Accéder au contenu principal

[Black Library] Horus Heresy - Part 2


Lorsque j'ai commencé ce blog, je comptais mettre régulièrement en ligne mes avis sur les livres que je lisais, entre autres, ceux qui parlent des univers de jeux GW. La série qui a le plus de succès est sans conteste l'Hérésie d'Horus. 

Plusieurs livres ont déjà été traité, mais des tas d'autres sont restés en suspens. A l'heure où il en sort des paquets tous les mois comme aujourd'hui, il me semble indispensable d'identifier ceux qui sont dispensables, justement. D'autant plus que l'éditeur est passé de livres au format poche à moins de 10€ euros chacun, à un grand format à 17€. 

Je vais donc les traiter dans l'ordre de parution, voici la deuxième partie des livres que je possède.  

Les Primarques (Collectif) : Ce livre contient peu de nouvelles, et celle qui m'intéressait le plus est de loin celle sur Fulgrim, malheureusement, elle ruine la fin du roman éponyme. Le reste est tout simplement mauvais. Celle sur l'Alpha Legion sort du lot sans être particulièrement bien écrite. Elle a le mérite d'être intéressante. Celle sur les Iron Hand est une catastrophe...  6/10
J'en parlais ICI plus en détails. 

Signum Deamonicus (James Swallow) : Lorsque tu commences un livre de James Swallow, surtout lorsque tu as déjà lu le diptyque sur les Blood Angels, tu peux t'attendre au pire. Avec le recul, ce n'est pas une catastrophe, même si comme d'habitude avec cet auteur, il arrive que je relise deux ou trois fois un passage car je me rends compte que je ne comprends rien. Il permet toutefois d'expliquer l'absence des Blood Angels au début de l'Hérésie. 7/10 
J'en parlais ICI. La note est sensiblement la même.

Les Ombres de la Traîtrise (Collectif) : Un recueil variable qui revient un parfois en arrière. Les nouvelles sont de niveaux différents, mais dans l'ensemble c'est correct sans rien nous apprendre de nouveau. 7/10

L'Ange Exterminatus (Graham McNeill) : McNeill nous sort ici un roman sympa dans lequel on découvre Perturabo pour la première fois et les machinations qui s'exercent contre lui au sein des forces du Chaos. C'est l'ascension d'un primarque.   7/10

Félon (Aaron Dembski-Bowden) : ADB apparaît ici comme un auteur majeur de la Black Library. Il signe un livre aux révélations multiples, tant sur les agissements de Word Bearers et de Lorgar qui se livrent à une guerre infernale contre les Ultramarines dans le but d'ouvrir une faille gigantesque dans la galaxie sur les mondes d'Ultramar (ce que GW a concrétisé avec la nouvelle édition). Angron est mêlé à l'histoire à l'insu de son plein gré. Kharn et Argel Tal sont présents. 9/10
J'en parlais ICI et mon avis était nettement moins bon, mais je trouve qu'il est à nuancer après ce que GW a fait pour la 8e édition. Au final, j'en garde un bon souvenir, et l'envie de jouer des Ultramarines contre des World Eaters. Peut être après avoir lu les autres. 

La Marque de Calth (Collectif) : Un recueil de nouvelle sur Calth pendant la guerre. Il y a des nouvelles sympas et d'autres dignes de séries Z. Mais j'apprécie particulièrement le background de cette guerre...  6/10

Vulkan est Vivant (Nick Kyme) : Honnêtement, on est passé à deux doigts du chef d'oeuvre. On suit deux narrateurs, un space marines sur une planète de jungle et c'est très bof. Et un autre personnage humain sur la même planète. Des chaotiques sont au milieu de tout cela. Le fond est intéressant car on apprend que Vulkan semble immortel et on veut en savoir plus sur cette révélation. Mais le livre est quelconque. Toujours fan de John Grammaticus. 7/10

Imperium Secondus (Dan Abnett) : On retrouve des pistes soulevées dans le livre précédent. On découvre ce qui se passe en Ultramar. On y retrouve les Blood Angels... La trame politique est grandiose. On comprend enfin ce qui est arrivé à Vulkan. On découvre le Night Haunter. Et on veut en savoir plus. Dan Abnett est loin au dessus des autres.  10/10

White Scars (Chris Wright) : Où l'on découvre que les White Scars n'écoutent pas leur primarque et se battent entre eux et que c'est pour cela qu'ils ne prennent pas part à l'hérésie. Honnêtement, il y avait moyen de faire un truc sympa mais c'est raté. Trop de choses sonnent comme irréfléchies. 6/10

Les fils de Lupercal (Graham McNeill) : Horus écrase un monde avec toute son armée et on ne sait pas pourquoi. C'est mystérieux, mais c'est important... C'est lié à l'Empereur. Mais il prend son temps, et nous on s'ennuie un peu. Dans tout ça on nous ajoute des chevaliers parce qu'ils viennent de sortir.  6/10

La bataille de Molech (Graham McNeill) : Déjà, un moment que je l'ai lu et après celui-là, j'ai complètement lâché la série pour plusieurs mois... Faut dire qu'il n'est pas passionnant. On n'apprend rien sur ce truc important qu'aurait fait l'empereur, c'est toujours mystérieux. On y retrouve Horus écrasant Molech... et des Blood Angels perdus, pendant que les Errants (style les 12 salopards) attaquent le vaisseaux d'Horus... C'est une suite qui aurait dû être dans le même livre que le précédent mais qu'on a préféré nous vendre 17€ x 2. 6/10

La damnation de Pythos (David Annandale) : C'est le dernier que j'ai lu, au début de l'été, et on ne peut pas dire que ce soit motivant pour lire la suite... C'est nul, sans intérêt pour la trame générale. On y retrouve des Iron Hand butant des dinosaures pendant des heures, et des verres de terre géants.  3/10

Voilà les derniers livres de la série que j'ai lus. D'autres encore sont sortis mais je ne me les suis pas encore procurés. Il faut dire qu'à 17€ chacun, lorsqu'on les trouve à la fnac, et vu la qualité des derniers, j'ai un peu décroché. De plus, certains sont en rupture de stock. Alors dès que je les trouverai, je continuerai la série. 

Commentaires

  1. Merci pour ce retour. J'ai un peu décroché devant la multitude de livres, l'augmentation des prix et les rebondissements sans fin de la trame générale. Tu m'évite d'acheter quelques bouses. Je vais suivre ton avis et craquer sur FELON et IMPERIUM SECUNDUS.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux sans problème lire Imperium Secondus et Félon.

      Pour moi, dans cette série, il y a deux types de livres :
      - Ceux qui apportent une information sensationnelle sur l'Hérésie d'Horus (comme un livre de sciences fictions apporte une information sensationnelle sur l'histoire du livre ou sur la réalité)
      - Ceux qui ressemblent juste à un épisode d'une vieille série (genre l'agence tout risque) et qui n'apporte rien à la trame générale si ce n'est de la baston.

      A tout ça, tu ajoutes le style de l'auteur. Pour Félon, tu as de la baston, mais pas que... Et puis c'est relativement bien écrit.

      Supprimer
  2. Je suis bien d'accord avec toi: si c'est pour faire du remplissage, ça ne sers à rien. Effectivement, la qualité varie aussi en fonction de l'auteur. Perso, j'adore Dan Abnett même si je regrette souvent que la fin de ses livres soient un peu rapides par rapport à tout ce qu'il a mis en place dans le reste du bouquin. Encore merci en tout cas! :o

    RépondreSupprimer
  3. Même si les fins sont souvent trop rapides chez Abnett, je crois que je préfère quand même le goût de trop peu plutôt que l'overdose de lenteur et de nullité d'autres auteurs de la BL.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Best of du mois

[Black Library] Horus Heresy - L'héritage de la Trahison

Ce n’est qu’au cœur des conflits les plus meurtriers que se forgent les véritables héros. Alors que les flammes ravagent la galaxie et qu’une guerre meurtrière déchire l’Imperium, les champions de la lumière et des ténèbres s’affrontent sur d’innombrables champs de bataille. Ils ne demandent ni récompense, ni que l’on chante leurs louanges. Tout ce qu’ils souhaitent est de pouvoir aller à la rencontre de leur destinée et découvrir ce que le futur leur réserve. Ce recueil contient dix-huit nouvelles se déroulant à l’époque de la Grande Hérésie, écrites par des auteurs tels que Graham McNeill, Aaron Dembski-Bowden, Nick Kyme et bien d’autres. Ce volume contient également, et pour la première fois en Français, le roman court La Confrérie de l’Orage, qui s’intéresse tout particulièrement aux mystérieux White Scars, et à leur dévotion parfois douteuse envers l’Empereur.

L'héritage de la trahison, est le 31e livre de la série Horus Heresy et un nouveau recueil de nouvelles. A priori, plu…

[Black Library] Horus Heresy - Retour au mont Deathfire

Le corps de Vulkan est exposé solennellement sous la Forteresse de Hera, mais malgré cela, la plupart de ses fils refusent d'admettre qu'il est vraiment mort. Après qu'il ait été miraculeusement sauvé par par les Ultramarines, Artellus Numeon, autrefois capitaine de la Garde du Brasier, exhorte les Salamanders ayant trouvé refuge sur Macragge de quitter l'Imperium Secundus afin de ramener le corps de leur primarche sur Nocturne, où il pourra être ressuscité dans les flammes du Mont Deathfire. Mais Numeon se débat avec ses doutes, et craint pour l'avenir de sa légion, alors que les ennemis de l'Imperium semblent sur le point de s'assurer la victoire. On retrouve Numéon, Capitaine du Brasier qui était l'un des héros de Vulkan est Vivant, et que l'on croyait mort. Libéré des World Bearer, et ramené sur Macragge, il prend la tête des Salamanders en Ultramar (enfin c'est vite dit !!). Bref, il est surtout dépressif, et reste devant le cercueil de Vul…

[IELLO] Les Montagnes Hallucinées

En regardant les photos de cet article, je me rends compte qu'il dort dans les brouillons du blog depuis le mois de janvier. Donc je crois que Rylanor s'est vu offrir à Noël, le dernier Rob Daviau, édité par Iello : Les Montagnes Hallucinées
L'auteur, nous sert ici un Party Game pour Gamers, voire même pour Geeks. En effet, ici, on déconne sur la folie et dans l'univers de Lovecraft... Bref, moins facile d'accès que la piscine...  Les illustrations sont signées Miguel Coimbra, et comme d'hab, c'est beau. Le matériel est de qualité (regardez-moi ce sablier !!).

C'est un jeu coopératif, dans lequel les joueurs explorent en avion l'Antarctique, doivent escalader les montagnes et visiter la cité pour y trouver des vestiges de la grandeur des Anciens, puis s'enfuir. Mais plus le temps passe, et plus la folie s'empare des explorateurs. 
Pour cela, à chaque tour de jeu, l'un des joueurs devient le leader. Il déplace l'avion. Tous les jou…

La Faille de Gildar - Sarah Cawkwell

L'HISTOIRE
Quand le Wolf of Fenris émerge du Warp, les Silver Skulls se lancent à l’abordage et trouvent l’antique vaisseau de guerre aux mains des Corsaires Rouges. Mais il ne s’agit pas de simples pirates, le renégat Huron Sombrecoeur et sa flotte au grand complet préparent une attaque d’envergure. La conquête de la Faille de Gildar consoliderait l’influence du chef de guerre de manière considérable, et seul le Capitaine Arrun et ses Silver Skulls sont en mesure de l’arrêter. Alors qu’une bataille spatiale fait rage et que les deux camps échangent des salves de torpilles, le génie tactique de Arrun se mesure à l’expérience de son adversaire. Ce n’est pas dans l’espace, mais bien sur la surface de Gildar Secundus, que ce jouera le destin de la Faille. Pour le dire clairement, dès le départ, ce livre n'est pas un nanar .. (pour une fois dans cette série!!) mais on est loin du chef d'oeuvre. 
Avant d’entamer la critique de ce livre, je voudrai revenir sur les trois critères…

Collection : Index Astartes

Voilà une série de livres qui m'a fait rêver en son temps. Et qui mériterait d'être remise à jour avec les romans sortis depuis sur l'Hérésie d'Horus. Le plus important est de signaler que ces textes étaient à l'origine publiés dans le White Dwarf. Ensuite, GW les compilait sous la forme d'Index Astartes. Et franchement, c'était bon!!
Regardez la qualité de ces quelques pages photographiées pour vous, et surtout, regardez-moi la quantité de texte... Le tout dédicacé par Gavin Thorpe, Jes Godwin, et Paul Dainton. Et oui, une époque où l'on pouvait voir de la star au Games Day... 
On y apprend tout ce qu'il y a à savoir sur les légions d'astartes, les chars, la formation des space marines, ... Et parmi tous ces textes certains sont juste géniaux : Night Lord, Emperor Children, Death Guard, Ultramarines, Space Wolves... Franchement, il y a tout ce qui manquait alors dans les codex, et plus qu'il n'y a aujourd'hui.



Malheureusement, il m…