Accéder au contenu principal

Games Workshop, un éditeur de jeux ?

Il y a plus d'un an, le 9 juillet 2015, j'écrivais un article sur le devenir de GW quelques temps après la sortie d'Age of Sigmar et l'arrêt de Warhammer Battle

J'écrivais que la fin de Warhammer Battle était triste, me décevait mais que ce jeu ne rapportait pas suffisamment pour un coût de développement trop élevé et que c'était inévitable. Mais j'écrivais aussi que pour moi, avant d'en arriver là, il y avait encore moyen d'attirer des nouveaux dans le hobby en sortant des jeux de plateau, et que GW passait complètement à côté de l'explosion du jeu de société. 

A croire que le nouveau PDG de GW est d'accord avec moi, car il a complètement relancé le jeu de société chez GW et en un peu plus d'une année, plusieurs titres sont sortis même s'ils n'ont pas tous connu le même succès.

Premier jeu de cette série, Assassinorum Execution Force, une dongeon crawler futuriste ou 4 joueurs contrôlent chacun un assassin pour remplir la mission. J'ai bien dit LA, car il n'y en a qu'une. 
Les + : 4 nouveaux assassins magnifiques
Les - : une seule mission, des figurines du chaos reprises dans d'autres jeux, le prix même si aux prix GW, ça fait 100€ pour les 4 assassins et que le reste est cadeau... 
Au final, un jeu qui n'est qu'un bundle déguisé... Plus d'un an après, il en reste encore chez GW, pour une édition limitée, ce n'est pas bon signe... 

Le second jeu a atteindre nos étals, c'est Deathwatch Overkill, un jeu d'affrontement asymétrique entre des troupes d'élite et des troupiers. L'idée est bonne, les figs sont superbes et toutes, sont neuves. J'en parle déjà ici.
Les + : Le retour du culte genestealers avec des figs magnifiques, la deathwatch n'est pas en reste. Une petit jeu rapide d'affrontement, un relent de Space Hulk... 
Les - : Seulement un relent de Space Hulk et n'a pas sa dimension stratégique. du lancement de dés, et surtout du lancement de dés.
Au final, un jeu sympa, mais dont l'ambition marketing me dépasse. Des parties brèves et simples pour énormément de modélisme... Pas destiné aux newb, pas assez complexe pour les anciens. Un jeu a 125€... Trop cher pour seulement ça ! 

The Horus Heresy Betrayal of Calth semble être le premier d'une série sur l'HH car des infos ont fuitées sur le second qui opposerait Space Wolves et Thousand Sons. Il permet de retracer un affrontement équilibré entre Astartes. Le jeu est fortement inspiré de Mémoire 44 qui a fait ses preuves. Beaucoup de montage pour pouvoir y jouer et surtout l'obligation de peindre. 
Les + : Une très grosse économie par rapport aux figs FW mais il faut déjà payer une boite à plus de 125€...  Une entrée dans Warhammer 30k. Un vrai jeu. Des armures mkIV !!  
Les - : Une entrée dans warhammer 30k... et des dépenses supplémentaires. 
Au final, un très beau bundle, et c'est surtout la boite idéale pour entrer dans Wh30k. Maintenant, il va falloir vendre du 30k en magasin. Encore une fois, ce jeu s'adresse aux gens déjà joueurs et c'est le seul reproche que l'on puisse lui faire. 
Ensuite, seulement un mois après, c'est Imperial Knight Renegade qui pointe le bout de son nez. Franchement, on a toujours rêvé de combat de titan sur la table. Mais il manque le caractère épique du truc, je trouve. 
Les + : Une grosse économie mais il faut déjà payer une boite à plus de 160€... 
Les - : Un jeu qui se limite à se tirer dessus à coup de jets de dés en face to face. Ce n'est pas la bonne échelle pour ne jouer qu'avec des titans, même si des chevaliers ne sont que des minis titans !
Au final, un beau bundle, mais c'est tout. D'ailleurs, personne n'en parle sur la toile. Il en reste encore chez GW. 

Lost Patrol est sorti en juillet. C'est un petit jeu pour attirer les nouveaux joueurs. Le plastique est de deux couleurs différentes et pour moi c'est la base d'un jeu qui s'adresse aux débutants.
Les + : Un petit jeu sympa sans prétention (15min par partie). Un jeu pour attirer des newbs.  
Les - : 50€ pour 17 figurines, qui plus est à monter, on a fait mieux pour vendre du rêve et attirer le chaland... Surtout que c'est du recyclage de vieilles figs.  
Au final, le genre de jeu qu'il faut, qu'il faudrait vendre dans les supermarchés du jouet, avec une pub vers les jeux GW... Mais à 30€ ce serait mieux. Et il faut plus de jeux de ce format. Après, il manque du monobloc vu la cible. 

Le grand retour d'un héraut (et héros) du hobby, Warhammer Quest : Silver Tower mais à la sauce AoS. Le jeu qu'ils auraient pu ressortir plus tôt pour sauver Warhammer Battle, mais non ! Dommage ! Sans doute que nous aurons le droit à d'autres versions. 
Les + : Une très belle boite de figurines, le retour d'un classique énormissime, mais allégé. 
Les - : Beaucoup trop de modélisme (montage et peinture) pour en faire un jeu d'appel, un prix trop élevé  (125€ à comparer avec un Coolmini ou Conan). Il manque la profondeur de l'ancien (règles avancées). Esthétique AoS (quel dommage !)
Au final, un très beau jeu avec des figurines, sans doute les plus belles sculptures du marché en terme de qualité, mais au détriment du temps passé en modélisme. 
Trois versions du même jeu Stormcloud Attack, un jeu de combat aérien utilisant les figurines de volant de 40k. 
Les + : Une grosse économie sur deux volants
Les - : Un jeu qui se limite à se tirer dessus à coup de jets de dés en se poursuivant dans le salon. Ce n'est pas la bonne échelle pour ne jouer qu'avec des avions ! Un reboot d'Aeronautica Imperialis, aurait été préférable. 
Au final, encore un beau bundle, mais qui a le défaut de proposer des figurines d'armées différentes. Il s'adresse clairement à deux potes qui prendront chacun le leur, et le jeu n'est alors plus jouable. Je trouve l'idée des trois boites différentes excellente mais à la fois ratée. Pour moi, on dirait un jeu qui vise à épuiser les stocks avant d'arrêter les avions.  

Death Masque est une boite de base Wh40k avec à l'intérieur une armée jeune (les arlequins) et une armée toute neuve (la deathwatch). On joue clairement sur la nostalgie pour ces deux armées (qui sont des classiques), et sur moi, ça marche.
Les + : C'est Wh40k.
Les - : C'est Wh40k !
Au final, c'est un beau bundle 40k permettant de proposer une nouvelle version de la boite de base de 40k. Ce genre de boite devrait être plus souvent et plus longtemps disponibles pour relancer l'intérêt du jeu. Mais là, on s'adresse clairement aux vieux. Du modélisme et des armées difficiles à peindre, ce n'est pas pour les newbs. 
Kill Team est un mode de Warhammer 40.000 que j'ai toujours trouvé sous exploité. C'est une bonne idée de le sortir sous forme de boite, pour à peu près 50€. Je n'aurai pas choisi ces deux armées mais au moins, ces unités sont récentes.
Les + : Une autre vision de Wh40k qui change des tables remplies.
Les - : Ça ne vaut pas un Necromunda like, que l'on pourrait faire sur tellement de thèmes différents. 
Au final, un mode à mettre en avant pour les anciens (pour le modélisme), et pour les nouveaux (cela leur fera moins peur). De plus, j'ai un peu l'impression de voir le livre des règles de 40k bradé, comme s'ils savaient chez GW, que bientôt il n'aura plus de valeur. 


Gorechosen est une petite boite de jeu avec 4 figurines de persos de Khorne qui s'affrontent dans une arène. 
Les + : J'attends de voir car on n'en sait pas plus. L'idée est bonne en tout cas. 
Les - : 45€ pour 4 figurines et un mini plateau, ça pique, mais c'est toujours moins cher que les prix GW. 
Au final, une bonne idée, mais reste dans l'univers et le style graphique d'AoS qui ne me plait pas. 


Résultat de toutes ces sorties, de l'enthousiasme forcément, c'est motivant. Et puis j'avais raison. Mais désolé, je ne peux m'empêcher de voir le verre à moitié vide. Alors, j'ai aussi plusieurs questionnements : 
- Le modèle économique du jeu de figurines comme Battle ou 40k me semble de plus en plus obsolète. Les joueurs sont de moins en moins nombreux. Les anciens passent à autre chose de plus rapide, de plus diversifié, et qui se joue à plus que 2. Les nouveaux, bah il n'y en a pas ; allez faire un tour chez GW le mercredi ou le samedi pour le vérifier, il n'y a pas un chat. Avant, c'était le métro aux heures de pointe.
Et pour moi, c'est le problème principal que rencontre un jeu comme 40k ou AoS. Il faut constamment renouveler le stock de nouveaux joueurs pour contrer la déperdition des anciens et les jeux annexes dans cette univers me semblent un bon moyens de le faire. Mais ce n'est pas le but de la plupart de ces jeux-là ! Pour ça, il faut un jeu qui soit bon en soi, qui attire le chaland, qui coûte donc un prix raisonnable et qui se vende partout. Un jeu qui serait une première marche vers le hobby. 

Là, la plupart des jeux visent la rentabilité à court terme. Il cherche à palier un manque de revenus. Un joueur de jeux GW a un budget à dépenser par mois, et il va le dépenser. Et si un jeu qui lui fait envie sort, il l'achètera aux dépens de ce qui était prévu. Chez GW, on reporte la dépense, sur les mêmes portes-monnaies, ceux qui de toute façon auraient acheté et donc permis d'augmenter les bénéfices. 

Ce qu'il faut faire, c'est ouvrir le marché à d'autres personnes. Il faut des jeux qui à priori ne sont pas pour nous autres (désolé, je reviens du Québec!). Et pour cela, éviter l'écueil du jeu qui servirait à compléter des collections à moindre coût, ce qui pour l'instant semble convenir à GW mais qui est une erreur selon moi.     

- Le modèle économique de GW souffre aussi de "la dépense intellectuelle et matérielle" de l'entreprise pour ne faire tourner QUE deux jeux. Moins de choix, moins d'attractivité potentielle, et tout cela pour une éternelle répétition. 
Et c'est là que d'autres jeux plus destinés aux anciens sont les bienvenus. Mais il faut des jeux clos, fermés, aboutis ou définitifs. 
Des jeux qui sortent avec 6, 8 équipes/armées/bandes, et puis c'est tout. On peut éventuellement sortir une extension dans un an ou deux même si moi, j'ai une autre idée. 

- L'autre problème de GW, c'est le manque de place, et là je vais me permettre d'associer la place physique dans les magasins, et la place virtuelle que prennent les règles dans des dizaines de livres différents. Même si réduire Battle à AoS a permis  le tri par le vide dans le magasin, 40k prend de plus en plus de place ! Pour ce qui est des règles, avec une sortie par mois minimum, je suis largué sur 40k, et j'arrive même à l'être sur AoS. C'est pas dur, je ne saurais même pas quel bouquin acheter pour adapter mes armées. Pourtant, ce n'est pas faute de suivre.

Enfin, pour moi, la multiplication des sorties fait franchement fuite en avant, genre on écope le bateau qui prend l'eau. Et la multiplication des règles de 40k dans toutes les boites et l'ambiance usine à gaz me fait clairement penser que l'on va bientôt changer d'édition, et pourquoi pas revenir à la base, aux fondamentaux ?

Tout ça pour dire que GW redevient enfin, un éditeur de jeux, et c'est pas plus mal... 

Commentaires

  1. Les vrais jeux sympas à relancer seraient les Specialist Games !
    A savoir Epic, Battlefleet, Blood Bowl (en cours !), ...
    Sinon c'est un très bon article que j'ai eu plaisir à lire.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis assez d'accord, mais GW semble ne vouloir sortir que des jeux dont les figs sont à la même échelle que les core games. Dommage !

    RépondreSupprimer
  3. Mais Forge World prépare un epic un peu plus gros je crois.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Best of du mois

[Black Library] Horus Heresy - L'héritage de la Trahison

Ce n’est qu’au cœur des conflits les plus meurtriers que se forgent les véritables héros. Alors que les flammes ravagent la galaxie et qu’une guerre meurtrière déchire l’Imperium, les champions de la lumière et des ténèbres s’affrontent sur d’innombrables champs de bataille. Ils ne demandent ni récompense, ni que l’on chante leurs louanges. Tout ce qu’ils souhaitent est de pouvoir aller à la rencontre de leur destinée et découvrir ce que le futur leur réserve. Ce recueil contient dix-huit nouvelles se déroulant à l’époque de la Grande Hérésie, écrites par des auteurs tels que Graham McNeill, Aaron Dembski-Bowden, Nick Kyme et bien d’autres. Ce volume contient également, et pour la première fois en Français, le roman court La Confrérie de l’Orage, qui s’intéresse tout particulièrement aux mystérieux White Scars, et à leur dévotion parfois douteuse envers l’Empereur.

L'héritage de la trahison, est le 31e livre de la série Horus Heresy et un nouveau recueil de nouvelles. A priori, plu…

[GW-Warhammer 40.000] Liste d'armée Tau V8

Depuis quelques semaines, je me suis lancé dans la lecture du Codex Tau. Dans l'euphorie du moment, j'ai repris les règles de la nouvelle édition, me suis remis à la lecture d'avis stratégiques sur diverses forums et regardé les vidéos de French Wargames Studio sur YouTube. Que ce jeu est devenu complexe. Les règles font 6 pages, mais les codex sont devenus bien trop compliqués pour les joueurs occasionnels comme moi !!

Dans la foulée, j'ai ressorti mes figs et converti deux trois trucs pour changer quelques armes. J'ai pondu cette liste avec le site ALN. Très pratique d'ailleurs... Voici donc une liste à 2000pts, que je pense efficace (mais pas sûr du tout...).

Il n'y a plus qu'à peindre 11 figs, et surtout trouver des adversaires pour jouer car de par chez nous, plus personne ne joue à 40k. Bref, si vous êtes sur Paris ou MLV et que vous voulez organiser une partie cet été pendant les vacances scolaires, en magasin ou autre, je suis partant. Mais att…

[Black Library] Horus Heresy - Retour au mont Deathfire

Le corps de Vulkan est exposé solennellement sous la Forteresse de Hera, mais malgré cela, la plupart de ses fils refusent d'admettre qu'il est vraiment mort. Après qu'il ait été miraculeusement sauvé par par les Ultramarines, Artellus Numeon, autrefois capitaine de la Garde du Brasier, exhorte les Salamanders ayant trouvé refuge sur Macragge de quitter l'Imperium Secundus afin de ramener le corps de leur primarche sur Nocturne, où il pourra être ressuscité dans les flammes du Mont Deathfire. Mais Numeon se débat avec ses doutes, et craint pour l'avenir de sa légion, alors que les ennemis de l'Imperium semblent sur le point de s'assurer la victoire. On retrouve Numéon, Capitaine du Brasier qui était l'un des héros de Vulkan est Vivant, et que l'on croyait mort. Libéré des World Bearer, et ramené sur Macragge, il prend la tête des Salamanders en Ultramar (enfin c'est vite dit !!). Bref, il est surtout dépressif, et reste devant le cercueil de Vul…

[IELLO] Les Montagnes Hallucinées

En regardant les photos de cet article, je me rends compte qu'il dort dans les brouillons du blog depuis le mois de janvier. Donc je crois que Rylanor s'est vu offrir à Noël, le dernier Rob Daviau, édité par Iello : Les Montagnes Hallucinées
L'auteur, nous sert ici un Party Game pour Gamers, voire même pour Geeks. En effet, ici, on déconne sur la folie et dans l'univers de Lovecraft... Bref, moins facile d'accès que la piscine...  Les illustrations sont signées Miguel Coimbra, et comme d'hab, c'est beau. Le matériel est de qualité (regardez-moi ce sablier !!).

C'est un jeu coopératif, dans lequel les joueurs explorent en avion l'Antarctique, doivent escalader les montagnes et visiter la cité pour y trouver des vestiges de la grandeur des Anciens, puis s'enfuir. Mais plus le temps passe, et plus la folie s'empare des explorateurs. 
Pour cela, à chaque tour de jeu, l'un des joueurs devient le leader. Il déplace l'avion. Tous les jou…

[Plan B] Century

Cette année est sorti un jeu dont le concept m'a beaucoup plu : Century. Le plan de l'éditeur Plan B, formé d'anciens de Philosofia dont la patronne qui est elle même devenue actionnaire majoritaire de TricTrac, est de proposer 3 boites de jeux, indépendantes, mais qui formeront un jeu complet. L'auteur est Emerson Matsuuchi.  La première boite est sortie il y a près d'un an, et la deuxième devrait bientôt être en précommande selon Philibert
Century, la route des épices, propose de jouer un marchand d'épices dont le but est de gagner le plus de points de victoire en fournissant des cités en épices. En effet, le gagnant est celui qui a le plus de points à l'issue de l'achat de 5 cartes de cités. Les pièces en métal sont des bonus de points qui visent à encourager l'achat de ce qui est le plus à gauche. 

Première règle, toutes les cartes glissent de la pioche vers la gauche lorsqu'une carte est prise. 
Le sel du jeu repose sur deux systèmes selo…