Accéder au contenu principal

Sysbus IV


Sysbus IV est un monde de la bordure orientale, coupé de l'Imperium par une tempête Warp depuis une soixantaine d’années. La planète se compose d'un unique et immense continent. La partie Nord étant une ressource inépuisable d'Hommes vivants dans des immenses cités fermes, appelé "Arcologie". Chaque propriété est une immense ferme avec ses propres terrains et sa propre population d'ouvriers dont la grande majorité est analphabète et travail dans les champs depuis l'âge de 10 ans. Le Sud est quant à lui industrialisé et en grande partie mécanisé. Sa population est peu nombreuse, et est affilié au culte de la Machine.  Le Sud est peu peuplé, les prêtres utilisant des serviteurs mécanisés pour produire toutes les machines de la planète et autrefois pour le reste de l'Imperium.

Avec la tempête warp, la population du Nord découvrait le plaisir de ne plus subir la pression du gouverneur qui demandait sans cesse pour l'Imperium de nouvelles troupes. Bien sûr, le Sud lui fournissait alors armes et véhicules... Faute de débouchés, les usines dédiées à cette tâche transformèrent leur production et passèrent exclusivement aux machines agricoles.  

Bientôt, face à un marché économique saturé, les prêtres et industriels du sud, augmentèrent les prix des machines agricoles. Les Patriarches des Arcologies protestèrent et se réunirent en Conciles. Sous la direction du Concile, les ouvriers du Nord se mirent en grève. Face à la pression du peuple, les prêtres et industriels du Sud refusèrent de poursuivre l'entretiens des Arcologies. Certains déréglèrent même la température dans les cités fermes. Des récoltes furent dévastés et des populations plongées dans un froid polaire, ou une chaleur saharienne. On assista alors à des lynchage de prêtres du Mechanicum. Le Clergé de Mars fit pression sur le Gouverneur impérial qui prit des mesures exemplaires. Il envoya une armée pour mettre fin à cette mascarade et remettre la vermine au travail...

Il commit sa première erreur, une grande majorité des régiments de FDP envoyés provenait du nord et hommes de troupe et officiers refusèrent de se battre contre leur propre famille. Ils rejoignirent le camp des rebelles rapidement suivit par la majeure partie des forces armées de la planète.

Des centres de ravitaillement furent occupés mais pour la plupart, les soldats ne possédaient que l’équipement personnel du fantassin et les chars rattachés aux régiments. Le Nord fit sécession : l’Indépendance était née.

Quelques mois de conflit plus tard, les premières forces armées loyalistes entrèrent dans le territoire de "l'Indépendance". Les légions entières de Leman Russ déferlèrent sur le Nord appuyées par les gardes du sud, l'Adeptus Arbites et la Sororité. En désordre, ils abandonnèrent leurs positions et très rapidement, l'invasion du nord commença.

Utilisant la technique de la guérilla, les Indépendantistes résistèrent pendant quelques années, jusqu’au jour ou des vaisseaux apparurent enfin dans l'atmosphère...

Enfin, la tempête Warp s'était apaisée.

Ces vaisseaux appartenaient à la Grande Chasse de Tau'n du Commandeur BrightSword. L’éthéré Aun’vi T’au et la caste de l’eau décidèrent de tirer profit de cette situation (dont ils étaient les initiateurs). La Caste de feu intervint immédiatement du côté des rebelles.

Avec l'arrivée des vaisseaux Tau, la guerre fut extrêmement rapide. La première offensive aéroportée par destroyers Manta permit de briser le front des troupes du sud puis de le prendre à revers provoquant la déroute ou tout simplement l'annihilation de nombreux régiments. L'alliance se débarrassa ensuite des poches de résistances et simultanément le Commandeur BrightSword lui même lança l'assaut de la capitale du Sud. Le palais du gouverneur fut prit sans que celui-ci n'eut quitté les lieux. Il signa la paix, son armée hors de combat, et devint un fervent défenseur du Bien Suprême.

Finalement, un conseil fut créé et le gouverneur fut placé à sa tête. Ce conseil dirigea alors la planète sous l'approbation de l’Ethéré qui accompagnait la Grande Chasse. La reconstruction de la planète commença et de nombreuses installations militaires Tau furent implantées sur la lune de Fegol, ainsi que sur la planète. La construction d'une station orbitale débuta également.

C'est le moment que choisirent finalement les forces de l'Imperium pour décider de récupérer Sa planète, deux ans après l’arrivée des Tau. La 2ième Armée Toléenne, accompagnés de quelques régiments de Iénanda et de Réomunda ainsi que d’une compagnie de Dark Angels arrivèrent les premiers...

La première étape de la campagne vit les vaisseaux impériaux bombarder la lune de Fegol pour réduire en cendre les installations Tau et le chantier de la station orbitale. Puis les Dark Angels, et les 10 Régiments d’Infanterie Légère établirent des têtes de ponts sur le continent. Les Tau et leurs alliés en nette infériorité numérique ne purent que tenter de gêner les assauts planétaires de leurs ennemis.

Dès le début du conflit, les vaisseaux Tau surclassés, durent évacuer l’espace au-dessus de Sysbus IV. Aucun renfort ne parvint à forcer le blocus impérial. Les Tau, fidèles à leur doctrine de combat, ne cessèrent de bouger. Insaisissable, et malgré un ravitaillement des plus précaire, ils tinrent tête aux impériaux, détruisant même, par deux fois, entièrement plusieurs régiments. Mais les Régiments d'Infanterie Légère étaient leur némésis. 


Phase 1 : le repli
-          Bataille 1 : Assaut Planétaire
Dark Angels 1500pts, Infanterie Légère 1500pts, Tau 3000pts (auxiliaires Humains).
Cette bataille représente l’assaut planétaire des Impériaux sur un camp Tau visant à établir une tête de pont.
-          Bataille 2 : Le massacre de Ketel
Tau 2000pts vs GI 2000pts. Mission Tau : encerclement vertical.
Les Impériaux sont tombés dans un piège, les Tau les prennent en embuscade dans la poche de Ketel où deux régiments sont entièrement annihilés.
-          Bataille 3 : combat d’arrière garde
Tau 1500 vs GI 2000.
Les Impériaux, toujours plus nombreux, lancent un assaut massif. Les Tau doivent reculer tandis que la 4e Chasse assure l’arrière garde.
Les batailles furent nombreuses, et trop longues à raconter… elles appartiennent maintenant à la légende de Sysbus IV. Les Tau et leurs alliés humains perdirent peu à peu du terrain. La 2e armée toléenne et les Dark Angels attaquèrent toujours des positions stratégiques en s’assurant d’être en force. Bientôt, ils furent rejoints par d’autres compagnies Space Marine : la 4e  des Bloody Cross, la 2e des Red Dog, et la 2e Ultramarines.

En onze mois d’âpres combats, les forces impériales, toujours plus nombreuses, mais harcelées constamment, parvinrent à repousser les Tau, jusqu’au site désigné l’usine 51, aux portes de la capitale de Sysbus IV, Le Clos. C’est là que BrightSword décida d’arrêter l’ennemi.

Des six Chasses que comptait son corps expéditionnaire aux prémices du conflit, BrightSword ne disposait plus que de suffisamment de troupes pour en former 3. Le Commandeur IronShield reçu le commandement des troupes rescapées au sol qui refluaient dans le secteur de l’usine. Ils devaient tenir suffisamment pour laisser le temps au Commandeur BrightSword de fortifier Le Clos sous la protection de trois Mantas puis de préparer l’évacuation des Tau et de leurs alliés.   

Depuis le début du conflit, malgré sa nette infériorité numérique, le Commandeur BrightSword était parvenu à garder une chasse en réserve. Composée essentiellement de la réserve d’exo-armures Crisis et Broadside stationnées dans l’un des Mantas, la chasse du Commandeur FireStorm était prête à intervenir au moment opportun. 


Phase 2 : l’usine 51
-          Campagne à carte.

18 centres, le premier qui occupe 10 centres gagne la campagne.
Au début du tour, on pioche on tire à pile ou face pour savoir qui prend l’initiative. Les Tau peuvent lancer une attaque par Tour de Campagne, les Impériaux 3.
On peut attaquer un territoire adjacent d’un territoire contrôlé. Pour attaquer, on lance un dé, sur un 3+, l’armée lance l’attaque. Les ponts nécessitent  un 4+ et le parc nécessite un 5+ pour être attaqué, on ne sort pas à découvert avec autant d’impatience ! Une victoire engendre la prise du lieu. En fonction du temps de contrôle de l'Usine 51, les Tau et les Impériaux gagnent des bonus pour la grande bataille.
Les joueurs sont encouragés à jouer des scénarios spécifiques en fonction de ce que leur inspire le centre. Chaque armée possède des cartes « personnage spécial » qui peuvent lui donner un bonus pour attaquer ou défendre l’objectif. Elles sont utilisés après le lancement des dès. Les figurines doivent être jouées ainsi que l’armée à laquelle elles appartiennent. 


Capitaine Erphaël des Dark Angels/Commandeur FireStorm : donne +2 au résultat du jet d’attaque.
Capitaine D’Hilliercourt du 251e d’Infanterie Légère toléen : donne +1 au résultat du jet d’attaque. Permet de jouer la liste Infanterie Aéroporté.
Capitaine Murat du 231e Dragon : donne +1 au résultat du jet d’attaque. Permet de jouer un fer de lance.
Commandeur IronShield/Capitaine Mortier du 234e d’Infanterie de Ligne toléen : Ajoutent +2 au résultat du jet d’attaque de l’adversaire.

Si les figurines sont mises hors de combat, lancer un dé sur le tableau suivant : 
1 : Mort, la carte et la figurine ne peuvent plus être utilisées.
2-3 : Blessure Grave, la carte et la figurine ne peuvent pas participer aux 2 prochains tours de campagne.
4-5 : Blessure Légère, la carte et la figurine ne peuvent pas participer au prochain tour de campagne.
6 : Indemne, la figurine et la carte n’ont absolument rien. Elles peuvent jouer normalement.

Le site de l’Usine 51 ne pouvait tenir face à la déferlante des forces armées impériales. Gardes et Astartes livrèrent un combat d’une rare violence face aux exo-armures Tau de tous types. Mais l’usine tomba. BrightSword espérait que le temps de répit offert par le sacrifice du Commandeur IronShield lui serait suffisant pour évacuer les survivants.

A l’aube de près d’un an de batailles, les forces impériales se préparèrent à lancer l’assaut finale sur la capitale où les derniers Tau et Humains étaient regroupés. La compagnie Space Wolves d’HagarWulfen arriva la veille de la bataille. Les Space Wolves brulaient du désir de combattre dans cette campagne qui s’était jouée sans eux, ils lancèrent un assaut frontal accompagnés des Régiments Toléens.

Les Tau soucieux d’évacuer les civils se défendirent avec une hargne surnaturelle, et lorsque le soir tomba, les Space Wolves avaient envahit les faubourgs de la cité. Les Tau s’étaient eux réunit de l’autre coté du fleuve Tengien, fleuve qui alimente la capitale. Ils s’apprêtaient à mourir en permettant aux civils d’évacuer par la zone d’atterrissage située juste derrière les lignes Tau, protégées par un système complexe de défense laser orbitale.

Il fut décidé de lancer, le lendemain, l’offensive qui clôturerait la campagne…

Pendant la nuit, un émissaire entra dans le QG des Tau qui se préparaient à se battre a un contre 5, et lorsque l’aube se leva, une armée entière d’Eldars était déployé au coté des survivants. Ils étaient parvenus à ouvrir une brèche dans la flotte impériale, permettant aux vaisseaux Tau d’évacuer la population sous la protection des deux mantas. Au sol, BrightSword devait tenir la cité en ruine afin de protéger le spatioport…


Phase 3 : la chute du Clos
-          Bataille apocalyptique :
Cette bataille représente l’assaut final d’une armée impériale sur une position Tau fortifié dans une ville en ruines avec au centre un fleuve à traverser. Trois ponts enjambent le fleuve et sont des objectifs principaux. S’ajoute ensuite le générateur du bouclier, le carrefour qui emmène à l’astroport et la tour de commandement. Les 6 objectifs sont aux mains des Tau qui se déploient en second. La Garde Impériale et les Space Wolves les Red Dog se déploient en premier. Au début du tour 2 arrivent les Dark Angels. Au tour 3, l’Infanterie Légère. Les Impériaux jouent en premier. Le lieu de la bataille empêche les attaques par derrière mais autorise les attaques de flancs pour les réserves.

Les mantas et le bouclier de défense tau ont l’effet d’une balise de brouillage étendue à l’orée du fleuve (6PS) et empêchant d’utiliser des barrages d’artillerie ou autres tirs extérieurs à la table tant que les générateurs ne seront pas désactivés.
Les Tau disposent de lignes de défense et fortification type impériale et Tau, et de plusieurs tirs des mantas. 2 Railgun munitions dispersées F6 PA1 barrage d’artillerie (5) ?


Dark Angels 3000pts : une compagnie + auxiliaires
Infanterie Légère 1500pts
Garde Impériale 6000pts
Red Dog 1500pts
Space Wolves 1500pts
13500pts


Tau 3000pts + auxiliaires Humains 1000pts
Eldars 6000pts
10000pts

Les Eldars ne pouvaient pas prolonger une guerre bien longtemps et quitèrent la zone du conflit en même temps que les Tau. Un rapport impérial indiqua qu’une compagnie de la garde impériale fut annihiler à l’autre bout de la planète durant la même journée par un détachement Eldar sans qu’on ne su jamais ce qu’ils y étaient venus faire. Quoi qu’il en soit, le lendemain de cette bataille, les Tau et leurs alliés avaient évacué la planète.

Sysbus IV était redevenue impériale…

Commentaires

Best of du mois

Parcours ludique d'un gamer (ou racontemavie.com)

L'idée de cette article traîne depuis une éternité dans ma tête et dans mes brouillons du blog. L'idée de départ était de réfléchir à ce glissement qui s'est opéré ces dernières années, pour beaucoup d'entre nous, du jeux de figurines vers le jeu de société. Et puis en réfléchissant à mon parcours depuis le début, je me suis rendu compte que bien d'autres glissements ont déjà eu lieu avant celui-là et que peut-être que tout cela fait partie d'une évolution normale du "hobby".


Je ne sais pas ce qui m'a motivé à reprendre la rédaction de cet article. Peut-être la nouvelle du retour de Specialist Game ou l'arrivée de Betrayal of Calth. Toutefois, le but de l'article a changé. Je ne pense plus finalement que mon hobby ne se soit un jour limité au seul Hobby GW mais qu'en réalité, il est multiple. Je vais donc ici réfléchir à ce qui définit ma passion pour les jeux, comment rétrospectivement s'est construit mon parcours ludique, et peu…

[Guillotine Games] Rising Sun - Open the box

Alors que la France croulait sous la neige, j'ai reçu un petit mail pour m'annoncer l'arrivée imminente de Rising Sun. Puis pendant 3 jours, le colis a été bloqué au centre de tri de la poste (à la sortie de ma ville) et j'ai dû attendre. 3 longues journées pour qu'enfin je puisse aller le chercher au bureau de poste... Mais il est maintenant là.  
Et Cmon (prononcé Simone en vo!) ne fait pas les choses à moitié. L'emballage est parfait, et on est en avance de 3 mois... Parlons maintenant du matos...   

La boite de base : 

La boite de bonus KS (Merci Monolith) :

L'extension Dynasty Invasion : 

L'extension Kami Unbound :


Et enfin, le Monster Pack (en réalité des bonus KS qui vont être disponibles à la vente en magasin).

En cadeau, les châteaux plastiques pour les 2 peuples de Dynasty Invasion. 
Voilà voilà... That's it !! Non, vous voulez voir l'intérieur ?

On commence par le plateau qui a pas mal été décrié pendant le KS mais que personnellemen…

[Guillotine Games] The World of Smog : Rise of Moloch - Open the box

Il y a des jours comme ça où l'on a l'impression que Noël est déjà là, ou de retour une deuxième fois. Après l'arrivée de Rising Sun la semaine dernière, Cmon m'envoie The World of Smog : Rise of Moloch, et ça claque sévère, bien plus que je l'espérais.
Personnellement, l'univers de SMOG me parle énormément. J'adore ce Steam Punk Uchronique au XIXe siècle. Alors, j'ai absolument voulu participer au KS, mais après Rising Sun et Kingdom Death, je n'avais plus de sous. Donc, j'ai fait l'impasse sur deux des extensions. Pour le reste, ... 
On commence cet Unboxing avec la boite de base.
A l'intérieur, un contenu impressionnant de part sa qualité. Mais bon, CMON + Guillotine Games, c'est devenu la norme. 
 Un livre de règle épais, des cartes à foison, et un livre de campagne. Classe !

Au niveau des figs, c'est un peu plus fin que d'habitude, un peu plus petit aussi, mais c'est très réaliste. La qualité est présente. 
Le matér…

[Monolith] Mythic Battles : Pantheon - Partie de découverte

Aaahh !! L'autre soir, on a testé Mythic Battles, le dernier KS reçu... (en faite non, j'ai reçu TRUT, juste après, mais ce n'est pas le même budget !!). J'avoue que j'étais, et je le suis toujours super emballé face à ce jeu, et l'idée de le présenter à mes camarades.
On était 5 alors je voulais faire 2 tables, mais Minuit a insisté pour ne pas jouer et est allé chercher les pizzas... (chez Dominos, est-ce qu'on peut seulement parler de pizza ?). Déception déjà, surtout que Minuit voulait pledger le jeu au départ...
Bref, on passe à une partie à 4 joueurs, en 2 vs 2. 

Là, face à l'ampleur des figurines et règles, je décide de ne prendre que les unités de la core box, ce qui nous laisse pas mal de choix. J'explique les règles puis on draft nos unités, plus au feeling qu'au stats. C'est plus simple pour une première partie.

Pour ma part, j'ai obtenu Zeus, Achille, Léonidas et les hoplites. Il y a eu une polémique sur les stats clips qui …

Star Saga, Training Mission B (solo)

Bonjour à tous !
Après un peu de temps nécessaire à la peinture des décors et des figurines pour la partie, j'ai enfin pu faire le scénario d'initiation B de la boîte de base de Star Saga : Eiras Contract. Le premier scénario donnait les bases du jeu (déplacement, fouille, tir, corps à corps, hack). Ce scénario poursuit, et permet de découvrir 3 personnages avec des compétences bien différentes et une manière de jouer particulière, tout en approfondissant le jeu de base. Les ennemis sont toujours les mêmes (techniciens et gardes), le niveau est un peu plus grand. Pour représenter le fait que Dulinski essaye d'ouvrir la porte, les personnages ne pourront s'échapper que quand la carte correspondante sera tirée du deck de Nexus.

On joue donc avec 3 personnages cette fois-ci. Il y a Curby (au premier plan) le robot spécialiste du hacking. Il vole, ce qui lui permet de traverser les obstacles, et est capable de faire une attaque (faible) au corps à corps contre tous les enn…