Les Word Bearers ont l'initiative. 

Ils foncent se mettre en position défensive autour de l'objectif avec les deux groupes les plus puissants en haut : le sergent et deux marines, et le fuseur, un gars et le lance-missiles dans l'autre. Les deux escouad…

La peinture d'armée

Lorsqu'il y a très longtemps (vers 1996 pour être exact), j'entrais dans le hobby, nous n'étions pas des mordus de peinture. C'est avant tout le jeu et l'univers qui nous plaisaient. Après avoir détruit nos exemplaires de Seigneurs de Guerre, HeroQuest et Space Crusade à  la peinture à l'huile Humbrol, peindre m'apparaissait plus comme un obstacle que comme un épanouissement.

Je ne vous ferai pas l'affront de vous montrer les figurines de l'époque, bien que des morceaux de Griffes Sanglantes SW traînent encore dans une de mes boites à rabiots. Bref, après la destruction de cette escouade, et d'un Ragnar Blackmane... oui mon style était plutôt pâteux, comme on en voit encore sur internet; alors que d'autres joueurs de notre groupe laissaient plutôt apparaître le blanc de la sous-couche... La sous-couche, parlons-en. On la faisait au pinceau... Aie !! D'autres n'en faisaient même pas. 

Le résultat de ce calvaire de peinture donna une …

[HH] Betrayal at Calth - La colère de Véridia - Scénario 1

Après la lecture des règles, pour bien les assimiler et pour me faire un avis sur le jeu, j'ai testé le premier scénario, en solo, faute de temps libre et de pouvoir sortir de chez moi. 
Le scénario 1 : La colère de Véridia est le suivant : avant que certaines salles soient abandonnées à la fureur du soleil de Calth, le capitaine Ventanus prévient que les portes vont être fermées. Deux escouades se rencontrent. Elles doivent réussir à passer par l'une des portes de sortie avant que celles-ci ne se ferment. Il y a 3 portes, celle de gauche se ferme à la fin du tour 3, puis celle de droite au tour 4 et enfin celle du milieu au tour 6.   
Pour bien différencier les deux camps, j'ai choisi dès le début de jouer les deux adversaires de deux manières différentes. Les Ultramarines vont avancer en se couvrant mutuellement et en s'attendant comme le feraient les dignes fils de Guilliman. Alors que les Word Bearers vont laisser le porteur de bolter lourd et deux gars derrière e…

[Days of Wonder] Les aventuriers du rail : Europe

En préparant un prochain article sur l'extension : Les aventuriers du rail France, je me suis rendu compte que je n'avais encore jamais parlé de ce jeu auquel nous jouons régulièrement pourtant. 
Lorsque je dis régulièrement, ce n'est pas entre Gamers tout de même. En général, on y joue avec des Moldus et il faut le dire clairement, cette boite est une machine à convertir les Moldus en Gamers... Mwouahaha !! 
Le but du jeu est très simple, gagner le plus de points en voyageant sur les chemins de fer européens du XIXe siècle. 
Les joueurs jouent chacun leur tour. Ils ont le choix entre trois actions :  Piocher deux cartes l'une après l'autre, soit parmi les 5 posées visibles, soit dans la pioche. Sachant que si l'on choisi un joker (la loco) en face visible, on en pioche qu'une.Prendre un trajet en échangeant les cartes de la couleur du trajet contre des wagons.Piocher plusieurs cartes missions. On doit en garder au moins une.  

On marque des points en fonct…