Accéder au contenu principal

The Others : 7 Sins - A Terror Story (1ière partie)

Avec Rylanor, nous avons décidé de tester et de découvrir le dernier Guillotine Games : The Others. 

Il joue le Faith, une team de héros chelous, et je joue le Hell Club, les méchants. C'est notre première partie, et nous avons fait quelques erreurs... 
Mes forces sont composées des Corrupted Nun et du péché LUST. Nous jouons un scénario Haven in Flames, a Terror Story. Les missions du Faith sont multiples et à réaliser dans un ordre précis. La première, détruire 4 monstres dans le même tour. Pour ma part, je n'en ai qu'une, parvenir à tuer 4 des 7 héros de son équipe.  

Les joueurs jouent plusieurs héros (4 sur le plateau en même temps). Chaque héros peut jouer deux fois, quand il le veut, dans l'ordre qu'ils le veulent. 

Ils peuvent réaliser deux actions : se déplacer de 2 cases + une autre action parmi les suivantes : tirer, combattre, nettoyer une zone. En plus de cela, s'il se trouve dans un district (un bâtiment), ils peuvent utiliser un jeton pour réaliser l'action de ville qui apporte "des cadeaux" aux personnages : se soigner, se retirer de la corruption, prendre de l'équipement, déplacer le satellite et tirer sur un démon. Cette action est gratuite et ne compte pas dans les deux actions. A chaque fois qu'un héros joue, c'est un round. Techniquement, il y a 8 rounds dans un tour puisque chaque héros joue deux fois.

Le joueur Sin n'a pas de tour de jeu, il peut intervenir 4 fois dans le tour, après le round d'un héros. Il déplace un monstre et combat (ou pas). S'il combat, il ne peut attaquer que le héros qui vient juste de jouer. Le joueur Sin a aussi des cartes correspondant à son péché. 


Evidemment, ce sont les principes de base, mais on peut gagner des actions supplémentaires pour les Sin comme pour le Faith. 
Ce principe est très intéressant car assez novateur. Il apporte une grande réflexion de la part des joueurs pour savoir quoi jouer et dans quel ordre, mais aussi pour le joueur Sin, qui doit peser le pour et le contre de chaque intervention. 


Rylanor réussit très vite la première mission en détruisant 4 monstres dès son premier tour de jeu. Puis ils s'atèle à l'une des deux secondes (au choix), éteindre 4 incendies. Ce qui ne lui prend qu'un tour.

L'autre point fort du jeu, c'est le système de point de vie et de corruption
La corruption progresse sur une piste de 7 cases et permet d'acquérir des bonus. Toutefois, ces bonus n'interviennent que lorsque le héros décide d'augmenter d'une case sa corruption dans un combat. A ce moment seulement, tous les bonus dépassés par le curseur s'ajoutent au résultat des dés. Lorsqu'un héros atteint le maximum de corruption, chaque corruption qui lui sera infligé lui fera dorénavant perdre un point de vie. Dans certains scénarios, une carte Dark Past est révélée. Lorsqu'il possède des jetons "civils innocents", il les tue... Mwahaha !! 
Les points de vie, jusqu'à 5 par héros, se placent au-dessus de ces bonus et les annulent. Lorsqu'un héros atteint 5 points de vie perdus, il est mort. 

Du coup, l'avatar est invoqué !! Pour réussir sa 3e mission, Rylanor doit purifier un Altar (le gros jetons rouge ici). Mais l'avatar ne compte pas le laisser faire. 

Le combat s'engage entre les deux protagonistes. 
Pour un combat, le héros combat tous les monstres sur la case alors que les monstres ne combattent qu'un héros. Les figurines jettent autant de dés que leur caractéristique de combat. Les dés du FAITH permettent de frapper, se protéger, nettoyer un zone, se protéger de la corruption, et de choisir le résultat que l'on veut + de relancer. Ceux des Sins permettent de corrompre, d'attaquer, de rien faire, et de combattre + relancer. Pour les héros, le but est d'atteindre le résultat de la défense du monstre pour le tuer car ils n'ont qu'un PV. Pour les démons, il s'agit de dépasser la défense du héros ; chaque point au-dessus fait perdre un PV.  

Le héros survit mais il est bien faible. Il se retransforme en loup et tente de s'échapper. 

C'est finalement en haut que les trois autres héros nettoient l'Altar. Pour cela, il faut réussir un jet de Cleanse avec 3 symboles CLEAN. D'habitude, pour nettoyer un jeton, un seul suffit. 
Mais bon, je tue le loup-garou.

La dernière mission du Faith est de détruire l'avatar et le controller. Rylanor fait progresser ses héros pour nettoyer le passage jusqu'à mon avatar. Dès que j'en ai l'occasion, je saute sur un héros blessé et esseulé. 

Et l'explose !! 


Je tente de protéger le controller en ajoutant progressivement des feux dans sa case et en ajoutant des troupes grâce à des interventions. 

Morgiana tente d'entrer mais les feux la consument. C'est le quatrième héros qui meurt. Je gagne la partie. 

Commentaires

Best of du mois

Kickstarters en vue !!

Alors que je viens tout juste de recevoir mon numéro de livraison pour Conan, de nouveaux et nombreux projets Kickstarter, que j'attends depuis longtemps, vont être lancés. 
Ces deux prochains mois vont être douloureux mais captivants. Dans l'ordre chronologique, voici ceux qui me titillent : 


On commence par Rise of Moloch, le prochain jeu situé dans l'univers de SMOG. J'attends plus d'infos car c'est le jeu pour lequel j'en ai le moins. D'après les tests d'il y a quelques années, c'est un dungeon crawler mais il y aura plusieurs team. Il était prévu pour le 24 octobre mais la date semble avoir été reportée hier pour une date encore inconnue. Il est distribué par Cmon, et pour les figs, on peut s'attendre à une qualité identique à Zombicide d'autant plus que l'équipe de Guillotine Games semble avoir travaillé aussi dessus. Au passage, les auteurs de l'univers de Smog sont français.


Quelques images quand même car les persos sont…

La fin de Warhammer ... et de GW ?

Bon bah voilà, c'est fait ! Ce que je prédisais depuis plus d'un an à qui voulait bien l'entendre, est arrivé. Games Workshop s'est débarrassé du gouffre financier qu'est Warhammer. Warhammer est mort. Ou plutôt Warhammer Fantasy Battle est mort!
En même temps, lorsqu'un jeu coûte aussi cher en développement que coûtait WFB, et qu'il prend autant de place dans les magasins, tout cela pour ne faire que moins de 20% du chiffre d'affaire d'une entreprise, il est évident qu'il faut agir.
Alors Games Workshop a agi. Les suppléments End of Times ont détruit le monde de Battle, et on passe à la suite, tout le monde est mort, sauf Sigmar. Et il revient avec des gars en armure, préparés en secret dans ses laboratoires magiques (manquerait plus que ce soit sur Luna et ça nous rappellerait fortement quelque chose. Bref, c'est une remise à plat du background et de l'imagerie du monde de battle... non de Sigmar...!

Games Workshop vise avant tout le ma…

[Horus Heresy] Classement général jusqu'au 41e tome

Après la lecture du 41e tome en français de la série, je me suis dit qu'il était temps d'effectuer un classement personnel de tout ces bouquins. Donc, 3 catégories :
+++ : les must have, tout simplement car ils sont bien écrits, font avancer la trame générale ou ont une intrigue intéressante.
+ : les moyens, pas forcément bien écrits ou même intéressants mais utiles pour l'intrigue générale,
-: les grosses daubes inutiles, les livres qui me font une sorte de fussoir.

Avant de déclencher une flopée d'insultes en tout genre, ce n'est que mon avis. Pour plus de détails, allez lire les critiques.


+++ L'ascension d'Horus Les faux dieux Fulgrim Légion Un millier de fils Le premier hérétique Prospero brûle Les morts oubliés La bataille de Calth Félon Imperium Secondus Le maître de l'humanité
+ La galaxie en flamme La fuite de l'Eisenstein Mechanicum Délivrance perdue Signus Demonicus Chronique de l'hérésie L'âge des ténèbres Les ombres de la traîtrise L'ange exterminat…

Ganymede

A l'opposé de Clank!, il y a des directions artistiques que je trouve remarquables et qui indéniablement m'attirent. Alors lorsque que Rylanor m'a proposé de tester Ganymede, j'ai sauté sur l'occasion, parce qu'il faut l'avouer, il était dans mon panier Philibert depuis un moment !  Bah, oui, parce qu'en plus c'est un Splendor like !

Ganymede est un jeu de développement avec des cartes de Hope. S. Hwang et illustré par Oliver Mootoo et édité par Sorry We Are French. Les joueurs incarnent une corporation du futur spécialisée dans le transport de colons de la Terre vers Ganymede, point de départ de la colonisation de la galaxie…

Le jeu consiste à déplacer les ressources (des colons de différentes couleurs) sur un plateau individuel d’une planète à une autre grâce aux cartes de navettes spatiales disponibles au centre de la table. Lorsque un vaisseau décolle, les colons retournent dans la réserve, ce qui permet de gagner des points de victoire en accom…

[Horus Heresy] Corax - Gavin Thorpe

Après Isstvan, après Deliverance, la Raven Guard perdure envers et contre tous. Son Primarque Corvus Corax a rallié d’innombrables guerriers à sa bannière, et riposte sur tous les fronts contre les forces du Maître de Guerre – des héréteks dégénérés du Mechanicum aux cruels légionnaires des Sons of Horus, nul n’échappe à son ire. Mais si Corax est parvenu à suspendre la corruption physique de ses propres space marines, qu’en est-il de leur esprit? Et quel sort sinistre attend ceux qui demeurent à jamais dans les ténèbres ? En faisant mon article récapitulatif, je me suis rendu compte que j'avais oublié de vous parler de Corax. Ce livre est en réalité un recueil de plusieurs nouvelles ou romans courts de Gavin Thorpe sur la Raven Guard. 
La forge des âmes :  Dans cette nouvelle, la Raven Guard décimée après le massacre du site d'atterrissage aborde un vaisseau Word Bearer. Corax y apprend l'existence d'une alliance entre le monde Forge Constanix et les hérétiques pour cr…