Accéder au contenu principal

Review de Tiny Epic Defenders par Kenozan

Une fois n'est pas coutume, Kenozan m'a envoyé un article sur Tiny Epic Defenders. J'apprécie le geste, et je ne peux qu'encourager les autres joueurs de notre groupe à en faire de même ! Surtout avec cette qualité. Merci à lui et bonne lecture à vous.  

Après avoir raté le Kickstarter de Gamelyn Games sur Tiny Epic Kingdoms, raté celui de Tiny Epic Defenders et ignoré celui de Tiny Epic Galaxies, j’ai eu la chance de tomber sur un joueur TricTrac qui revendait son exemplaire Deluxe encore emballé de Tiny Epic Defenders !

Le concept de cette série est simple, le jeu doit tenir dans une (grande) poche et apporter malgré tout de la stratégie et de la réflexion.

Pour le côté « petit » pas de soucis, la boite fait 18cm de long par 12 de large, sur 4 de haut environ. C'est-à-dire format K7 vidéo globalement.


On a ici, contrairement à son grand frère qui était un jeu de conquêtes et d’expansion, un jeu coopératif jouable de 1 à 4 où différentes races vont tout tenter pour protéger leur capitale des forces du Mal.

L’intérieur de la boite, il y en a du matos pour une si petite boite !

On va donc retrouver un plateau de jeu composé de 7 tuiles, 6 régions extérieures (forêt, montagne, côte, désert, plaine et ruines) et une région centrale, la Capitale.

Chaque joueur reçoit une fiche de race (avec une capacité spéciale), un meeple et un marqueur de PV.

Le jeu va ensuite se jouer en « round » durant lesquels on va tirer des cartes d’un deck fabriqué aléatoirement. Dans ce deck il peut y avoir des cartes « Action » permettant à un joueur d’effectuer un tour, des cartes « ennemis » qui augmentent le niveau de menace sur une région extérieure, et des cartes « ennemis puissants » qui ont des effets supplémentaires MAIS permettent aux héros les combattant de gagner des Artefacts.

Une zone extérieure a 4 points de menace, si elle arrive au maximum elle est détruite. Si un ennemi continue à attaquer cette zone il attaque à la place la Capitale (et là ça sent mauvais).

Pour contrer ça les héros, à leurs tours, vont se positionner sur les zones pour défendre contre les ennemis en payant de leur vie, ou utiliser leurs actions / artefacts pour régénérer leur vie ou bien descendre le niveau de menace des zones « à risque ».

Une fois le round terminé, on ajoute au deck une carte « ennemi » (puissant ou non, aléatoirement) provenant du deck de horde et on repart pour un round avec le nouveau deck.

Quand il n’y a plus de cartes à ajouter (deck de horde vide) un ennemi EPIQUE fait son apparition. Il se positionne sur une zone, ne l’attaque pas (sauf effet spécial particulier) et reste là à attendre de mourir. Les héros doivent alors lui enlever ses 10 points de vie à coup d’actions afin de gagner la partie, avant que la horde ne continue à détruire les régions et n’arrive à la capitale.

Évidemment certains héros, certains boss sont plus balaises que d’autres mais dans l’ensemble ça semble s’équilibrer.

Je tente une première partie, je joue un Nécromancien qui peut réparer une région détruite en abîmant un peu les autres régions. Tout va bien jusque l’arrive du Beholder (renommé « Overlord » pour l’occasion, ça doit être sous copyright) qui s’installe dans la montagne et qui a la mauvaise idée de se décaler d’une région dès qu’on l’attaque … malin le bougre !


Ça se finira en eau de boudin quand une Manticore viendra attaquer le désert déjà détruit, et provoquera une perte de 2 niveaux de menace sur la Capitale, signant la fin de cette partie.


La boite annonce 30 minutes par partie, je dois y être en prenant le temps de lire les règles ! Allez une deuxième partie !

Cette fois-ci je joue un Centaure, capable de se téléporter dans la forêt depuis n’importe où. Je retourne les cartes terrain pour voir l’autre côté (d’autres effets sur les mêmes zones) et on repart.


Cette partie ressemble au final à la première, tout va « globalement » bien jusqu’à l’arrivée du boss. Cette fois ci j’arrive à lui mettre 6 points de vie avant de succomber. En effet le Ver des sables riposte à chaque attaque ! Pas grave, quand on meurt il suffit de revenir en ville pour se faire soigner ! Sauf que pendant ce temps … 

Bref, j’ai vraiment envie d’y arriver je me lance dans une troisième partie. Je joue un Berserk Ork cette fois ci (qui peut gagner une action par tour en sacrifiant un point de vie) et j’essaye de modifier l’ordre des régions.

Enfin ça paye ! L’Orque Berserk est partout à la fois, il défend contre les ennemis puissant, gagne un bouclier et des bottes d’Hermes (dans mon cas, il peut pendant un round se déplacer gratuitement et défendre gratuitement). Le Demon Lord arrive, qui a comme effet de réduire les HP de l’attaquant à 1. Pas grave, on peut taper plusieurs fois en étant à 1pv !!! Et il finit ravagé par des coups de hache…



Au final, que peut-on dire de ce jeu … Le timing est respecté, il est intéressant en solo (à voir en coop, pas mal de persos donnent des bonus au jeu coop), on stresse bien des prochaines cartes qui vont arriver (est ce que ça va être mon tour de jouer ? Ou bien vais-je mourir avec une attaque de monstre ?) …

Et c’est DUR. Ce n’est pas un jeu d’ambiance pour faire rire les amis lors de la soirée pétanque-saucisse du samedi soir. On a malgré la taille du jeu un vrai challenge, une vraie réflexion (avec du hasard de tirage certes) et un vrai stress.

Le seul reproche que je lui ferai, c’est l’absence de thème. Lorsqu'un ennemi puissant ou un Boss arrive, on ressent bien l’effet de l’attaque. Mais sinon c’est « bon je déplace la flamme de 1 sur la forêt et la côte » et ça c’est un peu dommage. Je ne sais pas, remplacer la flamme par des meeples ennemis qui s’empilent serait déjà plus convaincant !!!

Ah et encore un mot, il est en Anglais. Les italiens ont fait une traduction, on trouve une traduction FR sur BGG il me semble, mais voilà Gamelyn Games ne traduit pas ses jeux.

Commentaires

Best of du mois

[Black Library] Horus Heresy - L'oeil de Terra

La galaxie brûle sur l'ordre d'Horus, et chaque instant coûte un milliard de vies – mais ce ne fut pas toujours le cas. Il fut un temps, le titre de Maître de Guerre était synonyme d'honneur et de loyauté. Il représentait le parangon de la fierté et de la puissance des légions space marines. Nul ne sait s'il est seulement possible de commencer à comprendre à quel point l'amertume peut venir à bout des esprits les plus inébranlables…
En remontant les fils du destin entremêlés autour des primarchs et de leurs fils, Aaron Dembski-Bowden, Graham McNeill, Gav Thorpe et bien d'autres, tentent d'y voir plus clair, à travers quinze récits, dont le roman court "Aurelian" par Aaron Dembski-Bowden, qui raconte le pèlerinage de Lorgar dans l'Œil de la Terreur.
Le Loup de Cendre et de Feu par Graham McNeill
Cette longue histoire qui nous montre le lien entre l'Empereur et Horus ne m'a pas emballé du tout. C'est sympa mais sans plus. Elle n'ap…

[Zombicide - Rue Morgue] Campagne perso "Supercopter" : Mission Breadcrumbs

On a survolé un petit parc transformé en une sorte de camp. C'était rempli de tentes militaires et évidemment, il y a eu un combat ici. On s'est posé quelques blocks plus loin pour aller l'explorer. S'il y a des cadavres, il y aura des zombies, mais surtout des ressources à prendre.
3e partie de notre campagne de Zombicide de cet été. On joue les mêmes personnages, et on ne les change que lorsqu'ils décèdent. On commence cette mission en niveau de menace jaune même si les héros repartent en bleu. Chacun d'eux à eu le droit de garder un équipement de la partie précédente. 
Nos conditions de victoire sont de trouver les tentes "infirmerie" et "administration" et de prendre tous les objectifs.
Dès le début, j'ai fracassé la porte de gauche à la hache (je ne suis pas pomplar pour rien !!) et je suis entré dans la pièce. J'ai défoncé un Z. Puis Bear a achevé le dernier. 
Enfin, Jane est entrée et un fait un carton dans la pièce voisine av…

[Lui-même] Skull

J'ai déjà parlé de Skull dans un autre post. C'est un jeu à partir de 3 à 6 joueurs pour des parties de 10 à 30 minutes. Mais le jeu est très addictif et vous risquez d'y jouer beaucoup plus longtemps.

Les règles sont simples : il s'agit de lancer des défis dont le but est de retourner des disques, que les joueurs placent devant eux, sans tomber sur un skull.

Chaque joueur a 4 disques dont 3 fleurs et 1 skull.

Lorsque la partie commence, tous les joueurs posent un disque devant eux. Puis le premier joueur (celui qui a gagné la manche précédente ou fait perdre un cercle à un autre joueur) commence. Il peut ajouter un autre disque ou miser sur le nombre de disques qu'il pense pouvoir retourner sans tomber sur un skull. Sachant qu'il doit retourner tous les siens en premier. Le joueur suivant passe ou mise plus, et ainsi de suite. Celui qui est le dernier à miser tente de relever son défi. 
S'il pioche un skull, le défi est raté et il perd l'un de ses 4 d…

[Black Library] Horus Heresy - Le Chemin Céleste - Chris Wraight

Pendant trop longtemps, la Ve Légion a été tenue à l'écart du conflit sanglant qui ravage la galaxie depuis que la trahison de Maître de Guerre a été révélée. Mais ce n'est qu'après que le primarch Jaghataï a été satisfait du fait que la voie qu'il a choisie est juste et honorable que les White Scars se sont lancés au combat. Mais après quatre années d'une guerre d'attrition sans relâche contre la Death Guard et les Emperor's Children, leur moral est au plus bas, et s'ils veulent atteindre Terra à temps pour la bataille finale, ils devront compter sur les exploits de leurs puissants Stormseers.
Objectivement, on ne partait pas sur de bonnes bases avec ce roman. Les derniers récits de l'auteur, sur les White Scars, m'avaient laissé froid... et je m'inquiétais fortement. En fait non. 
Après autant de nouvelles, c'est vrai qu'il est bon de relire un roman. Ensuite, l'évolution des personnages depuis leur première apparition est fran…

Kickstarters en vue !!

Alors que je viens tout juste de recevoir mon numéro de livraison pour Conan, de nouveaux et nombreux projets Kickstarter, que j'attends depuis longtemps, vont être lancés. 
Ces deux prochains mois vont être douloureux mais captivants. Dans l'ordre chronologique, voici ceux qui me titillent : 


On commence par Rise of Moloch, le prochain jeu situé dans l'univers de SMOG. J'attends plus d'infos car c'est le jeu pour lequel j'en ai le moins. D'après les tests d'il y a quelques années, c'est un dungeon crawler mais il y aura plusieurs team. Il était prévu pour le 24 octobre mais la date semble avoir été reportée hier pour une date encore inconnue. Il est distribué par Cmon, et pour les figs, on peut s'attendre à une qualité identique à Zombicide d'autant plus que l'équipe de Guillotine Games semble avoir travaillé aussi dessus. Au passage, les auteurs de l'univers de Smog sont français.


Quelques images quand même car les persos sont…