Accéder au contenu principal

[Black Library] Horus Heresy - Part 2


Lorsque j'ai commencé ce blog, je comptais mettre régulièrement en ligne mes avis sur les livres que je lisais, entre autres, ceux qui parlent des univers de jeux GW. La série qui a le plus de succès est sans conteste l'Hérésie d'Horus. 

Plusieurs livres ont déjà été traité, mais des tas d'autres sont restés en suspens. A l'heure où il en sort des paquets tous les mois comme aujourd'hui, il me semble indispensable d'identifier ceux qui sont dispensables, justement. D'autant plus que l'éditeur est passé de livres au format poche à moins de 10€ euros chacun, à un grand format à 17€. 

Je vais donc les traiter dans l'ordre de parution, voici la deuxième partie des livres que je possède.  

Les Primarques (Collectif) : Ce livre contient peu de nouvelles, et celle qui m'intéressait le plus est de loin celle sur Fulgrim, malheureusement, elle ruine la fin du roman éponyme. Le reste est tout simplement mauvais. Celle sur l'Alpha Legion sort du lot sans être particulièrement bien écrite. Elle a le mérite d'être intéressante. Celle sur les Iron Hand est une catastrophe...  6/10
J'en parlais ICI plus en détails. 

Signum Deamonicus (James Swallow) : Lorsque tu commences un livre de James Swallow, surtout lorsque tu as déjà lu le diptyque sur les Blood Angels, tu peux t'attendre au pire. Avec le recul, ce n'est pas une catastrophe, même si comme d'habitude avec cet auteur, il arrive que je relise deux ou trois fois un passage car je me rends compte que je ne comprends rien. Il permet toutefois d'expliquer l'absence des Blood Angels au début de l'Hérésie. 7/10 
J'en parlais ICI. La note est sensiblement la même.

Les Ombres de la Traîtrise (Collectif) : Un recueil variable qui revient un parfois en arrière. Les nouvelles sont de niveaux différents, mais dans l'ensemble c'est correct sans rien nous apprendre de nouveau. 7/10

L'Ange Exterminatus (Graham McNeill) : McNeill nous sort ici un roman sympa dans lequel on découvre Perturabo pour la première fois et les machinations qui s'exercent contre lui au sein des forces du Chaos. C'est l'ascension d'un primarque.   7/10

Félon (Aaron Dembski-Bowden) : ADB apparaît ici comme un auteur majeur de la Black Library. Il signe un livre aux révélations multiples, tant sur les agissements de Word Bearers et de Lorgar qui se livrent à une guerre infernale contre les Ultramarines dans le but d'ouvrir une faille gigantesque dans la galaxie sur les mondes d'Ultramar (ce que GW a concrétisé avec la nouvelle édition). Angron est mêlé à l'histoire à l'insu de son plein gré. Kharn et Argel Tal sont présents. 9/10
J'en parlais ICI et mon avis était nettement moins bon, mais je trouve qu'il est à nuancer après ce que GW a fait pour la 8e édition. Au final, j'en garde un bon souvenir, et l'envie de jouer des Ultramarines contre des World Eaters. Peut être après avoir lu les autres. 

La Marque de Calth (Collectif) : Un recueil de nouvelle sur Calth pendant la guerre. Il y a des nouvelles sympas et d'autres dignes de séries Z. Mais j'apprécie particulièrement le background de cette guerre...  6/10

Vulkan est Vivant (Nick Kyme) : Honnêtement, on est passé à deux doigts du chef d'oeuvre. On suit deux narrateurs, un space marines sur une planète de jungle et c'est très bof. Et un autre personnage humain sur la même planète. Des chaotiques sont au milieu de tout cela. Le fond est intéressant car on apprend que Vulkan semble immortel et on veut en savoir plus sur cette révélation. Mais le livre est quelconque. Toujours fan de John Grammaticus. 7/10

Imperium Secondus (Dan Abnett) : On retrouve des pistes soulevées dans le livre précédent. On découvre ce qui se passe en Ultramar. On y retrouve les Blood Angels... La trame politique est grandiose. On comprend enfin ce qui est arrivé à Vulkan. On découvre le Night Haunter. Et on veut en savoir plus. Dan Abnett est loin au dessus des autres.  10/10

White Scars (Chris Wright) : Où l'on découvre que les White Scars n'écoutent pas leur primarque et se battent entre eux et que c'est pour cela qu'ils ne prennent pas part à l'hérésie. Honnêtement, il y avait moyen de faire un truc sympa mais c'est raté. Trop de choses sonnent comme irréfléchies. 6/10

Les fils de Lupercal (Graham McNeill) : Horus écrase un monde avec toute son armée et on ne sait pas pourquoi. C'est mystérieux, mais c'est important... C'est lié à l'Empereur. Mais il prend son temps, et nous on s'ennuie un peu. Dans tout ça on nous ajoute des chevaliers parce qu'ils viennent de sortir.  6/10

La bataille de Molech (Graham McNeill) : Déjà, un moment que je l'ai lu et après celui-là, j'ai complètement lâché la série pour plusieurs mois... Faut dire qu'il n'est pas passionnant. On n'apprend rien sur ce truc important qu'aurait fait l'empereur, c'est toujours mystérieux. On y retrouve Horus écrasant Molech... et des Blood Angels perdus, pendant que les Errants (style les 12 salopards) attaquent le vaisseaux d'Horus... C'est une suite qui aurait dû être dans le même livre que le précédent mais qu'on a préféré nous vendre 17€ x 2. 6/10

La damnation de Pythos (David Annandale) : C'est le dernier que j'ai lu, au début de l'été, et on ne peut pas dire que ce soit motivant pour lire la suite... C'est nul, sans intérêt pour la trame générale. On y retrouve des Iron Hand butant des dinosaures pendant des heures, et des verres de terre géants.  3/10

Voilà les derniers livres de la série que j'ai lus. D'autres encore sont sortis mais je ne me les suis pas encore procurés. Il faut dire qu'à 17€ chacun, lorsqu'on les trouve à la fnac, et vu la qualité des derniers, j'ai un peu décroché. De plus, certains sont en rupture de stock. Alors dès que je les trouverai, je continuerai la série. 

Commentaires

  1. Merci pour ce retour. J'ai un peu décroché devant la multitude de livres, l'augmentation des prix et les rebondissements sans fin de la trame générale. Tu m'évite d'acheter quelques bouses. Je vais suivre ton avis et craquer sur FELON et IMPERIUM SECUNDUS.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux sans problème lire Imperium Secondus et Félon.

      Pour moi, dans cette série, il y a deux types de livres :
      - Ceux qui apportent une information sensationnelle sur l'Hérésie d'Horus (comme un livre de sciences fictions apporte une information sensationnelle sur l'histoire du livre ou sur la réalité)
      - Ceux qui ressemblent juste à un épisode d'une vieille série (genre l'agence tout risque) et qui n'apporte rien à la trame générale si ce n'est de la baston.

      A tout ça, tu ajoutes le style de l'auteur. Pour Félon, tu as de la baston, mais pas que... Et puis c'est relativement bien écrit.

      Supprimer
  2. Je suis bien d'accord avec toi: si c'est pour faire du remplissage, ça ne sers à rien. Effectivement, la qualité varie aussi en fonction de l'auteur. Perso, j'adore Dan Abnett même si je regrette souvent que la fin de ses livres soient un peu rapides par rapport à tout ce qu'il a mis en place dans le reste du bouquin. Encore merci en tout cas! :o

    RépondreSupprimer
  3. Même si les fins sont souvent trop rapides chez Abnett, je crois que je préfère quand même le goût de trop peu plutôt que l'overdose de lenteur et de nullité d'autres auteurs de la BL.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Best of du mois

TOPS et FLOPS de l'année 2018 par HagarWulfen

HagarWulfen : Pour finir cette année 2018 en beauté, j'ai demandé à chaque joueur de notre groupe quels sont pour eux les TOPS et les FLOPS de leur année 2018. Je dis bien de leur année 2018, car on ne se contente pas de parler des jeux de cette année mais des jeux auxquels nous avons joué cette année. Je m’y colle.
Tops :
Rising Sun : Clairement la bonne surprise de l’année pour moi. On n’en a fait que 3 parties, mais c’est un plaisir à chaque fois. La preuve s’il en ait que Kickstarter peut permettre de belles pépites en proposant des jeux de société intéressants, magnifiés par un matériel pléthorique et de qualité. Les jeux de conquête sont clairement mes jeux préférés, mais ils ont le mauvais goût d’encourager à éliminer ses adversaires et à durer des heures. Comme plus personne ne veut y jouer, ils ne le servent à rien. Ici, sous un enrobage de jeu de conquête, Eric Lang nous propose un en réalité un jeu de majorité qui donne l’impression de jouer à un jeu de conquête. Le tout …

TOPS et FLOPS de l'année 2018 par Kenozan

Dans la lignée de mon camarade HagarWulfen, voici mes tops et flops de l'année 2018. La plupart sont des jeux récents, je n'ai pas trouvé le temps de reprendre d'anciens jeux ...
Tops : One Deck Dungeon : Une très bonne surprise pour du jeu solo. Le jeu est facile à comprendre, contient toute la mécanique nécessaire à un dungeon crawler en très peu de place et se joue rapidement (une grosse demi heure par donjon). Certes au bout de 10 parties d'affilée ça se répète un peu mais avec 5 donjons et 5 personnages il y a de quoi faire. Et puis une fois terminé il y a l'extension Forest of Shadows qui renouvelle les rencontres et les monstres. Vraiment, je conseille à tout amateur de jeu solo.

Fallout Wasteland Warfare : Un jeu d'escarmouche qui inclut de la recherche, des missions, de la progression en mode "Settlement". Et puis l'univers de Fallout est proprement retranscrit. On regrettera un mode "aventure" pour jouer un perso contre diverses m…

La fin de Warhammer ... et de GW ?

Bon bah voilà, c'est fait ! Ce que je prédisais depuis plus d'un an à qui voulait bien l'entendre, est arrivé. Games Workshop s'est débarrassé du gouffre financier qu'est Warhammer. Warhammer est mort. Ou plutôt Warhammer Fantasy Battle est mort!
En même temps, lorsqu'un jeu coûte aussi cher en développement que coûtait WFB, et qu'il prend autant de place dans les magasins, tout cela pour ne faire que moins de 20% du chiffre d'affaire d'une entreprise, il est évident qu'il faut agir.
Alors Games Workshop a agi. Les suppléments End of Times ont détruit le monde de Battle, et on passe à la suite, tout le monde est mort, sauf Sigmar. Et il revient avec des gars en armure, préparés en secret dans ses laboratoires magiques (manquerait plus que ce soit sur Luna et ça nous rappellerait fortement quelque chose. Bref, c'est une remise à plat du background et de l'imagerie du monde de battle... non de Sigmar...!

Games Workshop vise avant tout le ma…

[Horus Heresy] Le maître de l'humanité - Aaron Dembski-Bowden

Des milliards et des milliards de voix maudissent Horus l'architraître, lui qui a déclenché un conflit galactique d'une ampleur quasi inimaginable. Pourtant, d'aucuns murmurent qu'il faudrait blâmer l'Empereur lui-même. Des années après s'être retiré de la Grande Croisade en faveur d'obscures travaux sous le Palais impérial de Terra, il livre à présent une sorte de guerre toute différente dans l'antique Toile des Eldars - une guerre contre les forces démoniaques du Chaos.
Ah putain !! Enfin !! C'est à l'aune de la lecture de ce roman qu'on se rend compte à quel point les précédents étaient mauvais. Je crois que depuis un (long) moment, je n'avais pas lu un livre d'une telle qualité dans cette collection... 
Aaron Dembski-Bowden qui avait pourtant mal commencé sa carrière chez Black Library avec la daube qu'est Helsreach, mais qui avait produit le magnifique Le Premier Hérétique nous offre là l'un des meilleurs livres de la sé…

Kickstarters en vue !!

Alors que je viens tout juste de recevoir mon numéro de livraison pour Conan, de nouveaux et nombreux projets Kickstarter, que j'attends depuis longtemps, vont être lancés. 
Ces deux prochains mois vont être douloureux mais captivants. Dans l'ordre chronologique, voici ceux qui me titillent : 


On commence par Rise of Moloch, le prochain jeu situé dans l'univers de SMOG. J'attends plus d'infos car c'est le jeu pour lequel j'en ai le moins. D'après les tests d'il y a quelques années, c'est un dungeon crawler mais il y aura plusieurs team. Il était prévu pour le 24 octobre mais la date semble avoir été reportée hier pour une date encore inconnue. Il est distribué par Cmon, et pour les figs, on peut s'attendre à une qualité identique à Zombicide d'autant plus que l'équipe de Guillotine Games semble avoir travaillé aussi dessus. Au passage, les auteurs de l'univers de Smog sont français.


Quelques images quand même car les persos sont…