Accéder au contenu principal

Review de Tiny Epic Defenders par Kenozan

Une fois n'est pas coutume, Kenozan m'a envoyé un article sur Tiny Epic Defenders. J'apprécie le geste, et je ne peux qu'encourager les autres joueurs de notre groupe à en faire de même ! Surtout avec cette qualité. Merci à lui et bonne lecture à vous.  

Après avoir raté le Kickstarter de Gamelyn Games sur Tiny Epic Kingdoms, raté celui de Tiny Epic Defenders et ignoré celui de Tiny Epic Galaxies, j’ai eu la chance de tomber sur un joueur TricTrac qui revendait son exemplaire Deluxe encore emballé de Tiny Epic Defenders !

Le concept de cette série est simple, le jeu doit tenir dans une (grande) poche et apporter malgré tout de la stratégie et de la réflexion.

Pour le côté « petit » pas de soucis, la boite fait 18cm de long par 12 de large, sur 4 de haut environ. C'est-à-dire format K7 vidéo globalement.


On a ici, contrairement à son grand frère qui était un jeu de conquêtes et d’expansion, un jeu coopératif jouable de 1 à 4 où différentes races vont tout tenter pour protéger leur capitale des forces du Mal.

L’intérieur de la boite, il y en a du matos pour une si petite boite !

On va donc retrouver un plateau de jeu composé de 7 tuiles, 6 régions extérieures (forêt, montagne, côte, désert, plaine et ruines) et une région centrale, la Capitale.

Chaque joueur reçoit une fiche de race (avec une capacité spéciale), un meeple et un marqueur de PV.

Le jeu va ensuite se jouer en « round » durant lesquels on va tirer des cartes d’un deck fabriqué aléatoirement. Dans ce deck il peut y avoir des cartes « Action » permettant à un joueur d’effectuer un tour, des cartes « ennemis » qui augmentent le niveau de menace sur une région extérieure, et des cartes « ennemis puissants » qui ont des effets supplémentaires MAIS permettent aux héros les combattant de gagner des Artefacts.

Une zone extérieure a 4 points de menace, si elle arrive au maximum elle est détruite. Si un ennemi continue à attaquer cette zone il attaque à la place la Capitale (et là ça sent mauvais).

Pour contrer ça les héros, à leurs tours, vont se positionner sur les zones pour défendre contre les ennemis en payant de leur vie, ou utiliser leurs actions / artefacts pour régénérer leur vie ou bien descendre le niveau de menace des zones « à risque ».

Une fois le round terminé, on ajoute au deck une carte « ennemi » (puissant ou non, aléatoirement) provenant du deck de horde et on repart pour un round avec le nouveau deck.

Quand il n’y a plus de cartes à ajouter (deck de horde vide) un ennemi EPIQUE fait son apparition. Il se positionne sur une zone, ne l’attaque pas (sauf effet spécial particulier) et reste là à attendre de mourir. Les héros doivent alors lui enlever ses 10 points de vie à coup d’actions afin de gagner la partie, avant que la horde ne continue à détruire les régions et n’arrive à la capitale.

Évidemment certains héros, certains boss sont plus balaises que d’autres mais dans l’ensemble ça semble s’équilibrer.

Je tente une première partie, je joue un Nécromancien qui peut réparer une région détruite en abîmant un peu les autres régions. Tout va bien jusque l’arrive du Beholder (renommé « Overlord » pour l’occasion, ça doit être sous copyright) qui s’installe dans la montagne et qui a la mauvaise idée de se décaler d’une région dès qu’on l’attaque … malin le bougre !


Ça se finira en eau de boudin quand une Manticore viendra attaquer le désert déjà détruit, et provoquera une perte de 2 niveaux de menace sur la Capitale, signant la fin de cette partie.


La boite annonce 30 minutes par partie, je dois y être en prenant le temps de lire les règles ! Allez une deuxième partie !

Cette fois-ci je joue un Centaure, capable de se téléporter dans la forêt depuis n’importe où. Je retourne les cartes terrain pour voir l’autre côté (d’autres effets sur les mêmes zones) et on repart.


Cette partie ressemble au final à la première, tout va « globalement » bien jusqu’à l’arrivée du boss. Cette fois ci j’arrive à lui mettre 6 points de vie avant de succomber. En effet le Ver des sables riposte à chaque attaque ! Pas grave, quand on meurt il suffit de revenir en ville pour se faire soigner ! Sauf que pendant ce temps … 

Bref, j’ai vraiment envie d’y arriver je me lance dans une troisième partie. Je joue un Berserk Ork cette fois ci (qui peut gagner une action par tour en sacrifiant un point de vie) et j’essaye de modifier l’ordre des régions.

Enfin ça paye ! L’Orque Berserk est partout à la fois, il défend contre les ennemis puissant, gagne un bouclier et des bottes d’Hermes (dans mon cas, il peut pendant un round se déplacer gratuitement et défendre gratuitement). Le Demon Lord arrive, qui a comme effet de réduire les HP de l’attaquant à 1. Pas grave, on peut taper plusieurs fois en étant à 1pv !!! Et il finit ravagé par des coups de hache…



Au final, que peut-on dire de ce jeu … Le timing est respecté, il est intéressant en solo (à voir en coop, pas mal de persos donnent des bonus au jeu coop), on stresse bien des prochaines cartes qui vont arriver (est ce que ça va être mon tour de jouer ? Ou bien vais-je mourir avec une attaque de monstre ?) …

Et c’est DUR. Ce n’est pas un jeu d’ambiance pour faire rire les amis lors de la soirée pétanque-saucisse du samedi soir. On a malgré la taille du jeu un vrai challenge, une vraie réflexion (avec du hasard de tirage certes) et un vrai stress.

Le seul reproche que je lui ferai, c’est l’absence de thème. Lorsqu'un ennemi puissant ou un Boss arrive, on ressent bien l’effet de l’attaque. Mais sinon c’est « bon je déplace la flamme de 1 sur la forêt et la côte » et ça c’est un peu dommage. Je ne sais pas, remplacer la flamme par des meeples ennemis qui s’empilent serait déjà plus convaincant !!!

Ah et encore un mot, il est en Anglais. Les italiens ont fait une traduction, on trouve une traduction FR sur BGG il me semble, mais voilà Gamelyn Games ne traduit pas ses jeux.

Commentaires

Best of du mois

[Edge/FFG] Battlestar Galactica

Lors de notre weekend à Lille, nous avons rejoué à Battlestar Galactica, le jeu adapté de la série. J'en avais déjà parlé ici
Le principe : il s'agit d'atteindre une planète et de protéger le vaisseau pendant le voyage. Mais parmi nous, il y a peut-être des Cylons qui veulent notre mort. 
Plusieurs fois dans la partie, on va nous distribuer une carte rôle et parmi le pool de départ, 2 étaient des Cylons. Il peut donc ni avoir aucun traître avant le premier saut dans l'espace. 
Les joueurs jouent chacun leur tour, pioche des cartes en fonction de leurs domaines de compétence (5 sont dispo), ils serviront à résoudre les crises. Puis le personnage se déplace et fait une action en fonction de la salle où il se trouve. Puis on pioche une crise. 
Pour résoudre une crise, chacun pose des cartes face cachée. Le but est de dépassé la valeur de la crise avec des cartes de couleurs valables pour cette crise. Les autres couleurs ajoutent des malus. Sachant que le hasard ajoute …

La fin de Warhammer ... et de GW ?

Bon bah voilà, c'est fait ! Ce que je prédisais depuis plus d'un an à qui voulait bien l'entendre, est arrivé. Games Workshop s'est débarrassé du gouffre financier qu'est Warhammer. Warhammer est mort. Ou plutôt Warhammer Fantasy Battle est mort!
En même temps, lorsqu'un jeu coûte aussi cher en développement que coûtait WFB, et qu'il prend autant de place dans les magasins, tout cela pour ne faire que moins de 20% du chiffre d'affaire d'une entreprise, il est évident qu'il faut agir.
Alors Games Workshop a agi. Les suppléments End of Times ont détruit le monde de Battle, et on passe à la suite, tout le monde est mort, sauf Sigmar. Et il revient avec des gars en armure, préparés en secret dans ses laboratoires magiques (manquerait plus que ce soit sur Luna et ça nous rappellerait fortement quelque chose. Bref, c'est une remise à plat du background et de l'imagerie du monde de battle... non de Sigmar...!

Games Workshop vise avant tout le ma…

Kickstarters en vue !!

Alors que je viens tout juste de recevoir mon numéro de livraison pour Conan, de nouveaux et nombreux projets Kickstarter, que j'attends depuis longtemps, vont être lancés. 
Ces deux prochains mois vont être douloureux mais captivants. Dans l'ordre chronologique, voici ceux qui me titillent : 


On commence par Rise of Moloch, le prochain jeu situé dans l'univers de SMOG. J'attends plus d'infos car c'est le jeu pour lequel j'en ai le moins. D'après les tests d'il y a quelques années, c'est un dungeon crawler mais il y aura plusieurs team. Il était prévu pour le 24 octobre mais la date semble avoir été reportée hier pour une date encore inconnue. Il est distribué par Cmon, et pour les figs, on peut s'attendre à une qualité identique à Zombicide d'autant plus que l'équipe de Guillotine Games semble avoir travaillé aussi dessus. Au passage, les auteurs de l'univers de Smog sont français.


Quelques images quand même car les persos sont…

Game of Thrones - Le Jeu de Plateau (2e Edition)

Le roi Robert Baratheon est mort, et les sept couronnes se préparent à la guerre. La Maison Lannister, dont la fille Cersei était la reine de Robert, réclame le trône pour son jeune fils Joffrey. Sur l'île de Peyredragon, Stannis Baratheon, le frère de Robert, demande légitimement le trône pour lui-même. Sur les Iles de Fer, la Maison Greyjoy est sur le point de s'embarquer pour une seconde rébellion, mais cette fois avec un objectif plus ambitieux. Au nord, la Maison Stark rassemble ses forces pour défendre ses droits, et au sud la riche Maison Tyrell entretient la vieille ambition de s'asseoir sur le Trône de Fer mais doit se prémunir de l’envie de vengeance de l’ancienne Maison Martell. Et pendant ce temps, au-delà du Mur dans le grand nord, la menace des sauvageons se fait toujours plus forte.  Les armées s'assemblent et les corbeaux volent, la bataille des rois devient inévitable.  Basé sur la série de romans le Trône de Fer de George R.R. Martin, le Jeu de Plate…

[Titanicus] Pchiiit !! ou comment GW&FW me sauvent de la banqueroute

Depuis des mois, des infos tombent régulièrement sur Titanicus, le nouveau jeu petit format de GW et surtout FW, et comme pour beaucoup d'entre vous, la hype était à son zénith. Les précos ne devaient pas tarder, j'étais comme un ouf. Et enfin, samedi...  ... c'est le drame. Des rumeurs parlaient déjà d'un jeu cher, mais là, on atteint des sommets. De plus, le jeu ne sort qu'en Anglais...  
Rappelons que Titanicus n'est pas "un jeu fini", c'est à dire que vous ne pouvez pas vous contenter du contenu de la seule boite de base pour y jouer. Et ici, ce contenu vaut 230€ !! 8 figs, 230€... C'est un peu fort. 





Si on n'a pas trop de sous, on peut prendre la mini boite de base pour la modique somme de 130€.
Mais bon, avec un titan, vous ne pouvez pas jouer.

Games Workshop a compris avec Shadespire et 40k que l'on pouvait vendre des cartes à la pelle, alors ils ne s'en privent pas. Tous les jeux en ont besoin maintenant. Et Titanicus ne f…